Instant Vintage Les Tortues Ninja (Playmates 1988)

Pour ce nouveau numéro cette semaine, nous allons revenir sur la base de cette gamme des « Teenage Mutant Ninja Turtles » de chez Playmates. Je parle bien sur des quatre chevaliers d’écaille que sont Leonardo, Raphael, Donatello et Michaelangelo. Cette review sera faite avec quatre blisters version U.S Ten Back Card. Encore et toujours de l’U.S… Nous présentons les quatre d’un coup car elles sont assez similaires dans l’analyse.

Looses Front

Looses Front

 

TMNT__logo

 

Nos quatre tortues sortent donc à l’été 88 aux Etats-Unis, distribuées par Playmates toys. Mais comment est on passé d’un style sombre de la BD à un style très enfantin du dessin animé ?

TMNT #1

TMNT #1

Pour cela, nous allons revenir un peu en arrière, avant que la série et la gamme de jouets ne voient le jour. Mark Freedman , alors agent de Eastman et Laird, avait réussi à convaincre Playmates toys de produire une gamme de figurines basées sur cet univers des TMNT. Le plus compliqué pour lui à ce moment là était de savoir comment il allait pouvoir vendre ce concept à Toy’s R’Us et d’autres chaines de grands magasins. De plus, est ce que la violence du comic book passerait aux yeux d’une mère de famille ? Littéralement, Ninja signifie tueur à gage, il fallait donc réduire la violence et rendre ça plus humoristique, tout en changeant la trame de l’histoire pour être plus adapté aux petits enfants ! Une réunion entre Playmates toys et les studios Mirakami-Wolf-Swenson (travaillant à l’époque sur la première saison de Ducktales soit Picsou en VF notamment) eu lieu pour trouver des solutions afin d’adapter la bande dessinée sur le petit écran. D’autres réunions ont suivi entre les protagonistes du projet et les deux créateurs des tortues. La chose primordiale était de faire évoluer les quatre tortues identiques de la BD en quatre personnages facilement reconnaissable pour que les enfants puissent les distinguer.

C’est à ce moment là que nos héros obtiennent leurs initiales sur leurs boucles de ceinture, et quatre couleurs de bandeau : Raphael garde le rouge d’origine, Leonardo prend le bleu, Donatello le violet et enfin le orange pour Michaelangelo. Le prolifique scénariste de dessin animé David Wise (Godzilla, Transformers ou encore les maitres de l’univers) fût contacté, ça tombait bien, il était fan des comics déjà paru de TMNT ! A la base, c’était Chuck Lorre qui devait être choisi, mais il avait recommandé Wise car il n’était pas disponible… Pour l’anecdote, Chuck Lorre deviendra scénariste de sitcoms (Roseanne, Oncle Charlie et plus récemment The Big Bang Theory), néanmoins, il participe à l’écriture du générique originale, et on peut même l’entendre chanter une partie de celui-ci !

 

Les tortues ninja

Les tortues ninja

 

Nous voici avec ces quatre tortues à la morphologie identique mais avec des bandanas de couleurs différentes, des armes différentes, une lettre initiale de leur nom en boucle de ceinture. A tout cela, Wise pousse un peu plus loin les différents traits de caractère de chacun. Leonardo devient un chef d’équipe plus explicite, car il est le plus sage et respecte à la lettre les enseignements de leur maître. Donatello et ses talents d’ingénieurs, vu l’introduction de Krang et de ses technologies extra-terrestres, il fallait un spécialiste qui puisse comprendre tout ça du coté des héros. Raphael et son caractère soupe au lait capable d’autodérision. Le coté adolescent revient à Michaelangelo avec son attitude décontractée.
Tous les éléments sont présents pour que nos chères petites têtes blondes puissent les différencier, ce qui présente un aspect marketing plus viable ! Et oui, vendre quatre tortues identiques c’est plus compliqué…
Penchons nous à présent sur leurs adaptations en figurines, avec ces quatre blisters que l’on vous présente.

 

MOC front

Les Blisters

 

Quatre cartes, avec pour chacune, trois artworks, jusque là, la formule classique est respectée. Ces artworks ne sont pas du tout en accord avec le design donné dans la série animée, on va dire que c’est un mélange entre la BD pour la forme et la série pour les couleurs. L’inscription « Heroes in a half shell ! » figure au dessus des bulles, mais contrairement à ce que l’on a pu voir sur Slash ou Fugitoid dans nos précédentes reviews, leurs noms se trouvent sur le coté de la bulle, ici dans une grosse carapace verte qui symbolise « les gentils » avec juste en dessous leurs armes de prédilections ! Afin de faire ressortir encore plus la personnalisation, on peut voir la nette différence dans leurs teintes de peau, alors que dans le dessin animé, on a affaire à des quadruplets au niveau des formes et des couleurs…

Les accessoires fournis en grappe sont les mêmes pour chaque figurine à l’exception de leurs armes personnelles qui sont deux Katana pour Leo, deux Saï pour Raph, deux pour Don et deux Nunchaku pour Mickey.
Les tous premiers tirages comportent des figurines à têtes molles (Soft Head ou Rubber head), on peut les reconnaître grâce à un petit dépliant faisant la pub pour le fan club, on peut y lire « Join the turtle force fan club ». Seule la première vague comporte ce dépliant. Quant aux soft heads, on a pu en revoir dans d’autres blisters mais ça reste toujours dans les premiers tirages généralement, car elles sont vite remplacées par des têtes dures (Hard Head).
Passons aux cardback !

 

MOC back

Cardback

 

Pizza pointNous avons donc des Ten back cards, ce qui signifie qu’il y a dix figurines présentées au dos de la carte. En l’occurrence, c’est la première vague de lancement de la gamme, nous avons six gentils à gauche et quatre méchants à droite.
La partie supérieure de la carte résume rapidement les origines des tortues par le biais d’une mini bande dessinée simpliste. Il faut rappeler que c’est une nouvelle gamme lancée sur le marché, ce petit résumé est mis en place pour rappeler ou expliquer le début de l’histoire aux acheteurs potentiels. La file card en bas à gauche pour en savoir plus et enfin le« Pizza point », le logo et le copyright comme ça la boucle est bouclée !

 

Looses Front

Looses

 

Petit focus sur les figurines, comme vu juste au dessus, nous avons quatre couleurs de peau différentes. Elles sont équipées de ceintures, on peut voir que Leo et Don ont des ceintures style « harnais » avec deux bretelles car ils ont des armes longues contrairement à celles des deux autres avec leurs paires d’arme plus courtes. Petite précision, Donatello est le seul dans la série à ne pas avoir de paire d’arme, mais Playmates a quand même mis deux bâtons à la figurine pour garder la même dynamique (On en a mis qu’un pour rester fidèle à l’animé, de toutes façons, il n’y a qu’un étui sur la ceinture et le est une arme qui se maîtrise à deux mains…)
Autre détail, Raphael est la seule tortue à avoir les deux pieds à plat sur le sol, il tient plus facilement debout car les trois autres ont un de leurs pieds sur la pointe, pas toujours évident de trouver le bon équilibre… Il est aussi le seul à avoir ses étuis devant pour ranger ses Saï.
Toujours dans un élan de personnalisation, on retrouve des ouvertures de bouches différentes pour chacune d’elle. Leonardo sert les dents à gauche, Michaelangelo à droite. Raphael a la bouche la plus ouverte, normal c’est le plus nerveux, et Donatello a le coté gauche et droit. Tous les détails sont bons pour différencier les quatre figurines afin de donner l’impression que l’on achète une figurine différente des trois autres !
Choses communes, l’initiale en jaune sur la boucle et leurs yeux. En effet, les yeux blancs nous renvoient directement au comic book, on garde ce coté ninja mystérieux et sombre. C’est totalement en contraste avec le design de l’animé avec leurs petites bouilles rigolotes munies de pupilles. Il faut rappeler que la conception et les prototypes des figurines se sont fait avant l’animé.

Looses back

Looses (2)

 

Au dos, nous apercevons donc deux étuis pour les katana, un seul pour le et deux paires d’étui pour les nunchaku. Raphael, étant toujours différent des autres, se retrouve avec un gros étui qui permet de ranger une des armes du râtelier fourni à chacune d’elle. C’est le seul à pouvoir faire ça, étant donné que ses armes se rangent à l’avant, il fallait mettre quelque chose dans le dos pour rester dans la même logique que les trois autres. Encore une fois Raphael se détache des autres par ce détail supplémentaire. Il est le plus souvent représenté sur les packagings, peut être que le rouge est la couleur passe-partout, vu qu’à la base, elles avaient toutes un bandeau rouge (Sur la boite du Turtlecopter les deux tortues représentées ont toutes les deux un bandana rouge). De plus c’est la seule tortue qui a un nom qui ne fini pas par « o ».
Pour finir avec ces ceintures, elles sont assez fragiles à cause de la matière souple. Il est rare qu’elles ne finissent pas par casser dans les mains d’un enfant.

En petit bonus, voici des prototypes qui ont été utilisés avant la production des figurines! Le premier est l’un des trois prototypes créés pour l’élaboration de la gamme, offert à Kevin Eastman par Playmates et le second est un artwork qui a servi de présentation pour le visuel de la carte avec le jouet à l’intérieur.

 

Prototypes

Prototypes

 

Le saviez-vous ? Le nom « Teenage Mutant Ninja Turtles » a était censuré en Europe, jugeant le terme Ninja trop violent, celui-ci a était remplacé par « Hero » et donne « Teenage Mutant Hero Turtles » Si si, vous pouvez vérifier vos cartouches NES ou autre proder de l’époque non traduit ! En France on a eu « Tortues ninja » donc on n’a pas subit la censure.

Cet Instant Vintage Flash consacré aux quatre Tortues ninja de chez Playmates est terminé ! Cette gamme est très vaste, et les détails la concernant sont légions, que ce soit au niveau production, sortie, variante et bien d’autres…
Pour les plus attentifs d’entre vous, vous aurez remarqué qu’un des opercules sur les quatre blisters présentés est plus petit que les autres. Vous me direz : Oui, et alors ? Ce petit détail n’est peut être pas anodin, si vous pensez qu’il suffit d’avoir un Ten Back Card pour être sur que votre blister est bien sorti en 1988… La réponse se trouve peut être à travers ces opercules…

Mais quand il s’agit de s’amuser, finit la terreur, on est là pour rigoler! Rendez vous la semaine prochaine pour un nouvel épisode qui vous renverras dans vos plus jeunes années! BUYAKASH……… TAIS TOI!       COWABUNGA! Je préfère…

 

Tags: , , , , ,

15 Responses à " Instant Vintage Les Tortues Ninja (Playmates 1988) "

  1. Nicko dit :

    Du bon boulot, c’est toujours un plaisir de (re)découvrir ces jouets, surtout lorsque c’est fait de manière aussi agréable à lire! Je me souviens avoir eu les quatre tortues ainsi que le playset des égouts. Un souvenir impérissable d’un Noël ou ce cadeau n’était pas prévu… Ce devait être en 1991…

    • Jouck dit :

      Le sewer playset avec les 4 d’un coup, ça c’est un sacré noël! Pas eu les égouts malheureusement moi, mis à part le turtle copter et le muta carrier, je n’ai eu que des figurines…

  2. KissFan dit :

    J’adore!! Par son format de figurines, ses couleurs flashy, son côté combatif et musclé, et son succès, le triomphe de la gamme des Tortues Ninja me rappelle celui des Maîtres de l’Univers quelques années + tôt.
    Et les blisters … j’aime ce style « comics »!!
    Merci Jouck :)

    • Jouck dit :

      Merci pour le com Pascal!

      Freedman avait pour mentor stan weston, le créateur des Gijoe, en terme de jouet il avait les bonnes bases pour garantir un succès. Le code couleur nous rappelle Riri Fifi et Loulou que Fred Wolf avait fait juste avant dans Picsou. Beaucoup de paramètre et de coïncidence ont amené ces jouets. Des accords signés sur des serviettes en papier, des rendez vous abrégé positivement à cause de la pluie. Playmates qui été entrain de couler à cause de ces poupées et qui a vu une façon de se relancer etc…. Il ne faut pas oublié que Tortues ninja est une parodie éphémère à la base sans être voué à un succès.

  3. Hachiman dit :

    Un vrai plaisir de lire ta review « flash », bien documentée et bien illustrée :)
    Je ne connais pas bien la background des tortues ninja version comics donc pas d’avis. En ce qui concerne, le dessin animé, je kiffais le générique très dynamique avec de belles séquences animées nous promettant de la pure baston…alors que les épisodes étaient assez « chiant » au final et un peu trop enfantin surtout avec le doublage mis en oeuvre par Philippe Oguz et Daniel Ruso..aie, mes oreilles saignent encore. Pour ce qui est de la gamme de jouet, j’ai eu quelques tortues qui se bastonnait avec mes bucky rangers, bien flashy et funcky tout ça !!

    • Hachiman dit :

      Bucky’o Hare lol je veux mettre des rangers partout …

    • Jouck dit :

      Merci pour ton Com Rocco! Je faisais la même que toi, enfin je n’avais que le canard à 4 bras, vu que c’est le même format et des animaux humanoides, ça collé super bien!
      De toutes façons, les meilleurs épisodes sont les 5 premiers fait par playmates, plus beau, plus dynamique, on voit le contenu de la gamme de lancement à travers ces épisodes promotionnels!

  4. TasmanT dit :

    Superbe review! Pour prolonger le plaisir il y a aussi les Concept Art du dessinateur Errol McCarthy chargé des dessins préparatifs de la ligne de Playmates et à l’origine de nombreux personnages additionels (Krang, Bebop & Rocksteady…)

    • Jouck dit :

      Merci pour le com 😉 Bebop et rocksteady ont été créé par Laird à la base, ROcksteady est d’ailleurs son personnage favori.
      Mais oui les planches de Mccarthy sont de toutes beautés, même s’il fait débourser 130$ pour s’en procurer juste un…
      C’est surtout Eastman et Laird qui ont été chargé à l’époque de créer des nouveaux personnages pour la gamme de toys, d’où l’apparition de Fugitoid dans la gamme de jouet, ou encore Usagi et Panda khan qui sont des personnages issus de comics de leurs amis.

  5. Hachiman dit :

    Ca me fait penser que ce côté enfantin était renforcé également dans le film ou téléfim (?) « Turltes forever ». Un crossover où l’on peut voir les tortues tirées du comic, celles de 1988 et celles de 2003. J’avais trouvé le résultat pas mal du tout. J’étais tombé sur ce dessin animé un peu par hasard en cherchant le premier film « live » en version française de France ( le dvd FR propose en fait la version québecoise…) :)

    • Jouck dit :

      Oui j’ai bien aimé les tortues noir et blanc badass vénère et à coté la bandes des 4 rigolos qui font toujours les pitres avec les 2003 à cheval avec ces deux univers. Le crossover est vraiment sympa en effet!

  6. kenyfleury dit :

    Jeux, jouets, D.A. Etc… J’adore ces Tortues.
    Merci pour ces détails ^^

  7. guillaume dit :

    un immense merci pour ce superbe dossier rempli d’anecdotes toutes plus intéressantes les unes que les autres!! définitivement j’adore ces tortues, plus j’y repense et plus je me dis que, malgré leurs articulations limitées pour des ninjas (détail bien corrigé avec nos turtles d’aujourd’hui), ces jouets représentent le top du toys 80s et 90s :) pour info, histoire de continuer sur les anecdotes, mais je pense que beaucoup sont au courant, un superbe livre est sorti en France chez Huginn Muninn, avec plein de chouettes goodies, dont le comic original, il vaut le détour!!

    • Jouck dit :

      De rien mon cher Guillaume, merci surtout à toi pour ta fidèle lecture!
      Le livre dont tu parles es un Must have! Une vrai bible bourrée d’anecdotes croustillantes sur les origines! Une réédition du premier comics (Marrant on y voit des petits mots aux crayon à papier scanné sur l’original) en VO qui fait plaisir!
      Certes elles ont 5 points de fixations, l’avantage et que les jouets à faible articulation vieillissent mieux. Je me souvient que les « Coil force » étaient sympa niveau articulation, notamment avec des ressorts aux coudes et aux genoux, très dynamique pour envoyer un coup de pied ravageur ;).
      Les jouets avec beaucoup d’articulation sont plus fragile forcément.
      Les 2003 sont pas mal niveau articulation, ça va même jusqu’aux orteils et aux doigts! :p

Commentaires

Une erreur dans l’article ? Proposez-nous une correction

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite, diffamatoire, injurieux, grossier, produits pirates, liens vers des sites commerciaux) ou à but purement polémique ou de trolling sera supprimé et son auteur sera blacklisté définitivement.





















Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.