­

Playmobil : l’histoire de la marque

Dans le milieu très fermé des grandes marques de jouets, on ne retient souvent que deux entreprises européennes : Lego et Playmobil. Ces deux firmes ont réussi à créer des jouets universels avant la mondialisation et ont su profiter de l’ouverture du grand marché mondial pour exporter partout dans le monde des jouets synonymes de qualité et de divertissement. Mais arrêtons-nous aujourd’hui sur la success story allemande de Playmobil.

En fait, Playmobil est une marque de l’entreprise allemande Geobra Brandstätter. Cette société qui fabrique alors déjà des jouets et des produits de loisirs en plastique comme le « Hula Hoop », met en relation deux visionnaires, en 1974 : son directeur, Hörst Brandstätter, et un employé, Hans Beck, menuisier de formation.

Ensemble, ils inventent ces figurines en plastique mobiles de 7,5 cm, adaptées à la main d’un enfant et assorties à de nombreux accessoires, modulables à l’infini.

Aujourd’hui PLAYMOBIL est la première marque de jouets en France avec 2,5 milliards de figurines fabriquées depuis 1974.
Si les premières figurines créées par Hans Beck étaient des chevaliers, des ouvriers et des indiens, les designers PLAYMOBIL proposent chaque année une centaine de nouveaux personnages.

En effet, le concept de collection sur lequel repose PLAYMOBIL à travers son catalogue, induit la création régulière de nouveaux thèmes dont la durée de vie est aléatoire. En 2012 par exemple, c’était le tour de « La vie au port » et « Future Planet ».

D’autres thèmatiques comme « Les Pirates » ou « Les Princesses », devenues des classiques du catalogue
PLAYMOBIL, seront retravaillées régulièrement. La gamme Pirates a ainsi connu une mise à jour complète en 2012 avec refonte des playsets, des bateaux et des histoires : exit les soldats espagnols et place aux britanniques. De même un système de gadget autour de pièces actionnant des fonctionnalités cachées sur certains playsets a été introduit.
Aujourd’hui, il existe 30 thèmes disponibles et environ 700 figurines PLAYMOBIL différentes.

La réalisation commence par les plans et les prototypes préliminaires des figurines et des accessoires à partir de carton ou de mousse. Dès cette étape, le service R&D travaille avec un laboratoire de tests certifiés pour prévenir tous les risques d’incidents et respecter tous les aspects de sécurité (angles vifs, coins tranchants…).

Les designers conçoivent ensuite les différents moules qui permettent de produire toutes les pièces grâce à un logiciel en service depuis 10 ans chez PLAYMOBIL, Computer Aided Design.

Parfois, ils imaginent jusqu’à 4 moules différents pour fabriquer une seule pièce du bateau pirate, par exemple.
La production entière des PLAYMOBIL (figurines et accessoires) est réalisée grâce aux moules à injection. Les différents plastiques ABS sont  chauffés puis injectés dans les moules, afin de fabriquer chaque élément à l’unité. Les différentes pièces des accessoires sont ensuite soudées ensemble.
Plus de 400 machines de production produisent chacune une partie différente, comme la porte d’un château, le
drapeau d’un bateau ou la roue d’un camion.

Pour garantir la qualité des produits et l’image de la marque Playmobil, l’entreprise a investi des sommes colossales (on parle de 150 millions d’euros ces dernières années). Elle prête aussi un attention particulière à ses moules de fabrication et à ses matières premières plastiques.

La production de Playmobil tourne autour de trois usines en Europe.

Le site de production et d’expédition de jouets de Dietenhofen est le plus grand et le plus performant d’Allemagne (250 000 m2). Le site de production ultramoderne de Malte produit exclusivement les figurines que l’on retrouve dans toutes les boîtes vendues. L’usine d’assemblage de Cheb en République tchèque assure la fabrication des sachets et les composants pour l’étape finale de conditionnement, qui se passe à Dietenhofen. Ainsi, après un long parcours de la création à la fabrication, 150 000 boîtes PLAYMOBIL quittent chaque jour l’usine de Dietenhofen.

 

Tags: , , ,

2 Responses à " Playmobil : l’histoire de la marque "

  1. sith dit :

    Vrai coup de force pour cette marque qui n’a pas eu besoin des licences ciné /tv /bd pour survivre sur ce marché très compétitif.
    Ils n’ont pas (encore) délocalisé en chine, un bon point aussi même si ils ne font pas travailler que des Allemands….

  2. sebastator dit :

    Une petite visite sur leur site montre aussi les produits vendus depuis le début.







































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.