G.I. Joe : retour sur les card arts vintage

Les cartes sur lesquelles sont posés les blisters (bulles de plastique) protégeant nos G.I. Joe font partie du charme de cette gamme de jouets.

NB : toutes les images présentées ici sont DR Hasbro (source : service de presse de Hasbro Inc.)  ou Yojoe.com

De l’image et du sens

En 1982, les premières cartes ont marqué l’histoire du jouet en s’appuyant sur deux facteurs novateurs et ludiques pour un packaging.

Le recto de la carte présente un dessin du personnage en action devant une explosion  simulée sommairement par un enchaînement de couleurs du blanc au rouge en passant le jaune et l’orange.

Le verso lui en plus d’une présentation classique des autres jouets disponibles (en fait de leur propre card art et pas de la figurine) faisait la part belle à une file card, une sorte de carte d’identité du personnage, reprenant des éléments biographiques de nature militaire (grade, spécialité, maîtrise des armes), mais aussi des détails sur la vie privée (lieu de naissance) et la personnalité du perso. A ce titre et avant que la controverse de fasse faire machine arrière à Hasbro, Zartan dans un premier temps sera décrit sur sa file card comme schizophrène. La plupart de ces biographies ont été écrites par le scénariste de la série de comics à succès Marcel qui a accompagné la sortie des jouets (avant le dessin animé Sunbow)  : Larry Hama. Si vous voulez en savoir un peu plus sur Larry, qui est considéré, à juste titre,  par une grande partie de la communauté des fans comme le véritable père des G.I. Joe modernes, lisez l’interview qu’il nous a accordé l’an dernier.

Un packaging décliné par pays

Au départ les jouets G.I. Joe sont distribués en Europe par Palitoy dans sa marque plus ancienne et plus large de jouets Action Force. Des filecards courtes et bilingues (français/ italien) sont alors disponibles. Hasbro décide au milieu des années 80 de reprendre la main et de sortir ses jouets G.I. Joe sous sa propre marque. Le succès est phénoménal, bien aidé par un dessin animé diffusé par TF1 dès avril 1987.

Le génie marketing de Hasbro réside dans son adaptation du produit. Même si à l’époque l’anti-américanisme prend des formes différentes qu’aujourd’hui en France, les G.I. Joe de notre enfance subissent un traitement international : exit la mention  « Real American Hero » qui barre le packaging. Elle este remplacé par un « héros sans frontières » qui flirte presque avec l’humanitaire. Pour accentuer cette impression ONU-esque, les biographies ne sont pas simplement traduites. Elles sont carrément adaptées pour varier les lieux de naissance des personnages. G.I. Joe devient, en Europe, une force multinationale rassemblant Français, Anglais,Allemands, Italiens, Américains, Africains, Sud-américains et Caribéens…

C’est y pas du génie marketing ?

Ce génie et la recette du succès s’essoufflent dans les années 90. Les jouets modernes du début des années 2000 peinent à retrouver la grandeur de l’époque vintage. Il faut attendre 2007 pour qu’une nouvelle aube se lève.

Une consécration : la série G.I. Joe 25th Anniversary

Avec la série 25th Anniversary qui commence en 2007, Hasbro surfe sur la nostalgie des fans et propose des designs de figurines et des visuels de cardbacks très proches du vintage. Quelques modifications mineures sont apportées cependant.

Parmi ces modifications, on peut noter  la forme du javelot de Lady Jaye.

On remarque aussi un changement d’accessoires comme le fusil à pompe de Flint soudainement modernisé.

La carte du General Hawk devient plus lisible et son nom est inscrit sur son blouson.

La Baroness est dotée en 2007 d’un poignard alors qu’en 1984 sa main gauche restait cruellement vide.

La grenade portée sur la cuisse droite par Scarlett est remplacée  par un couteau dans un fourreau.

Enfin le masque de Snake Eyes a pris un coup de jeune et subi une légère modernisation en intégrant des détails comme les lunettes de protection.

Détournements et hommages

Passées dans le patrimoine collectif et dans les traditions iconographiques modernes, les card art vintage inspirent les artistes modernes et les internautes. Les détournements sont légion et replongent agréablement dans une époque lointaine où il existait une forme de cohérence dans le divertissement qu’il s’agisse du cinéma, des comics et des jouets.

Tags: , ,

1 Response à " G.I. Joe : retour sur les card arts vintage "

  1. Ashkan dit :

    Super article !!! Gaffe aux fautes de frappes 🙂 Cela complique un peu la compréhension ! Yo Joe !!

Commentaires

Une erreur dans l’article ? Proposez-nous une correction

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite, diffamatoire, injurieux, grossier, produits pirates, liens vers des sites commerciaux) ou à but purement polémique ou de trolling sera supprimé et son auteur sera blacklisté définitivement.

Copyright © 2011-2019 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.