Le Rdv du Collectionneur: Olivier Cabourdin

Un RDV du Collectionneur un peu spécial aujourd’hui puisque Olivier Cabourdin nous a fait la gentillesse de se prêter au jeu de l’interview. Découvrons sans plus attendre le monde qui entoure ce passionné de science-fiction.

Bonjour Olivier, peux-tu te présenter aux lecteurs de ToyzMag ?

 

Galactic TOS 2 GC

 

Je suis Olivier Cabourdin, maquettiste, collectionneur, membre fondateur et trésorier des Gentlemen Collectionneur, et un ancien de l’équipe de Dixième Planète. Le lien entre tout ça est une passion pour la science-fiction, qu’il s’agisse des séries télé, des films, livres, et BD, ainsi qu’un intérêt marqué sur les effets spéciaux, et surtout comment ils sont réalisés.

Les lecteurs et collectionneurs me reconnaîtront par les collections présentées dans nos expositions et notre stand des Gentlemen Collectionneurs : Battlestar Galactica, Cosmos 1999, Star Wars, Star Trek (pour ne citer que les principales).

Dans Dixième Planète, je m’occupais régulièrement des nouveautés maquettes (que je présentais auparavant dans les fanzines des associations HobbyOne puis èRe2) et des nouveautés gashapons de science-fiction, quelques articles de créations de modèles (la tourelle laser de l’Etoile Noire, le Cosmosaure de SanKuKai…), des mises en scène de jouets (le hangar rebelle avec des Action Fleet), le dossier Action Fleet (en collaboration avec Cyril Chartier/Sicqnus)…

Occasionnellement, j’écris également dans la revue anglaise Science-Fiction & Fantasy Modeller ou ses hors-séries (21st Century Modeller), toujours sur mes thèmes de prédilections : Cosmos 1999, Star Wars, Battlestar Galactica

D’ailleurs, je suis particulièrement fier que ce soit un petit français qui, avec ses dioramas Cosmos1999 (Space1999) , se retrouve avec un dossier de 50 pages en anglais, dans un revue anglaise, sur une série anglaise !

Je participe également activement à de nombreux forums de modélisme de science fiction en français (ArtMovieFan) comme en anglais (ReplicaPropForum, Resinilluminati), et plus épisodiquement sur MintInBox, KeeperOfTheForce, EagleTransporterForum, StudioScaleForum. En général on me retrouve avec l’avatar cabour ou olcabour, et je présente mes montages en essayant d’être le plus détaillé ou didactique possible sur les techniques employées, afin que cela puisse servir de référence ou de guide de montage.

 

Es-tu plutôt collectionneur ou maquettiste ?

Les 2 mon capitaine !
Je collectionne principalement ce qui à trait aux engins et vaisseaux spatiaux de science-fiction, du milieu des années 70 à aujourd’hui, qu’il s’agisse de séries télé, de films (Star Wars, Alien, Battlestar Galactica, Cosmos 1999, Buck Rogers, Terminator,…), et d’animés (Sankukai, Albator, Robotech/Macross, Space Cruiser Yamato, il était une fois l’espace…), voir de jeux vidéo (Halo, Homeworld…).

Cela va des micromachines jusqu’aux répliques de modèles de studio, avec un intérêt porté sur la ressemblance et la fidélité aux sujets originaux. Ainsi un Atlantis à chenille, ou un Faucon Millenium à friction, n’auront pas mes faveurs (même si leur côte peut faire pâlir), alors qu’un réaliste Espadon de Black et Mortimer, vendu 3 fois rien en kiosque, m’attirera beaucoup plus.

Sur quelques sujets, comme Star Wars par exemple, je ratisse toutefois un peu plus large car j’élargis aux répliques d’armes ou sabres laser. Je ne rechigne pas non plus devant quelques belles pièces qui permettent d’amener un peu de vie dans une collection qui est principalement mécanique. Je pense par exemple aux statuettes Kotobukiya (les Clone Troopers, le Master Chief d’Halo…), ou aux dioramas GentleGiant : le Sandtrooper sur son Dewback, l’homme des sables sur le bantha, Luke avec le tauntaun…

 

ExpoSW Kourou 2 GC

 

Et je suis  maquettiste, ce qui me permet de créer mes propres pièces, qui viennent alors compléter la collection. En fait, j’étais même maquettiste bien avant de devenir collectionneur.

 

On peut aussi dire que je suis un collectionneur de maquettes de science-fiction. Les boîtes s’empilent plus vite que je ne suis en mesure de les construire. Certaines maquettes sont d’emblée achetées dans un but précis (compléter un trou dans un de nos thèmes), d’autres parce qu’elles font partie d’un thème, quelques unes pour évaluer le potentiel d’une gamme. Certaines sont acquises en plusieurs exemplaires quand un diorama est envisagé.

 

Il y a 3 sources de pièces dans le maquettisme :

  • les kits du commerces, donc sous licence, que l’on trouve en magasins spécialisés voire en grandes surfaces. Leur montage est simple et accessible au débutant. Le maquettiste avancé réalise souvent des améliorations pour être plus fidèle au sujet original
  • les garage kits, réalisés en faibles quantités par des particuliers, en général dans leur garage (d’où le nom). La qualité est souvent moindre (car c’est artisanal), mais les formes et proportions en général plus justes. L’intérêt est principalement d’obtenir des modèles sur des sujets plus confidentiels (n’ayant pas les faveurs des marques car à la rentabilité plus aléatoire) ou dans des dimensions plus importantes. Ils sont plutôt réservés à des maquettistes avertis.
  • le scratch, qui consiste à créer un modèle à partir de plans et de matières premières : bois, feuilles de plastiques ou de carton, tubes de métal, profilés PVC, pièces de récupérations… Souvent, les plans eux-mêmes sont à construire sur la base de photos, d’arrêts sur image !

Pour finir, j’ai toujours aimé le dessin et j’ai été collectionneur de BD (Métal hurlant, Humanoïdes associés….). J’utilise ici le passé car je ne me retrouve pas dans la production actuelle qui je trouve très formatée, et tellement abondante que je n’arrive plus à faire grande différence entre les titres.

Un de mes petits trésors dans cette collection est un John Difool (L’Incal) dessiné et dédicacé par Jean Giraud/Moebius qu’il avait accepté de me faire sur papier Canson. Je lui avais fait cette demande en tout innocence lors d’une séance de dédicaces et j’ai su plus tard que j’avais eu une sacré chance, car les dessinateurs l’acceptent très rarement, de peur que le dit dessin ne se retrouve ensuite monnayable.

 

Quand t’es venue cette passion ?

Tout petit déjà !
Je suis devenu très jeune un amateur de SF. Toute la semaine, j’attendais le samedi pour regarder les épisodes de séries comme les Envahisseurs, Cosmos1999 ou Chapeau melon et bottes de cuir. C’était les années 70, et le poste de télé était encore en noir et blanc. Ces séries étaient vraiment impressionnantes pour le gamin que j’étais.

 

Cosmos Launchpad 1 GC b

 

De même, j’ai eu mes premières maquettes bien avant Star Wars (de petits avions de ligne si je me rappelle bien) et j’ai tout de suite aimé ça. Ensuite, je trouvais que les maquettes étaient bien plus ressemblantes que les jouets (quand le jouet sur le sujet existait).

De plus, mes parents voyaient l’aspect ludique et moi surtout le futur jouet, que je n’aurais pu obtenir autrement. 😉

Il a fallu cependant quelque temps avant que je ne découvre qu’il existait aussi des maquettes de science-fiction. Et à partir de ce moment, c’est devenu mon hobby principal.

 

Où ranges-tu tout cela ?

Les plus jolies (et les plus grosses) sont exposées dans mon salon. Mon épouse est compréhensive. 😉 Il est même arrivé quelque fois qu’elle en réclame, à ma grande surprise : « il y a un vide sur l’étagère là, tu pourrais y mettre une maquette ? », et là je ne me fais pas prier…

Cependant, même si j’ai la chance d’avoir une grande maison, et de pouvoir disposer de plusieurs vitrines dans plusieurs pièces, j’en stocke beaucoup dans des cartons. Les dioramas, trop gros pour être exposés en permanence, sont stockés sous bâches au sous-sol.

 

Galactic TOS 1 GC

 

De mon point de vue, une collection est vivante, par l’évolution des sujets d’intérêts dans le temps, par l’arrivée de nouvelles pièces ou réalisations. Du coup, j’en remets régulièrement dans des cartons au grenier pour éviter que la profusion, et l’effet de nombre, ne masque l’apparat des belles pièces ou des nouvelles.

 

Quelle est ta pièce préférée ?

Comme je le précisais, la collection est en constante évolution, il s’agit donc plutôt d’une petite sélection tournant actuellement autour de l’AT-AT de Master Replicas, le Snowspeeder de Master Replicas (qui a nécessité des réparations importantes), l’Aigle de Cosmos1999 (55cm de long, de pédigré Product Enterprise), le Battlestar Galactica TOS d’un mètre de long (dont je viens de terminer le montage). Cependant, je crois que c’est quand même le Faucon Millenium de Master Replicas qui revient le plus souvent en tête de cette liste.

 

Faucon Master Replicas GC

 

 

Peux-tu nous parler des Gentlemen Collectionneurs ?

L’association Les Gentlemen Collectionneurs a pour but de promouvoir l’espace et la science fiction par les objets de collection en proposant et organisant des expositions et des conférences.

 

logoGCok

 

Les Gentlemen Collectionneurs, qui ne l’étaient pas encore, tient son origine dans le Hors Série n°1 de Dixième Planète : 2001 l’Odyssée des Maquettes pour lequel Jean-Marc Deschamps (Pr Kelp) nous avait réunis. Cette petite communauté est vite devenue un groupe d’amis avec un sujet commun : les maquettes de science-fiction.

Un stand au Salon de la Maquette (Porte de Versailles) en 2001 s’est concrétisé en même temps que le hors série sur 2001, qui s’est ensuite posé au Musée de l’Air et de l’Espace au Bourget. L’expo « 25 bougies pour Star Wars » a suivi peu de temps après au même endroit pendant plusieurs mois, et a eu une suite au Musée de l’Espace à Kourou en Guyane, pour 6 mois.

 

jmd11

 

En parallèle, avec Dixième Planète, nous avions un stand lors des premiers salons de collectionneurs qui se sont montés en France (comme le Paris Jouet Collection par exemple) qui nous permettait ainsi d’exposer quelques pièces.

Si ces expositions étaient des succès, nous avions cependant pu constater que les relations étaient compliquées avec ces organismes officiels (mairies, musées) qui avaient du mal de contractualiser avec des particuliers (cela ne se passait en effet pas sous le label Dixième Planète, Histoire & Collections n’étant pas partie prenante dans ces expo). C’est là qu’est venue l’idée de monter l’association, pour simplifier ces relations.

Comme nous sommes relativement éclectiques, nous pouvons aborder la science fiction sur de nombreux thèmes selon différentes approches. L’association est le vecteur officiel nous permettant donc d’exposer nos collections selon trois principes simples : qualité, partage et plaisir.

  • Qualité des modèles et des présentations. Nous accordons une place importante dans la mise en valeur des pièces dans leur environnement d’exposition,
  • Accueil sur le stand par le partage des connaissances sur les thèmes présentés, sur les techniques et astuces de montage et de peintures des modèles exposés, sur les petites anecdotes des modèles originaux par les équipes d’effets spéciaux.
  • Et surtout prendre du plaisir dans ce que l’on fait !

 

 

As-tu une anecdote de ton enfance liée aux jouets ?

Une fois, alors que mes parents m’emmenaient au magasin de maquettes, je bavais devant les kits de Galactica et Buck Rogers installés en tête de gondole. Je les avais quasiment convaincu de m’en acheter une jusqu’à ce que mon père pose une question à la vendeuse « il y a beaucoup de pièces dans ces maquettes ? ». Et que celle-ci lui réponde « ah non, il y a très peu de pièces ». Elle les a détourné des objets de désir… et je suis reparti avec le kit d’un navire de guerre de la seconde guerre mondiale… J’ai longtemps maudit la vendeuse !

Pour la petite histoire, sans qu’elle ne le sache, elle s’est fait pardonnée quelques années plus tard quand elle me mit de côté une petite affiche du Retour de Jedi qu’elle avait eu avec les kits StarWars d’Airfix (c’était donc en 1983). Par contre, je n’ai finalement pu mettre la main sur les kits de Galactica que 15 ans plus tard.

 

ViperMk2 GC

 

 

As-tu un graal, une pièce que tu recherches ?

Les graals de « quand j’étais petit », je les ai maintenant acquis et/ou montés. Donc je m’en recherche de nouveaux au fur et à mesure.

Un vrai graal serait de mettre la main sur l’un des modèles originaux de Star Wars ayant servi au tournage : le X-Wing de Luke, le Star Destroyer de l’Empire, la frégate médicale, la Blockade Runner…

 

DSTrench 1 GC

 

 

Si tu avais la possibilité de rencontrer un de tes héros qui serait-il ?

Un héros est un personnage qui est intimement lié à une histoire. C’est un rôle joué par un acteur, qui redevient un « simple mortel » sorti du contexte. Comme je distingue donc bien les deux, je ne suis pas très attiré par les rencontres avec les acteurs.

Je préférerais de loin rencontrer les hommes de l’ombre ayant réalisés les effets spéciaux des films qui nous émerveillent. Je pense notamment aux maquettistes d’ILM (Lorne Peterson, Dennis Murren ou Steve Gawley par exemple) et de Cosmos 1999 (Brian Johnson), avec qui nous pourrions certainement échanger sur les techniques de construction, les anecdotes de montage, ou les raisons du design, de tel ou tel modèle de studio.

 

 

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Ils sont tellement nombreux que je n’ose mettre la liste à plat pour éviter de me faite peur !

Je compte principalement compléter les collections actuelles sur 2 axes :

  • les répliques de modèles de studio : X-Wing, Y-Wing, navette Tydirium, Colonial Viper, Cylon Raider, Aigle de Cosmos 1999 (110cm de long)…
  • la création de dioramas pour mettre en valeur de plus petites pièces.

Un dernier projet, qui lui n’a aucun rapport avec les précédents, serait une Ford Mustang ! Une vraie hein ! Pas une maquette ! Avec des roues et pas des patins d’atterrissage ! avec un moteur et pas des réacteurs !

 

Cosmos Hangar 1 GC

 

 

Un dernier mot pour les lecteurs de ToyzMag ?

Et bien que Les Gentlement Collectionneurs se feront une joie de discuter avec eux sur notre stand lors des manifestations où nous seront présents, notamment Migennes Collector, Geekopolis à Paris, NCCS à Nancy, etc.

Donc, je leur dis à bientôt :)

 

 

Quelques liens pour retrouver mes réalisations et les expositions des Gentlemen Collectionneurs :

– blog sur le montage de mes modèles (en anglais) : www.olcabourhangar.com

– page facebook axée sur mes modèles terminés : www.facebook.com/olcabour.hangar

– page facebook les gentlemen collectionneurs :www.facebook.com/lesgentlemencollectionneurs

 

 

 

 

Tags: , , ,

10 Responses à " Le Rdv du Collectionneur: Olivier Cabourdin "

  1. Fansolo dit :

    Un collectionneur mythique et exceptionnel pour cette fête du travail ! Merci Olivier et merci Akira : c’est top !

  2. guillaume dit :

    une interview vraiment passionnante à lire :) merci beaucoup! les photos donnent envie d’en voir plus (et ce Faucon Master Replicas…il est vraiment à tomber!)

  3. Nicko dit :

    Respect à Olivier!

    Merci Aurel pour cette interview!

  4. sith dit :

    Très instructif ! Et quel Hobby ! Je me rappelle bien de 10ème…
    Une Mustang ? Heureux possesseur d’un V8 de 2009, si mes humbles connaissances peuvent t’aider…

    • olcabour dit :

      Merci Sith, j’ai déjà franchi le pas ! Une superbe Mustang GT V8 bleu à bande blanche (style Shelby) de 2008 :)
      Non, ce n’est pas un jouet ….. mais un sacrément gros jouet !

  5. semias dit :

    Je ne connaissais pas, cette interview m’a permis d’en faire en partie connaissance et d’admirer le travail.

    Super boulot

  6. olcabour dit :

    Merci à tous pour vos commentaires, c’est sympa.
    Et un grand merci à Aurélien pour l’article, qui rend super bien.

    Dans 3 semaines, les Gentlemen Collectionneurs seront à Geekopolis, avec un stand dont le thème est : L’Empire Galactique de Star Wars.

    En espérant vous y rencontrer

    Olivier

  7. Kenyfleury dit :

    Voilà pourquoi je lis Toyzmag quand les petits font dodos car certains st très bavards lol
    On voit le passionné et le pro qui s’investi à fond. Cest remarquable.
    Jai eu l’occasion de discuter avec certains de la league cest très enrichissant.
    Pour la Mustang cest marrant jme suis tjrs dis que jallais en acheter une un jour. Dailleurs pour la 1ere fois cette une sera importée officiellement pour le marché français.
    Bref bonne route!

    • sith dit :

      Sans égarement inutile, oui c’est une voiture formidable, pas très discrète, mais vraiment un autre beau « jouet ». Perso, je suis pas fan du côté très « européen » de la nouvelle importée,le must c’est : 2005/2013 en v8 bien sûr ! Comme pour nos jouets en plastique que nous aimons tant ici, on peut brider la vitesse mais jamais la passion ! bisou les toyzmag !



































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.