Green Lantern vs Captain America: égalité, la balle au centre

L’équipe de ToyzMag a suivi pour vous la sortie des deux blockbusters supers héros du mois d’août.

Le premier est Green Lantern, sorti le 10 août dernier. Tiré de la licence DC Comics, il a été produit par Martin Campbell et met à l’affiche Ryan Reynolds. La Lanterne Verte fait partie d’un corps intergalactique de défenseurs qui veillent chacun sur leur secteur pour le protéger du mal. Hal Jordan (Reynolds) va être recruté au sein de ce corps et va protéger la Terre d’un alien un peu agressif. Ses pouvoirs lui sont conférés par une bague énergétique qu’il doit recharger sur une lanterne verte provenant d’une planète lointaine. Chaque membre de la Lanterne Verte peut utiliser sa bague pour modeler, temporairement, des formes énergétiques issues de son imagination.

Green Lantern

 

Le film est totalement bancal, dénué d’intérêt, sans aucune surprise. L’enjeu consistait à remettre au premier plan un vieux personnage de comics pour lutter contre l’écurie Marvel. C’est raté. Le héros n’est pas crédible, le méchant lui vole la vedette de ridicule, le film est long, vain, stéréotypé, et ne plaira peut-être qu’au pur fanboy.

 

De l’autre côté du ring, on trouve Captain America, issue donc de l’écurie Marvel. Sorti le 17 août en salle, il a été tourné par Joe Johnston (Chérie, j’ai rétréci les gosses, Jumanji, Jurassic Park 3) et place Chris Evans (plus connu pour son rôle de la Torche dans le film Les Quatre Fantastiques) dans le rôle principal.

Captain America

 

L’intrigue: c’est la seconde Guerre Mondiale. Steve Rogers, patriote famélique, tente désespérément de s’enrôler dans l’armée US pour partir au front et défendre les valeurs de son pays. D’ailleurs, une première tirade assez intéressante: on ne comprends pas trop la velléité d’aller au front alors que Steve Rogers confesse ne vouloir tuer personne. Il s’imagine faire quoi au front? Mettre un terme au conflit par une partie de barbichette? De toute façon, il est aussi imberbe que maigre.

Il va finir par participer à une expérience scientifique sous couvert militaire qui va, via l’injection d’un sérum, le transformer en super soldat. Grosse déconvenue cependant, il va être d’abord utilisé comme poster boy des valeurs américaines dans l’objectif de vendre des bons du Trésor pour financer la guerre. Il se retrouve donc sur la route, vêtu de ce qui sera son uniforme bariolé, et entouré de ses Ronettes à lui.

Puis un beau jour, il va décider d’aller sauver ses compatriotes prisonniers dans un camp nazi, et tout déglinguer sur son chemin. Captain America le soldat est né. Il va d’ailleurs rencontrer son archennemi: Red Skull, qui, de son côté, a mis la main sur une source de pouvoir divin (en provenance d’Asgard, sans doute pour justifier l’intervention de Thor dans un autre film…) sous forme de cube dont on ne comprend finalement pas trop l’intérêt.

Red Skull

 

Les personnages sont niais, mais c’est cette fois Red Skull qui remporte la palme. Le pauvre Hugo Weaving (le formidable Agent Smith de Matrix) se retrouve affublé d’un masque en caoutchouc rouge et d’une combinaison intégrale en cuir limite SM. On se retrouve perdu entre The Mask et The Gimp (Pulp Fiction).

Le scénario est des plus banals: il met en scène le surhomme héros de guerre contre l’armée nazie. Le super patriote Captain America communique de façon ultra stéréotypée la fierté américaine, mais on ne peut pas dire qu’on ne s’y attendait pas un minimum. Et puis il y a cette conviction récurrente et indécrottable que toutes les réponses sont dans la science. Ce qui confirme encore une fois que Marvel a du mal à nous pondre un film à la hauteur de Batman – The Dark Knight. On a très très peur pour le film The Avengers

On a malgré tout apprécié l’ambiance des années 40, les décors de l’Exposition Universelle, et les apparitions Stark Senior, père du Tony Stark d’Iron Man. Mais ça reste très médiocre, loin de l’excellent X-Men Le Commencement.

 

 

 

Tags: , , , , ,

6 Responses à " Green Lantern vs Captain America: égalité, la balle au centre "

  1. Toys4ever dit :

    Entre GREEN LANTERN et CAPTAIN AMERICA c’est la grosse déception sur ces films de super héros. Je m’attendais à beaucoup mieux pour CAP.

  2. Toys4ever dit :

    je rajouterai que l’intérêt de la 3D n’est pas justifiée pour ces 2 films, les effets spéciaux sont très inégaux. Décevant !

    • Remster_9 dit :

      Très bonne remarque. Finalement, comme résumé à la sortie du film, le bon point de Captain America se limite aux figurines produites par Hasbro…

  3. Blaster_e11 dit :

    Oserais-je parler d’un « match nul » ?
    Au moins on a vu des images des Avengers.

  4. Blaster_e11 dit :

    Le superhéros bling est de retour !































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.