#vswv Charlie Hebdo, Cabu et Star Wars

 

… Maître Cabu, comme on disait à Récré A2 où Dorothée et ses amis avait accueilli près d’une dizaine d’année le dessinateur avec une coupe de Playmobil mal peignée. Un peu comme quand l’Île aux Enfants avait sollicité Desproges (pour Les bons conseils du Professeur Corbiniou), Cabu dessinateur anar et soixante-huitard dans une émission pour enfants c’était osé ! Jacqueline Joubert avait semble-t-il eu un peu peur au début mais jamais, au cours de sa séquence, il n’y eu le moindre problème avec le dessinateur qui savait se mettre à la portée de son public avec une relative aisance derrière une timidité de façade. C’est William Leymergie qui avait convaincu Dorothée de prendre Cabu dans sa rubrique « Maraboud’ficelle ». Ses crobards dessinés au marqueur sur l’ancêtre de ce qu’on appelle maintenant un Paper-Board étaient rythmés du même bruit que celui fait par Gribouille, sur l’autre chaîne. Cabu ponctuait ses potacheries de petits rires complices quand il croquait Dorothée avec son nez à rallonge ou Jacky et son sourire rigolo…

extrait cabu dorothée

Pourquoi je vous parle de ça ? Au soir du drame effroyable qui nous a tous sidéré mercredi, j’ai entendu comme un message  : « Fansolo, tu es peut-être le seul capable de faire un lien sympa entre la Guerre des Etoiles et Charlie Hebdo !« . Oula… A voir ! Je ne sais pas pourquoi mais j’ai immédiatement repensé à Cabu, discrète omniprésence sur nos écrans télévisuels à l’époque où nous zappions entre 3 chaînes à l’affût de Space-Opéra. Quand nous ne tombions pas sur Temps X, San Ku Kaï, Ulysse 31 ou Goldorak, nous voyions Cabu se marrer avec Dorothée, Polac ou d’autres… Ca m’a frappé. Et puis j’ai repensé qu’à Paris j’avais croisé une ou deux fois Cabu dans des salles de cinéma… Sa coiffure et ses lunettes étaient reconnaissables entre mille.

Cabu a marqué notre jeunesse télévisuelle et a personnellement aiguisé ma curiosité étant môme : il dessinait régulièrement un mini-Duduche chez Dorothée et, très vite je fis la relation avec les B.D. de mes parents placées en hauteur à la maison : il y a avait un « Grand » Duduche ! Ces bandes-dessinées ne s’adressaient pas forcément à moi et la vie de lycée des années 60 était un peu datée mais quel plaisir de mirer la (très jolie) fille du proviseur dont Duduche était amoureux ! Les profs, les curés, les militaires et surtout les crétins de tous poils en prenaient plein la tête mais ce n’était jamais vraiment méchant…

Cabu était cité dans la chanson « Mon Beauf » de Renaud que j’ai longtemps écouté en boucle pour bien comprendre les paroles (on a tous fait ça !). Renaud qui disait en 1982 qu’il y avait du « beau monde » à la première de son Olympia (pour lui tout seul !) : Pr. Choron, Siné et… Cabu !

Lycéen, j’écrivais dans un fanzine potache Orléanais et je me souviens que mon premier article publié concernait un petit bouquin de Jean-Paul Tibéri sur Paris et… Cabu !

Années d’études et de premiers boulots : Cabu se savourait au gré du Canard Enchaîné et, bien sûr, de Charlie Hebdo acheté de temps en temps en kiosque… Quand j’avais envie/besoin de me marrer !

annees dorothee

Plus tard, j’ai vu que Cabu avait dessiné maître Yoda en couverture d’un ouvrage sur Dorothée… Emotion : voilà Star Wars et Charlie unis par les liens du croquis ! Petit regret : Cabu avait opté pour un Yoda armé d’un laser (fortement inspiré de la figurine de l’Attaque des Clones d’ailleurs !) , donc issu de la prélogie ! Anachronique avec les années Dorothée, quoi !

cabu yoda

Et puis me met de côté en 2007 un Charlie-Hebdo où Cabu a refait une scène de Pagnol façon Star Wars ! Vader, R2D2 et Yoda sont là et tapent la belotte ! Hourra : je tiens mon Charlie/Star Wars !!! Du George LuCabu tout craché ??!!??

George LuCabu

 

Je me disais qu’il faudrait un jour que je lui dise tout ça de vive voix… Et que s’il pouvait me dessiner un Yoda « vrai », celui de l’Empire Contre-Attaque, sans sabre laser, sans armes (pourquoi pas avec un crayon entre les mains…) ce serait topissime…

Hiver 2013-14, il y a un an maintenant, Cabu sort un livre de dessins magnifiques sur New York. Je l’achète et le dévore car nous étions partis là-bas la même année. J’apprends qu’il y a une séance de dédicace à côté de chez moi. J’y vais tout ému en embarquant aussi mon livre sur Dorothée. Emotion extrême au moment d’enfin échanger quelques mots avec ce grand bonhomme : on commence à parler de Dorothée et le voilà qui dessine… J’essaye d’embrayer sur Yoda mais c’est trop tard : le voilà parti à me dessiner Dorothée « mamifiée » comme il dit et à rigoler par petits gloussements… Exactement comme dans les Récré A2 que je regardais 30 ans avant !! Jamais méchant Cabu c’est vrai mais ce n’est que plus tard que je remarque qu’il a fait des seins qui pendouillent aussi drôles qu’irrévérencieux. C’est tout lui, ça 😉

dedicace cabu

Pour New York, nous avons droit en couverture à un superbe « beauf » texan (mais le beauf est universel !). Cabu semblait heureux comme tout de reparler de Dorothée et de reprendre un instant son rôle de petit garnement… Ca faisait tellement plaisir à voir que j’en oubliais Star Wars !

cabu dorothée beauf

 

Je repars avec mes deux dessins heureux, ému jusqu’au fond du cœur. Un mec si gentil, adorable, si disponible. Je me dis qu’on se reverra certainement une autre fois et que, cette fois, c’est sûr, Yoda sans laser sera au rendez-vous !

 

Avant-hier j’ai compris qu’en fait, ce Yoda-là, je l’avais perdu pour toujours… Voici ses superbes dessins.

En revanche, j’ai compris que quand Dorothée avait choisi de l’appeler Maître Cabu, elle savait dès le début qu’il était un Jedi !

Que la Force soit avec toi Maître Cabu, à jamais…

 

 

Tags:

7 Responses à " #vswv Charlie Hebdo, Cabu et Star Wars "

  1. sylvain dit :

    merci pour ce partage et ce témoignage

  2. Will dit :

    Merci infiniment pour ce témoignage très touchant qui me replonge dans l’enfance !
    Salut Duduche on ne t’oubliera pas…

  3. Julie dit :

    Mon formidable Grand Fansolo…Au revoir Maître Cabu.

  4. Seb Ulba dit :

    Merci Fansolo pour ce témoignage émouvant.
    Cabu fit parti des personnalités de notre enfance, indissociable de Dorothée & RécréA2.
    Sévissant à Charlie Hebdo et ailleurs, on n’a jamais oublié son coup de crayon, ses petits rires faussement gênés et sa timidité apparente.

    C’est d’autant plus effroyable qu’il soit parti comme ça… On ne l’oubliera pas.

    On est tous Charlie.

  5. Nicko dit :

    Merci Antoine pour ce beau papier

    Une immense pensée affectueuse à toutes les victimes de ces derniers évènements ainsi qu’à leurs familles et leurs proches.

  6. guillaume dit :

    j’ai été profondément ému et attristé par ces horribles attentats et l’émotion m’est revenue d’un coup à la lecture de ton formidable papier. très bel écrit Fansolo! je garderai beaucoup de souvenirs télévisuels de l’ami Cabu, notamment toutes ses caricatures de Dorothée et j’ai même le souvenir qu’il eut croqué en direct à ses côtés la caricature de profil du président de l’époque F. Mitterrand , il avait fait cela à partir du dessin d’une théière qu’il avait ensuite retourné et l’on voyait apparaître une caricature du président! j’avais trouvé ça formidable étant petit, c’était à la fois drôle, ludique et irrévérencieux pour l’époque…bref c’était juste un souvenir qui me revient comme beaucoup de personnes en partagent avec l’une de ces personnes lâchement et sauvagement assassinées, que ce soit à la rédaction, dans la rue ou dans l’hypermarché… toutes mes pensées se tournent à nouveau vers les familles malheureuses de toutes ces victimes!!

Commentaires

Une erreur dans l’article ? Proposez-nous une correction

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite, diffamatoire, injurieux, grossier, produits pirates, liens vers des sites commerciaux) ou à but purement polémique ou de trolling sera supprimé et son auteur sera blacklisté définitivement.

Copyright © 2011-2019 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.