­

Hasbro Star Wars TVC : Review du Imperial Navy Commander (VC94)

La quête de nouveauté se poursuit sur ToyzMag avec la critique d’une nouvelle figurine Star Wars récente de la wave 12 (pas la plus facile à trouver avec notamment le Darth Malgus) : l’Imperial Navy Commander (VC94) qui remplace de fait deux figurines moderne : le Death Star Trooper, et vintage : le Death Star Commander (aussi connu au départ sous le nom de Death Squad Commander).

En adoptant ce vocable d’Imperial Navy Commander (Commandant de la flotte impériale), Hasbro agrège les éléments de l’univers étendu qui font de cet homme en noir un homme de la flotte et pas seulement un garde de l’Etoile noire et en l’affublant du grade de Commander, il recrée le lien avec la fig vintage qui elle possédait un insigne de grade sur sa poitrine.

En dépit de son grade, le perso n’a aucun signe indiquant un grade à l’exception d’un unique Rank Code Cylinder (cylindre de codage garantissant pour chaque grade un accès aux informations et aux espaces autorisés). Autre problème d’identification du personnage dans le film :  les sous-officiers ayant des boîtes argentées sur la ceinture mais pas de logo sur l’épaule et les simples soldats portant l’insigne sur l’épaule mais rien à la ceinture… Comme on pouvait s’y attendre notre fig possède ces deux attributs. Pour plus de renseignements sur les grades et les uniformes impériaux, je vous invite à consulter les Technical Commentaries de TFN.

Sculpture

La sculpture est une merveille. La fig est bien proportionnée et l’uniforme est rendu de manière splendide. Le holster fonctionnel est bien adapté à son arme et le visage du perso est très intéressant et rompt la monotonie de nos rangs impériaux trop influencés ces dernières années par l’incorporation massive de clones pour toutes les spécialités militaires impériales.

 

Articulation

Si le niveau d’articulation frôle la perfection avec des balljoints presque partout (sauf aux poignets et aux hanches semble-t-il), on regrette le côté un peu lâche de l’articulation des poignets.

 

Peinture

Certains diront que ce n’est pas difficile de peindre tout en noir un perso et qu’il a un côté un peu pâlot, mais on est très satisfait par la qualité des détails (le cylindre de codage) ou par l’attention portée au visage de la figurine, à ses yeux notamment. La seul vrai bémol concerne l’insigne impérial peint sur l’épaule qui en fait en un insigne de la République (pas le bon nombre de branches, les gars !). Dommage.

 

 


 

Accessoires

Encore une fois le côté minimaliste : un casque et un pistolet, ne gêne pas du tout car non seulement tout fonctionne très bien avec la fig, mais en plus on a la chance de voir le premier Navy Trooper avec sa vraie arme vue dans le film et pas une carabine Blastech E-11.

Tags: , ,

Commentaires fermés







































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.