Game over pour le PDG de Mattel

Le patron de Mattel, Bryan Stockton, a démissionné hier après l’annonce du résultat désastreux pour le quatrième trimestre 2014. Il est remplacé par Christopher Sinclair, un ancien de chez Pepsi qui participait à la direction de Mattel. Avec cette nouvelle réorganisation du top management, Stockton semble payer l’érosion des ventes  du géant américain.

mattel

 

Les ventes durant les fêtes ont, en effet, chuté de 6% à 1,99 milliard de dollars, mais la presse économique semble avoir avoir un coupable tout trouvé pour cet annus horribilis : Barbie.

LA poupée mannequin fétiche de Mattel souffre en effet de ventes décevantes. Nous nous en faisons l’écho depuis plusieurs années déjà dans nos relations des présentations trimestrielles de résultats. Cette année un cap a été franchi avec la très bonne performance de Frozen (La Reine des neiges) dont les ventes de poupées ont dépassé celles de Barbie. Notons toutefois que le phénomène Frozen (rupture de stocks à Noël 2013, nouveau carton en 2014) risque d’avoir un impact limité sur la durée.

Si la blonde s’accommode mal d’une seconde place après avoir régné sans partage sur les rayons filles, elle a connu dans sa propre entreprise une concurrence, pour ne pas parler de cannibalisation, par Monster High, même si la tendance semble être au reflux pour cette marque Mattel. Rappelons également que Mattel va perdre prochainement la licence pour les poupées des princesses Disney, un événement à mettre au crédit de l’approfondissement des relations entre TWDC et Hasbro.

Il semble cependant facile de faire porter le chapeau à Barbie quand c’est LEGO qui s’est adjugé la première place du marché mondial du jouet au printemps 2014 dépassant Hasbro en 2013 puis Mattel.

Regardons maintenant les chiffres du 4ème trimestre 2014. Mattel a réalisé un résultat net de 149,9 millions de dollars, soit un cumul de 498,9 millions sur l’année entière. La baisse de 6% des revenus au dernier trimestre est partiellement liée à la fluctuation des taux de change que Mattel évalue à 3%. Mais cela n’explique pas tout puisque le résultat opérationnel a fortement plongé à 653,7 millions contre 1,17 milliards en 2013. Sur le 4ème trimestre, le résultat opérationnel subit une baisse dans des proportions encore supérieures avec 237 millions au lieu des 479,3 millions engrangés l’an dernier. La baisse de la marge brute est en partie due elle à l’acquisition de Mega Brands en début d’année.

 

 

 

Tags: ,

Commentaires

Une erreur dans l’article ? Proposez-nous une correction

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite, diffamatoire, injurieux, grossier, produits pirates, liens vers des sites commerciaux) ou à but purement polémique ou de trolling sera supprimé et son auteur sera blacklisté définitivement.

Copyright © 2011-2019 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.