Révélations sur les jouets « made in Macau »

macau (2)

C’est une découverte stupéfiante qui vient d’être faite : les fameux jouets « made in Macau » et notamment les nombreuses figurines Star Wars qui portent cette indication sur leur jambe ou sur les blisters n’étaient pas fabriqués au fin fond de la lointaine Asie (près de Hong kong) comme on l’a longtemps cru…

macau

Non : Toyzmag est en mesure aujourd’hui de vous révéler la réalité des choses (après une enquête minutieuse) : TOUS CES JOUETS ETAIENT FABRIQUÉS EN FRANCE ! EN AQUITAINE !!!

DSCN2664

Mais alors pourquoi cette inscription « made in Macau » ou « fabriqué à Macau » ? Enorme conspiration en réalité : il s’agit du village de Macau en Gironde (33), à quelques kilomètres de Bordeaux. En fait, pour ne pas perdre la face devant les investisseurs et les marchés américains, la firme française qui distribuait alors les jouets Star Wars en France, Miro-Meccano, avait eu l’idée de jouer sur l’homonymie entre la ville de Macao, orthographié souvent Macau (nom portugais) et… Macau en Gironde. Il y a eu quelques jouets venant de Hong Kong mais très vite, Meccano s’est aperçu qu’une petite équipe de villageois en Gironde était capable de produire bien plus vite et à des coûts moindre. Décision fut prise en 1983 d’installer une usine secrète et souterraine sous le village de Macau (33) ! Nom de code : chez Quinquin (photo), pour rappeler Calais !

DSCN2658

Cette ruse a longtemps été méconnue. Pendant qu’on croyait tous que c’était en Chine, dans une ville d’un demi-million d’habitants qu’étaient fabriqués nos Chirpa et autre Madine, un petit village de 3600 autochtones s’affairait en toute discrétion pour concevoir et assembler des milliers et des milliers de petits personnages Star Wars, à l’ombre d’un clocher du 12ème siècle.

DSCN2659

Ayant pu mener l’enquête sur place il y a quelques mois, j’ai découvert que c’était à l’intérieur même du Tabac-Presse de Macau qu’un escalier menait au lieu incroyable où la plupart des villageois de Macau se réunissait pour fabriquer les figurines, les empaqueter et les expédier dans toute la France, dans le plus grand secret. Une grande partie partait à Calais par la mer ou dans d’autres villes afin de faire croire que les usines Meccano de Calais et d’ailleurs produisaient aussi des jouets mais en fait, Macau dominait largement le secteur. Sur certaines périodes de l’année, la salle des fêtes était réquisitionnées pour emballer les AT-AT ! Entourée des plus prestigieux vignobles, la population pouvait s’atteler à l’énorme tâche qui consistait à préparer les commandes de Noël pour tous les magasins. Les petites étiquettes « fabriqué à Macau » étaient fabriquées non loin de là à Cognac, dans la foulée d’autres étiquettes !

DSCN2670

Alors d’aucuns en lisant cet article risquent encore de crier à la théorie du complot et vont nier l’évidence en se persuadant que non, les jouets venaient bien d’Asie… Hélas pour eux, il nous faut apporter ici les ultimes preuves de la terrible supercherie : d’abord les documents mêmes de Miro-Meccano et notamment le catalogue fournisseur 1983. C’EST LA PREUVE que votre serviteur n’a pas abusé du Cognac : Miro-Meccano ne pouvait pas révéler au grand public son secret de famille mais a laissé une indication plus qu’évidente en représentant un énorme logo ENCADRÉ sur une carte de France… juste au dessus de Bordeaux. On ne pouvait faire plus explicite.

carte meccano

DSCN2657

Dernière preuve qui devrait achever de vous convaincre : le petit buraliste rencontré nous a invité à le suivre dans sa remise à Arsac (photo). Il déballe devant nos reporters médusés un carton marqué « fragile » : une caisse entière de jouets « made in Macau » lève nos derniers doutes ! Une seconde caisse, cette fois d’un grand cru bordelais, est dégustée sur le champ pour fêter l’énorme découverte.

DSCN4634

DSCN4636A bientôt Macau !

L’année prochaine, nous vous expliquerons l’origine des Macau-moulages

😉

 

DSCN2675

Tags: ,

14 Responses à " Révélations sur les jouets « made in Macau » "

  1. binuch dit :

    c’est juste énorme comme révélation … ou comme poisson d’avril :-)

    • Fansolo dit :

      Juste énorme, oui c’est aussi ce que je me suis dit devant les litres de Cognac qu’il fallait écluser pour accéder à ces précieuses informations…

  2. Dubois dit :

    Bravo Fansolo pour ces révélations en exclusivité mondiale !!! Hâte d’en savoir plus sur les Macau-moulages (en espérant que ce ne soit pas une idée tordue du buraliste de Macau…)

    Au fait, t’as préféré quoi : la caisse de figurines ou le grand cru bordelais ?!

    • Fansolo dit :

      Je ne me souviens plus trop, je sais que j’ai entièrement déblistérisé une des deux caisses mais je ne sais plus laquelle…

  3. Bertrand dit :

    joyeux premier avril !

  4. sebastator dit :

    Très bien vu !
    Vivement un article sur Darda où l’on fabriquait les petites voitures à friction !

  5. Greg dit :

    L’esprit du Grand reportage, de l’enquête de fond ! Du grand Gonzo Journalisme !

  6. Marc dit :

    Révélation du siècle! Plus fort que le Gorafi!

  7. guillaume dit :

    ^^ excellent! j’ai vraiment adoré cette histoire! le coup de l’usine souterraine m’a tué 😉 à quand un pèlerinage là-bas? avec en retour une bonne bouteille à étiquette trilogo en commémoration 😉



































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.