­

Expo jouets Star Wars : l’insoutenable attente !

Trois mois et demi d’attente et J-2 (J-1 pour le vernissage officiel en vérité). C’est vers le 19 juin que l’info est tombée sur nos téléscripteurs : les jouets Star Wars – OUI les jouets vintage de la Guerre des Etoiles de notre tendre enfance, ceux-là même qui ont rythmé une grande partie de nos vies – auront droit à une exposition – EN FRANCE – et pas n’importe où : Au Musée des Arts Décoratifs à Paris, dans l’aile Nord d’un plus prestigieux des musées du monde, le Musée du Louvre.

Voilà pour le choc initial : le big-bang de l’année 2012. Depuis, pas un jour ne se passe sans qu’on guette et surveille l’évènement, comme le lait sur le feu, avec un enthousiasme qui amuse certains, en inquiète d’autres, mais qui en tout cas ne retombe jamais.

« Cette exposition prouve que Star Wars est vraiment entré au Panthéon des jouets cultes » Gree – Forum MintInbox

Dès le 20 juin, j’écrivais : « Cela risque d’être l’événement de l’année pour les collectionneurs et notamment le petit cercle des « vintageux Meccano » pour plusieurs raisons :

1) il s’agit de la première présentation au public de la collection d’Arnaud Grunberg, patron de la Grande récré et de Sciencefictionarchives (l’expo SF à la Villette, c’était lui !),

2) cette collection mythique dont on sait peut de chose (sinon que son auteur « préempte » beaucoup de raretés sur ebay) est réputée exceptionnelle avec des pièces Meccano rarissimes,

3) la « caution » du Musée des Arts Décoratifs peut promettre une belle mise en scène (si vous aviez vu l’expo Playmobil notamment, vous savez de quoi je parle) sans compter que tous les problèmes de droits avec Lucasfilm sont réglés,

4) elle donnera certainement lieu à un catalogue de l’expo, ouvrage qui fera date et qui sera peut-être même complété par des pièces non montrées lors de l’expo,

5) Le retentissement permettra à tous les collectionneurs d’acquérir une vraie légitimité. En contrepartie, comme au moment de la sortie du livre de Stéphane Faucourt, certains prix de certaines pièces vont jouer au yo-yo… Ca nous donnera toutefois l’occasion de faire de nouvelles découvertes !

Seul bémol : on redoute d’avance la place que prendra le « moderne » dans l’expo, du fait du partenariat avec La Grande Récré… Gare aussi aux Jar-Jar surnuméraires dans la boutique du musée. »

« J’irai par curiosité n’ayant que peu de connaissance des jouets vintage ». Darkmatt Sith Lord, forum MintInBox

Après cette première réaction exaltée, je m’attendais, c’est vrai, à une euphorie généralisée mais, crise économique oblige sans doute, les considérations bassement matérielles des forumeurs (comment venir sur Paris ? où loger ?) prenaient parfois le dessus.

D’autres s’interrogeaient ouvertement sur le bien-fondé d’une telle Expo ? Tiendrait-elle ses promesses ? Le débat s’égarait…

Le 25 juin, sur le forum MIB, je mettais les choses au point !

« Je pêche certainement par excès d’enthousiasme mais j’avoue que je suis assez surpris du manque d’intérêt -pour l’instant mais ça va bouger j’en suis sûr- des forumeux pour le deuxième évènement Star Wars de l’année 2012 (EDIT : EN FRANCE) qui risque cependant d’être le premier en importance !

Etant entendu que l’autre évènement Star Wars était la ressortie 3D en février d’une daube cinématographique indigeste de 1999 au montage soporifique (le comble de la part d’un réalisateur à l’origine spécialiste du montage !) assortie de burgers carbonisés en guise de produits dérivés…

Est-ce la torpeur estivale ? La météo est pourtant bien pourrie : peu de monde semble réaliser ce qui se prépare à la rentrée !!

Enfin quoi : une expo de produits dérivés FRANCAISE ! Qui va donner une large place à ce qui est sorti depuis 35 ans EN FRANCE ! Et pas dans une obscure salle : AUX ARTS DECORATIFS. Je le rappelle pour ceux qui ne le savent pas que ce musée occupe quand même une partie significative de l’aile nord du MUSEE DU LOUVRE !!

Déjà avec les deux expos d’envergure à la Villette (Star Wars l’Expo en 2005-2006 et l’expo plus récente de Science Fiction) et celle du Grand Palais sur « des Jouets et des hommes », la Guerre des Etoiles était en train d’acquérir ses lettres de noblesse mais là, c’est l’étape ultime : la mise en lumière de nos obscures activités de vintageux permanents et/ou occasionnels : des années de recherche mises à jour.

Car Arnaud Grunberg est comme nous : un passionné « tombé dans la marmite » depuis tout petit. Seule différence (de taille sans doute mais depuis Yoda vous savez pourtant que « la taille importe peu » !) : sans doute un peu plus de moyens et de relationnel dans le milieu du jouet pour pouvoir accéder à des pièces qui nous paraissent aujourd’hui hors de portée.

A part ce léger détail : du vintage qui va s’adresser au plus grand nombre : donc au public « select » des musée notamment et entres autre !! C’est une chance extraordinaire !
Surveillez les articles dans Télérama, A nous Paris, 20 minutes : on va voir du vintage partout en photo sur la fin de l’année !!
La France n’est pas les Etats-Unis et pas moyen ici d’avoir des conventions-expo dignes d’un Lopez ou Sansweet.

Et finalement, en laissant « du temps au temps » : nous allons avoir mieux que ce que pourrait rêver n’importe quel américain : une entrée -certes temporaire- au Musée ! Musée d’Etat : entrée par la très grande porte !

Saisissez cette chance unique : des moyens nouveaux s’offriront à vous : je vous laisse imaginer ! Des municipalités accepteront peut-être de suivre l’exemple de Cusset : vos collections enfouies dans les ténèbres connaîtront un jour nouveau qui sait ?
Plus rien ne sera jamais comme avant après cette expo !

Accessoirement, on se remettra peut-être à parler de la Guerre des Etoiles plutôt que de Star Wars
http://www.franceinter.fr/emission-emme … galactique »

« Beau discours qui reflète la passion commune qui nous relie. Allez les mecs ! Faut se bouger, faut venir redécouvrir ce qui en France lança la « Guerre des Etoiles Mania » à la fin des Seventies ! » Galaxiestarwars sur le forum MintInBox

Après ce petit coup de colère (certainement mauvaise conseillère pour avoir la « Force » !), des commentaires désobligeants partirent en direction d’Arnaud Grunberg, forcément suspect puisqu’à la tête d’un empire du jouet et nécessairement avantagé pour sa collection. Des remarques désagréables aussi sur les « vintageux » (les collectionneurs des premiers jouets Star Wars) qui seraient « méprisants » et « prétentieux »… Précisons quand même que l’Expo ne s’adresse pas qu’à eux !!!

Un forumeur me demande alors en quoi selon moi le vintage est légitime pour entrer dans un musée (par rapport à d’autres produits).

Je réponds alors ceci :

« Oui je veux bien développer même si je pensais avoir été explicitement clair dans mon premier message : c’est un MUSÉE !
Dans un MUSÉE, il me semble normal de trouver des objets rares et anciens (eh oui : souvent ça va ensemble)
ça n’empêche pas qu’on puisse aussi y trouver des trucs plus récents parfois (et si l’on connait un peu la politique générale des Arts Décoratifs, on sait qu’ils sont ouverts au récent) mais je persiste à penser que c’est plutôt normal qu’en PROPORTION, on consacre plus de place au vintage du fait de l’ancienneté et de la rareté.

C’est déjà EXCEPTIONNEL qu’un musée français consacre une expo de 4 mois à Star Wars, je ne sais pas si on se rend bien compte de l’impact !

Ça n’enlève strictement rien aux résines et autres produits dérivés actuels. Ils ont pour l’instant moins leur place dans un musée, me semble-t-il…

Et puis vous négligez tous aussi une donnée FONDAMENTALE : c’est plus facile d’avoir une approche sur l’impact de Star Wars en France à travers l’époque vintage que maintenant : tout ou presque était traduit avec des titres et logo français (la Guerre des Étoiles) alors que depuis, on va dire 1999, le logo Star Wars a « universalisé » la licence…

Mais en plus là n’est vraiment pas la question !! Outre ce que j’ai développé plus haut, la production vintage sur le sol français a été d’une incroyable richesse et diversité. Et puis il y a des découvertes qu’on fait encore 35 ans après ne serait-ce qu’au niveau des COO sur certaines pièces, des partenariats méconnus dont j’ai déjà parlé (Crunch, Smarties, Renault…).

En dehors de rares ouvrages ou d’éléments dispersés sur le net, finalement peu d’iconographie circule mais l’époque est riche et dépasse les quelques pièces citées, croyez-moi sur parole !
Feuillettez le livre de S. Faucourt ou celui de D. Souchal pour vous en convaincre.

On peut je crois faire confiance à A. Grunberg pour réussir à nous présenter des pièces dont on soupçonne à peine l’existence : des pré-production, prototypes et autres.

Non, l’intérêt de l’expo ne fait pour moi aucun doute et je pense que j’irai autant de fois que ça me sera possible !
Reste pour l’instant une grande inconnue dont je n’ai pas réponse : y aura-t-il un « catalogue » de l’expo à la manière du livre « Des Jouets et des Hommes » ?

(depuis, je sais qu’il y en aura au moins un !)

En outre, je pense qu’il y aura une volonté de cerner les effets de la « francisation » du film à travers ses produits dérivés : l’effort pour traduire les noms des personnages, faire un emballage adapté en français, relier l’univers Star Wars à des marques françaises comme Amora, Pif ou – plus récemment – le Gaulois…

Je concluais alors en interpelant les membres du forum : Juste une question, c’est quand la dernière fois que vous avez vu écrit « LA GUERRE DES ETOILES » et non Star Wars sur un produit dérivé vendu en France ?

Vous avez la réponse à la première question ! CQFD

Le « déclic » c’est selon moi la résultante de 3 facteurs :

– Star Wars l’Expo de 2005-2006 à la Villette qui a démontré que Star Wars en France était capable d’attirer beaucoup beaucoup de monde. Les films ont gagné en respectabilité. On quittait la sphère des « salons pour geeks attardés » façon Album à l’espace Wagram pour démontrer le côté artistique, riche et varié caché derrière l’alibi scientifique (souvenez-vous : l’ouvrage désormais introuvable de Roland Lehoucq « faire de la Science avec Star Wars« )

– L’expo Science Fiction à la Villette : là, c’est la société d’Arnaud Grunberg http://www.sciencefictionarchives.com qui a obtenu un gage de sérieux : apprendre que la conservation des costumes et objets de la plupart des films de science fiction des années 80 était l’initiative d’une société française démontrait que le retentissement et l’impact d’une expo consacrée aux seuls jouets Star Wars pouvait être réel. Car dans « les milieux autorisés », comme dirait Coluche, cela se savait qu’Arnaud Grunberg était aussi collectionneur des jouets Star Wars depuis la nuit des temps,

– mais la dernière pierre à l’édifice rendant l’expo prochaine possible c’est, à mon sens, « Des Jouets et des Hommes » qui s’est tenu au Grand Palais à la fin de l’année dernière. Rien n’aurait abouti sans cela. Pour ceux qui s’en souviennent : le petit espace dans lequel se tenaient les jouets Star Wars (le diorama et 13 figurines, Leia sous blister rectangulaire Meccano, le x-Wing sur Dagobah et un Tie blanc, une poupée Vador avec Goldorak…) était annonciateur de beaucoup mieux. Dès cette expo on s’en doutait : le partenariat entre les Arts Déco et SciencefictionArchives ne faisait (presque) plus aucun doute ! Les jouets Star Wars avaient leur place parmi tous les innombrables jouets présentés.

Ils accédaient à l’intemporalité et l’universalité ! N’oublions pas que la philosophie générale de l’expo (qui ne s’appelait pas « des jouets et des enfants ») tentait de démontrer la puissance et la force du jouet chez l’adulte, dans sa construction même (via de larges appels à Toy Story 3 !)

Je pense que si on appréhende l’expo comme une énième expo Star Wars ou qu’on compare à une convention américaine, on se plante.

Pour avoir vu plusieurs expo au Musée des Arts Décoratifs, tout y est pensé en terme de « marqueur temporel », « mode durable », « influenceur esthétique ». La Galerie des Jouets n’est qu’une infime partie du musée qui présente la mode, le mobilier, bref, tout les « arts décoratifs ». Y faire entrer Star Wars est une consécration !

La scénographie de H5 devrait contribuer à « mettre en lumière » ce phénomène.

Relisons ce que dit le Musée lui-même en annonçant l’expo :
L’exposition retrace trente-cinq ans de l’histoire des jouets et des produits dérivés de cette saga. Elle est l’occasion de révéler cette incroyable production ludique qui ne cesse de se transmettre de génération en génération. La richesse de l’univers créé par George Lucas a engendré une très grande quantité de jeux, jouets, bandes dessinées et produits dérivés. L’exposition dévoile, dans une scénographie du collectif H5, une sélection de quatre cents jouets et objets issus principalement des gammes de figurines du fabricant Hasbro et sa filiale Kenner.

On tire clairement Star Wars vers le haut avec cette expo, ne nous y trompons pas !

c’est clair … Et d’ailleurs pas que Star Wars : tous les jouets !!

Si c’est un musée c’est pour voir des pièces rares et anciennes …

Si c’est pour voir des pièces récentes … y’a les magasins

Encore une fois, ce qui devrait être le fil directeur de l’expo ne sera pas tant de privilégier le vintage au dépend du reste parce que c’est vintage mais plutôt parce que c’est une époque où l’on a privilégié le développement de la licence sur le sol français en l’adaptant : les noms traduits, les packagings avec un logo français, etc…

C’est incontestablement moins le cas de nos jours : on importe plus qu’on adapte.

Ca n’enlève rien aux actuels produits dérivés mais c’est vrai que le vintage, notamment Meccano, a un charme particuler…

A l’heure du net, trouver du jouet Star Wars universel et labélisé US n’a rien de vraiment compliqué : il faut juste du temps et des moyens… En revanche, réunir ce qui est spécifiquement sorti sur le sol français relève presque d’un travail d’archéologue. »

Intéressant comme expo. A combiner avec une visite de la ville. Cin Drallig, forum MIB

A partir du 14 septembre, c’est Toyzmag qui prend le relais du lobbying enthousiaste en décrochant coup sur coup les interviews

Hier, nous vous dévoilions avant tout le monde le visuel d’un catalogue des expos de ScienceFictionArchives

Aujourd’hui, on zoome sur les journaux mais c’est sans doute trop tôt : tout se dévoilera demain après les premières visites lors du vernissage…

Restent les questions en suspens qui hantent mes nuits :

–      A-t-on déjà trouvé un vrai Jawa Cape vinyl (pas un fake) sur carte carrée Meccano ?

–      Pourquoi les cartes furent-elles carrées de 1979 à 1982 (ma tentative d’explication à lire ici)

–      Pourquoi la petite figurine du Soldat impérial est photographiée comme une poupée au dos des cartes carrées ?

–      Le marché des Jawas a-t-il été vendu sur le sol français ? Même question pour le Dewback…

–      Pourquoi Leia Bespin et Dengar n’ont pas été produit en France au moment de leur sortie américaine mais plus tard, uniquement en Tri-logo ?

–      Pourquoi 4-LOM, le Garde Bespin noir et le « pilote du Bi-Pod » ne sont pas du tout sortis en France ?

–      La Leia de 1978 a-t-elle eu droit à une carte française Retour du Jedi ?

–      Pourquoi le Commandant de l’Etoile Noire, bien que figurant au dos des cartes Tri-logo, n’a pas eu droit à sa carte spécifique en Tri-logo ?

–      Pourquoi ne pas avoir sorti la gamme Ewok et Droid alors que les dessins animés étaient diffusés en France ?

 

Toutes ces questions trouveront-elles réponse lors de l’Expo ? Qu’importe après tout. Je suis certain à 100% qu’elle ne me décevra pas ! Car Star Wars, c’est avant tout du rêve, du merveilleux, de l’enchantement permanent !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

(Toutes les photos proviennent de mes vitrines et collection personelle. La dernière illustration est de Charlie Poppins, vue dans le magazine Trois Couleur d’Octobre 2012)Charlie Poppins

Tags: , ,

2 Responses à " Expo jouets Star Wars : l’insoutenable attente ! "

  1. Greg dit :

    Dans tous les cas ToyzMag y sera !

  2. Blaster dit :

    hého fansolo, si tu avais lu consciencieusement l’interview de dorothée charles, tu aurais vu que les jouets modernes (Hasbro pour faire simple) seraient réduits à l’essentiel : une vitrine sous forme de diorama pour les films de la prélogie. 😉







































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.