Instant Vintage Egon Spengler (Kenner 1987)

2014 est l’année des 30 ans des Tortues ninja, mais aussi de Ghostbusters (S.O.S Fantômes chez nous). Mais cette année du trentenaire a été aussi marquée par le décès d’Harold Ramis alias Egon Spengler. Cette semaine, la rédaction a décidé de lui rendre hommage car Harold nous a quitté le 24 février 2014, mardi dernier était donc le premier anniversaire de sa disparition…

Loose

Loose

real_ghostbusters_title_logo_by_wolverine25th-d74nmmn

La Licence Ghosbusters ne serait surement pas ce qu’elle est sans Harold Allen Ramis, nous ne pouvons aborder ce thème sans parler de ce grand monsieur.
Il est né le 21 novembre 1944 à Chicago et s’est éteint dans cette même ville le 24 février 2014 des suites d’une maladie à l’âge de 69 ans. Durant sa carrière, il endosse les rôles d’acteur, de producteur, de réalisateur et scénariste. Il a écrit entre autre le scénario d’Arrête de ramer, t’es sur le sable (1979), qui révèle Bill Murray  au grand public. Les deux hommes ont souvent travaillé ensemble (Un jour sans fin) ce qui a forgé une grande amitié. Bill fut très affecté par la disparition de son ami de toujours, il lui a rendu hommage lors de la cérémonie des Oscars en 2014.

Egon Spengler

Egon Spengler

 

Mais pourquoi a-t-il joué un rôle si important pour la licence Ghostbusters ?
En 1984, il coécrit l’histoire des chasseurs de fantômes avec Dan Aykroyd (Ray Stantz). Ce dernier fait parvenir le scénario à Ivan Reitman qui réalise le film,  qui devient un des plus grands succès du box-office américain avec un peu moins de 300 millions de dollars de recettes, 96% de critiques positives ainsi que de nombreux prix. Harold y joue le docteur Egon Spengler, son deuxième rôle au cinéma.

RGB logo

RGB logo

Suite au succès du film, une série animée voit le jour en 1986 chez DIC aux Etats-Unis sous le nom de The Real Ghostbusters, toujours traduit chez nous par S.O.S. Fantômes. « The Real » est ajouté car un dessin-animé du nom de Ghostbusters existait déjà chez Filmation.
La série comporte 140 épisodes de 25 minutes et devinez par qui elle a été créée ? Harold Ramis bien sur, avec Joseph Michel Straczynski. La série arrive en France en 1987 sur Canal+ dans Cabou Cadin, puis est rediffusée à partir de septembre 1989 dans l’émission Avant l’école sur TF1.
La série met en scène les héros du film, vêtus de blouses aux couleurs personnalisées, ce qui permet à l’enfant de différencier plus facilement les personnages. Egon devient blond avec sa belle banane sur la tête, il forme un couple avec Janine Melnitz, la secrétaire, qui dans le film le drague plusieurs fois sans succès. Comme dans toutes les bonnes séries animées de l’époque, on retrouve un petit personnage emblématique qui fait office de mascotte, ici c’est Slimer (Bouftou), petit fantôme vert au grand appétit. Bouftou est à la base le premier fantôme capturé par les chasseurs dans le film original. Il est celui qui a marqué tous les esprits. Vu son succès, les auteurs le mettent au premier plan et la série est renommée Slimer, and the real Ghostbusters à partir de la saison 4 en 1988.

Egon Spengler dessin animé

Egon Spengler dessin animé

 

 

Le jouet

Pour cet hommage, nous allons passer en revue l’action figure d’Egon issue de la série 1 des jouets KENNER sortis à partir de 1987. Le blister est une version bilingue française/néerlandaise destinée à la France et au Benelux. « A partir de 1987 » car la série 1 est tout d’abord sortie en carte française uniquement chez nous entre 1987 et 1988, c’est seulement après que les cartes bilingues sont apparues pour les séries suivantes. La série 1 fut rééditée avec les deux traductions pour être elle aussi distribuée dans les pays concernés.

Blister Front

Blister Front

 

Les cartes de la gamme sont généralement de couleur violette ou bleue avec le logo The Real Ghostbusters en haut à gauche accompagné de la traduction S.O.S. FANTÔMES juste en dessous (au dessus pour certaines cartes, par manque de place). Un artwork du personnage en train de chasser le fantôme présent dans le blister, domine la partie supérieure de la carte. Sur la partie inférieure, on aperçoit une bulle de texte symbolisant l’effluve du proton pack, dans laquelle est écrit le nom du personnage et celui du fantôme présent et tout ça dans les deux langues. Il était assez rare à l’époque de trouver des cartes françaises personnalisées, en général c’était des cartes communes avec un sticker sur la bulle pour indiquer le nom du personnage (Cosmocats, Silverhawks, Tortues ninja, etc.). Le blister est composé d’une bulle divisée en plusieurs petites parties : une pour le personnage, une autre pour le fantôme et la dernière pour le Proton Pack. Des ombres blanches reprenant les silhouettes de chaque objet sont présentes sur la carte, ce qui donne un coté fantomatique au rendu global du blister. Pour finir,  un  logo Kenner en bas à droite et la mention 4+ en haut à gauche.

Backcard

Cardback

 

Place au cardback ! On retrouve le logo avec la traduction en haut à gauche comme sur la face avant. La partie supérieure est consacrée aux actions features du jouet. On peut y voir comment ranger l’arme sur le backpack, comment clipper celui-ci sur le personnage et enfin comment faire tourner le rayon pour donner l’effet de l’effluve de protons. En dessous on découvre les différents jouets sortis au même moment. L’intégralité des textes est dans les deux langues. Le code barre est de couleur jaune, ce qui indiquerait que les cartes étaient fabriquées au Royaume Uni.

Loose

Loose

 

A première vue, la figurine est très fidèle au design du personnage dans la série. La blouse est plus grise contrairement au bleu de l’animé, l’intérieur du col n’est pas rose mais tout ça n’est que du détail. Niveau articulations, on est assez limité avec des pivots au cou, aux épaules et aux hanches. Rien au niveau des coudes et des genoux. La matière est souple, ce qui évite la casse dans les mains d’un enfant. Le proton pack est muni d’une longue tige ondulée représentant la salve de protons, c’est très fragile et c’est souvent ce qui casse en premier. Le fantôme Gulp est un monobloc jaune creux, ce qui peut permettre de jouer avec sur le bout d’un doigt où encore d’englober une partie du chasseur pour symboliser le coté intangible du fantôme.
On remarquera un copyright 1984 Columbia Pictures (aussi présent au dos de la carte) sur les deux personnages étant donné que les droits de la licence Ghostbusters leur appartiennent depuis le film de 1984.

Loose back

Loose back

 

Le proton pack est relativement fidèle lui aussi. Le backpack est une pièce moulée bleue, le canon y est relié par une cordelette tressée symbolisant le câble. Petit bémol concernant ce canon, une fois accroché, on se retrouve avec une tige ondulée qui monte très haut dans le dos car on ne peut pas retirer le faisceau

Harold Ramis

Harold Ramis

 

Cet Instant Vintage hommage à Harold Ramis est à présent terminé. La rédaction salue l’homme pour ce qu’il nous a apporté à un moment de notre jeunesse. Nous sommes tous nostalgiques de ses idées et de son univers, ce qui permet aux Ghostbusters de perdurer encore aujourd’hui.
Merci Harold Ramis, repose en paix toi qui es passé de l’autre coté. Tu n’assisteras pas au remake prévu… Est-ce un bien ou un mal ? L’avenir nous le dira… Au revoir Docteur Spengler !

Ninjaink The Art of The Phantom Lim

Ninjaink The Art of The Phantom Lim

Tags: , , ,

8 Responses à " Instant Vintage Egon Spengler (Kenner 1987) "

  1. guillaume dit :

    merci beaucoup pour le partage de cette super review, très bel hommage à Harold Ramis! je ne savais pas qu’il était également à l’origine de la série animée, celle-ci a donné lieu à de superbes jouets et c’était une très bonne idée de faire la review du Egon original! bonne continuation 🙂

    • Jouck dit :

      Merci Guillaume! Merci pour ton com et ta fidèle lecture!
      Je n’avais pas pu faire ce genre de chose il y a un an, j’ai voulu marqué le coup 1 an après, car son rôle dans cette licence est malheureusement trop peu connu du grand public!
      😉

  2. Kmu dit :

    De merveilleux souvenir avec cette figurine qui était ma favorite du set! 🙂

  3. KissFan dit :

    Excellente gamme de jouets que celle de SOS Fantôme!! Le film d’Ivan Reitman ne perd rien de son charme au fil des années (je l’ai revu début janvier). Les comédiens étaient attachants. J’aimais beaucoup la voix du doubleur de Harold Ramis(Jean-Pierre Leroux), elle collait bien au personnage du Dr Spengler. Merci Jouck 🙂

    • Jouck dit :

      Merci pour le com et ta lecture Pascal!
      Oui il reste un de mes films préférés. Pour le doublage, c’est aussi Jean-Pierre Leroux qui double Egon dans l’animé!
      De même pour Bernard Murat qui double Venkman dans le film et la série! 😉

  4. Hachiman dit :

    Bel hommage, belle gamme de jouets, bonne review. ++++









































Copyright © 2011-2018 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.