­

Ce qui rapporte le plus à Disney : au-delà des apparences

Avec les dernières annonces de Bob Iger sur Star Wars, Marvel et la suite de la Reine des neiges, ToyzMag fait le point sur l’empire Disney et la diversification des sources de revenus du n°1 de l’entertainement.

Business Insider avait publié en début d’année une infographie des revenus du groupe Disney dans le monde. Pour résumer, disons que le chiffre d’affaires du groupe The Walt Disney Company représentait en 2014 près de 49 milliards de dollars. Les détails de ces chiffres sont consultables dans le rapport annuel 2014 publié par TWDC, nous avons décidé de nous pencher sur cette débauche de milliards.

disney-logo_a_l

Pour mémoire, nous vous présentions l’an dernier, sous une forme certes un peu plus austère, les informations relatives aux chiffres 2013.

Vous allez donc peut-être découvrir avec surprise que, pour un groupe centré sur l’exploitation de licences cinématographiques, ce ne sont pas les films qui, avec 7 milliards de dollars, génèrent les plus hauts revenus. Non, ils représentent même deux fois moins que les revenus des parcs  (15 milliards) et trois fois moins que ceux du pôle médias (21 milliards).

 

where disneys money comes from_03.png

Notez que sur ce schéma on distingue peu ce qui relève de tel secteur d’activité ou filiale : par exemple, les revenus des parcs se composent de produits dérivés dont on ne sait s’ils sont rattachés à la filiale Consumer products ou non. Le fait de qualifier Disney Interactive de filiale à la croissance la plus rapide marque une manque de perspective notable quand on connaît les difficultés dans lesquelles la société est empêtrée depuis des années et qui n’a commencé à dégager des excédents qu’en 2013 après une sévère cure d’austérité.

Jetez un œil sur le tableau ci-dessous pour voir l’évolution de la filiale jeux vidéo sur 3 ans.

 

Chiffre d’affaires en millions de dollars 2014 2013 2012 Variation 2014/2013 Variation 2013/2012
Media Networks 21 152 20,356 19,436 4% 5 % 
Parks and Resorts  15 099 14,087 12,920 7% 9 %
Studio Entertainment 7 278 5,979 5,825 22% 3 % 
Consumer Products 3 985 3 555 3 252 12% 9%
Interactive 1 299 1 064 845 22% 26%
Total 48 813 45 041 42 278 8% 7%

 

Le tableau suivant rend compte des résultats obtenus pour chaque filiale ou pôle d’activité. Il retranche du chiffre d’affaires les coûts liés à la production des biens et services pour savoir combien gagne au final le groupe. La dernière ligne est le résultat net avant impôt. Ce dernier a fait un bond exceptionnel en 2014 du fait de la partie cinéma. Cela permet de relativiser un peu l’accroche simpliste de l’article de Business Insider et le titre racoleur de ses traductions (en France par le JdN, par exemple).

Les produits dérivés de Frozen  (avec Spider-Man et Planes) ont également boosté les résultats alors que des licences Pixar comme Monsters Inc. ou Cars semblaient en perte de vitesse.

 

Résultat opérationnel en millions de dollars 2014 2013 2012 Variation 2014/2013 Variation 2013/2012
Media Networks 7 321 6818 6 619 7% 3%
Parks and Resorts  2 663 2 220 1 902 20% 17%
Studio Entertainment 1 549 661 722 134% -8%
Consumer Products 1 356 1 112 937 22% 19%
Interactive 116 -87 -226 NA 60%
Total 13 005 10 724 9 964 21% 8%
Résultat avant impôt 12 246 9 620 9 260 27% 4%

Les détails par secteur d’activité permettent également de comprendre la répartition des revenus. Ainsi les revenus des studios explosent en 2014 notamment grâce au succès de La Reine des neiges en salles et en vidéo. De même, les chaînes TV (ABC, ESPN, Disney Channel…) ont des revenus à peu près équitablement répartis entre les abonnements (10 milliards de dollars de chiffre d’affaires) et la publicité (8 milliards).

Tags: , , ,

1 Response à " Ce qui rapporte le plus à Disney : au-delà des apparences "

  1. Ryuzo dit :

    Il est riche Mickey 😉







































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.