­

Le RDV du Collectionneur : Cédric alias French Fantasy

Cette semaine, nous accueillons avec grand plaisir dans le RDV du Collectionneur un passionné qui ne vous laissera pas indifférent : Cédric alias French Fantasy. Vous l’avez peut-être déjà croisé sur Internet comme membre ou admin de différents forums ou groupes mais aujourd’hui, en exclusivité pour Toyzmag, Cédric vient parler et développer plus longuement autour de sa passion des jouets. Partons sans plus attendre à la découverte de l’univers d’un « fraisi » collectionneur attachant, bienvenue chez French !

.

FrenchF (27)

.

.

Toyzmag :  Bonjour, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

FRENCH FANTASY ! C’est mon pseudo depuis toujours dans l’univers du jouet et de la collection. Depuis 2005 / 2007 environ. La première fois que j’ai utilisé ce pseudo, c’est simultanément sur les forums de l’Écurie Merveilleuse et de Strawberry’s for Everyone (un forum américain sur Charlotte Aux Fraises). J’ai choisi ce pseudo avant tout dans le contexte du forum US que je commençais à fréquenter.

French pour faire valoir l’intérêt de Charlotte Aux Fraises en dehors de l’Amérique du Nord et Fantasy au sens le plus proche du mot français « fantaisie/merveille », comme dans l’expression « heroïc fantasy » et en aucun cas comme « fantasme ». Depuis, j’ai pris l’habitude qu’on m’appelle French, et ça me plait bien !  Sinon, mon vrai prénom, c’est Cédric.

.

FrenchF (7)

.

Comme la plupart d’entre nous, j’ai eu cette chance que d’être né à la fin des années 70. L’intérêt de telles dates, c’est d’avoir pu grandir et profiter pleinement dans la décennie la plus merveilleuse de l’Histoire ! Celle que le ciel rouge, jaune ou violet de nos dessins animés, recouvrait d’un bout à l’autre de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Cette décade incroyable qui rassemble et fédère jusqu’ici des gens animés par une même nostalgie, profonde et vivante tout autant qu’elle fut marquée par un consumérisme frénétique et un gout prononcé pour le clinquant, le matérialisme.

Sa force, selon moi, c’est d’avoir su figer son âme à tout jamais, par l’outrance. Ni colonnes grecques, ni pyramides, pas d’orchestres grandioses ou de pierres précieuses mais les années 80 sont à mon sens l’écrin d’un kitch jusqu’au-boutiste et d’une décadence absolue qui résulte d’une passion soudaine pour le « fake » ! Ô les tapisseries de H.L.M., ô les synthétiseurs hypnotiques qui rythment les danses, que dis-je, les « secousses zombies » de nos corps perlés de bijoux fantaisies fluorescents qui cherchent à rivaliser avec l’exubérance de nos tignasses !  L’Histoire a façonné des trésors d’architecture en plein air, des monuments, mais les 80’s se sont concentrés sur le décors intérieurs et le faussement éphémère. Parce qu’en réalité, tout est resté, tout est passé comme un mirage, mais tout est resté de cette décennie.

.

..

Je me réclame ENTIÈREMENT de cette époque, j’en suis l’héritier, je suis en « diaspora » de cette dizaine d’années perdues. L’histoire du monde pourrait être gommée, mais pas cette décennie. Et si le temps cherche à la supplanter, je serais là, chaque jour, pour la faire vivre encore ! Comme la majorité des fans et des collectionneurs de trucs 80’s. Que croyez vous que nos murs de jouets puissent mieux symboliser que ceux d’une forteresse « espace/temps » que nous rebâtissons pierre par pierre ?

C’est ma passion, mon travail, mon obsession de chaque jour que de recoller les morceaux de la clé cosmique (Cf Les Maîtres de l’Univers – le film) pour pouvoir voyager dans le temps et retrouver le bonheur finalement très subjectif des 80’s..

.

.

En dehors de ça, je suis aussi très pris par deux passions principales : la théologie et l’histoire des religions monothéistes (juives et chrétiennes principalement) ainsi que le dessin et la peinture. Certain connaissent déjà mes créations via ma page Facebook : MEGAYOOP99 . J’adore le Symbolisme, Mary-L, Alphonse Mucha, Anne Frank ou L’Art Nouveau. Dans la vie, je travaille dans la décoration et j’habite à cinq minutes à l’Est de Cannes. La Côte d’Azur est un no man’s land pour les collectionneurs et passionnés de jouets, croyez moi !

.

.FrenchF (19)

 

 

.

Toyzmag : Quand et comment t’es venue l’idée de collectionner des jouets en tant qu’adulte ?

Ma réponse ressemble à celle de beaucoup d’autres. Je n’ai jamais cessé d’être en contact avec les jouets. Zéro trêve, pas même à l’adolescence rebelle. De l’enfance à l’adolescence, j’ai gardé la même chambre et si mes jouets n’avaient pas pignon sur rue, ils étaient dans les placards, à très bonne distance et avec un accès facile garanti. Pas de cartons, ni de cave, ni de grenier. Je les sortaient ponctuellement pour les nettoyer ou simplement les « revoir ».

En classe de 4ème,  je commandais pour la dernière fois des jouets (boîtes roses Playmobil) et en 3ème, je commençais mes recherches de Charlotte aux Fraises auprès de mes copines de classes. De la 3ème à la terminale, j’ai récolté quelques pièces maîtresses de ma collection dont Charlotte aux Fraises « mains plates » (la toute première version) comme neuve de la part d’une certaine Delphine au Lycée Champollion de Grenoble. Si elle se reconnait (qui sait ?), je la remercie très affectueusement.

.

.

De la fac à l’âge adulte, j’ai écumé les vide-greniers et les magasins spécialisés. Les choses se sont accélérées comme pour la plupart des collectionneurs, quand j’ai eu accès à Internet au début des années 2000 il me semble, grâce aux divers forums et Ebay. Je passe d’ailleurs le bonjour à l’équipe de l’Écurie Merveilleuse, le premier forum français que j’ai fréquenté. Je m’y sentais vraiment très bien, et je le garde toujours en « contact » dans mes favoris. J’aime ce forum, définitivement.

Mon histoire de collectionneur au sens moderne a sans doute commencé là, sur l’Écurie et sur  Strawberry’s for Everyone (le forum US déjà mentionné plus haut). J’y ai notamment rencontré des fans de Charlotte aux Fraises et surtout Marion alias Crêpe Suzette (qui n’est plus impliquée aujourd’hui hélas, mais c’était une alliée de choix). Nous avions tout les deux très envie d’une plate-forme entièrement dédiée à Charlotte aux Fraises et qui soit 100% Française bien entendu. Marion à donc lancé le FRAISI FORUM DE CHARLOTTE AUX FRAISES. Une véritable réussite qui a duré durant tout l’apogée du phénomène Charlotte jusqu’à la fin des années 2010. Nous nous voulions « petit groupe » de personnes très proches, avec de réelles affinités et une grande communication en dehors même du forum, une petite communauté aimante à l’image des fans américains de Charlotte.

.

.

Je ne sais plus à quel moment Marion m’a entièrement livré le projet du FRAISI FORUM, mais nous avons eu encore de belles années. Le déclin du forum à commencé avec la création des groupes « jouets » sur Facebook tout en même temps que Charlotte déclinait commercialement (sous la main honteuse de Hasbro qui a massacré la gamme). Il s’est produit la même chose avec les forums américains et les collectionneurs de Charlotte ont mutés (LOL !) pour la plupart en devenant des passionnés de poupées plus élaborées, japonaises entre-autre. D’autres sont retourné dans l’anonymat, certains ont retrouvé des plate-formes plus généralistes et plus sociables (Instagram ou Facebook) ou se sont tourné vers des gammes qui leur étaient chères.

Pour ma part, je fréquente à peu prêt tous les membres (et ex membres) du FRAISI FORUM de manière individuelle, ici et là. Des personnes dont je ne pourrait pas me passer après toutes ces belles années de « fraisi » partage. Je pense à Jordan avec qui nous avons entrepris il y a quelques mois, d’ouvrir le FRAISI FORUM aux fans de Cherry Merry Muffin. Je précise d’ailleurs que le forum est toujours ouvert et que tout le monde y est le bienvenu. Il faut toutefois s’attendre à un forum en sommeil mais qui reste LA référence en Charlotte aux Fraises pour y trouver des informations et des précisions de l’extrême. Aujourd’hui, pour ma part, je m’en sers d’avantage comme d’une encyclopédie que d’un forum de discussion. C’est un peu ma Synergy (référence à Jem) de Fraisi-Paradis.

.

FrenchF (11)

.

Je regrette de ne pas pouvoir citer plus de monde, mais pour vous faire une idée des gens qui ont eu une importance dans ma vie de collectionneurs, j’aimerais remercier et mentionner Wendy Quinn ma correspondante américaine, Loli Pouxi, Nathalie, Jordan, Romain Vieillecroze dont j’adore l’univers et tous ceux avec qui je communique au quotidien, français ou américains. Je précise d’ailleurs que je suis particulièrement investi sur les plates-formes américaines car je me sens en totale adéquation avec l’esprit collectionneur des américains, parfois plus qu’avec mes compatriotes, à cause de leur exubérance que les français/européens n’ont pas forcément.

Je fréquente aussi le grand forum ÉTERNIA ANTIQUE, les groupes Facebook Passion Jouets 75 à 95, Strawberry’s for Everyone, Jem n Friends, Jem & The Holograms around the world ou The Last Gate of Etheria que j’ai crée moi-même et qui est entièrement consacré à She-ra, la Grande Rébellion et la Horde.

.

FrenchF (6).

.

.Toyzmag : Quelles sont tes gammes favorites et pourquoi ? Lesquelles collectionnes-tu avec assiduité ?

La plupart du temps, c’est Charlotte aux Fraises qui défini ma personnalité de collectionneur, mais en réalité, j’ai deux gammes favorites qui sont Charlotte aux Fraises et She-Ra Princesse du Pouvoir (et les Maîtres de l’Univers donc en extension). Juste derrière il y a trois autres gammes qui me font vibrer, dans le désordre : Jem et les Hologrammes, les Patoufs et Mon Petit Poney.

.

.

Ceux qui me connaissent un peu savent qu’en fait, je jongle en permanence avec ces cinq gammes. Mes proches ont même remarqué, à juste titre, que j’étais carrément cyclique avec ces gammes. Chaque années depuis presque toujours, à la même période je m’investis dans une gamme au détriment totale des autres. Mais le principe d’un cycle, c’est de revenir en permanence aux même point. Au moment où j’écris ces lignes, vous me trouverez du côté de chez Jem et les Hologrammes ou dans un champ de choux au milieu des Patoufs. Jem ça commence au printemps alors qu’en automne, je glisse doucement vers Etheria pour un Noël 100% She-ra Princesse du Pouvoir et Charlotte aux Fraises. Je ne me l’explique pas moi-même, mais c’est c’est réel !

 .

FrenchF (22)

.

Maintenant, si on replonge dans le passé… Mon enfance ! Mes deux gammes favorites étaient She-ra (et Musclor) et Mon Petit Poney ! She-Ra en tête cependant et je n’ai jamais eu autant de jouets de que dans cette gamme : deux playsets, les chevaux, les personnages, les vêtements, les disques et livres et j’en passe. J’ai même eu des personnages à plusieurs reprises tellement je les usais.

Charlotte aux Fraises relève plus du rêve ou du mirage. Un véritable enchantement, un sortilège… J’aurais du mal à expliquer avec objectivité, mais quelque chose de magique s’est produit. Mes souvenirs sont aussi clairs que flous.  Si je voulais de la She-Ra, il me suffisait de mettre le doigt sur le catalogue de Noël et mon voeu se matérialisait au pied du sapin après les migraines ophtalmiques dues au Boom des rayons de jouets, pleins à craquer : « Princesse du Pouvoir, Princesse du Pouvoir, Princesse du Pouvoir,... ».

.

FrenchF (23)

.

Charlotte aux Fraises, par contre, c’était plus ancien, j’étais tout petit, j’en rêvais, mais c’était déjà rare. J’ai savouré les rares moments devant les vitrines des boutiques de jouets d’Antibes (06), j’ai savouré les instants magiques durant lesquels j’ai pu choisir mes deux poupées, Sorbet Abricot et Amandine, et bien plus tard, Chausson aux Pommes et  Petit Beurre dans la zone « soldes » de l’Ile au Jouet à Martiques (13). Et ces quasi visions mystiques dans la cour de récréation où j’ai connu Clafoutis Myrtille et Grillotine ou encore respiré le parfum envoutant du chapeau de Chausson ! Le parfum a sans doute un rôle là-dedans et c’est sans doute cette rareté qui m’a poussé à chercher sans cesse des Charlotte aux Fraises. Enfant, j’en dessinais tout le temps et j’en parlais sans arrêt puis au Collège et au Lycée, je les ai cherchées auprès de mes camarades. Aujourd’hui, ma collection a largement dépassé mes voeux les plus chers en la matière. Sans compter que cette licence s’est prolongé à travers les générations, sous Bandaï, Hasbro, etc.

D’ailleurs, j’ai de la chance, j’ai affectionné dans mon enfance, des gammes qui n’ont jamais cessé de se réinventer au fil du temps.C’est ainsi que vous trouverez sur mes étagères, au milieu du vintage, les figurines MOTU Classics et des poupées Jem d’Integrity Toys ou des Patoufs récentes. Je n’ai aucun problème avec ce mélange, bien au contraire. Je n’hésite pas à privilégier les versions modernes si nécessaire parce qu’il y a bien quelque chose qui est fondamentale pour moi : les personnages.

.

CED (2)

.

Je précise aussi qu’à part les Patoufs (Cabbage Patch Kids en V.O.), je n’ai jamais aimé les gammes de jouets sans personnages. Aussi, pour moi, les jouets de ma collection sont clairement les reproductions des personnages de mes dessins animés favoris et qu’importe s’ils ont été fabriqués en 1986 ou en 2014 ! Je dirais même qu’avec le temps, je suis de plus en plus proche des versions modernes (She-ra et Jem) qui se sont bien adaptées à nos yeux et nos mains d’adultes. En terme de finition par exemple et en terme de prix aussi, je vous l’accorde ! Mais qu’importe, je n’ai pas hésité à vendre toutes mes Jem et les Hologrammes vintage pour financer les nouvelles, parce que je les trouve tellement plus belles et surtout, Integrity Toys propose enfin des personnages inédits qui étaient pourtant des fondamentaux du dessin animé. Je pense à Eric Raymond que je viens de recevoir, mais aussi à TechRat ou tout simplement Jem/Jerrica enfin dissociées.

.

.

.

.

Toyzmag : Peux-tu nous raconter une anecdote de ton enfance liée aux jouets ?

Je commencerais par dire que j’ai eu une chance merveilleuse d’avoir un entourage très à l’écoute de mes passions-jouets d’enfance. Beaucoup se sont donnés du mal pour que puisse avoir tout ce que je voulais. Mes plus beaux souvenirs sont sens doute liés à She-ra Princesse du Pouvoir. Ils sont nombreux et clairs.

Ma grand mère avait l’habitude d’offrir à mon cousin moi-même un jouet identique ou du même montant et nous avions eu à plusieurs fêtes les mêmes : le Tigre de Combat, Musclor et autres figurines des Maîtres de l’Univers. Mais cette année là, le secret était dévoilé : Musclor avait une soeur ! Et c’est vers elle que je me tournerais désormais. Résultat, j’ai commandé le Palais du Pouvoir qui valait le double par rapport au Château des Maîtres de l’Univers. Ma grand mère a essayé de me faire changer d’avis, mais sans trop insister. Je n’oublierais jamais le soir où j’ai déballé le Palais du Pouvoir, un peu à l’écart, avec ma cousine Céline qui m’aidait à le monter. Dans l’excitation, nous avions jeté la feuille de stickers à coller ça et là sur les accessoires du château, mais le lendemain, nous l’avons retrouvé dans les poubelles ! Ce tapis mauve au pied du lit à baldaquin, l’entrée secrète derrière le trône, le coffre à trésor… Mais quel enchantement, le plus imposant jouet de toute ma vie, et mon playset préféré au monde et de toute ma vie !

.

Et voici le Pit de mon enfance, je l'adore tellement! Ah oui je rajoute que quand je n'ai plus eu de cette pâte verte dégoulinante, je m'en servais alors comme du trône de Hordak avec la sculpture à son effigie je trouvais ça chouette !

« Et voici le Pit de mon enfance, je l’adore tellement ! Quand je n’ai plus eu de cette pâte verte dégoulinante, je m’en servais alors comme du trône de Hordak avec la sculpture à son effigie je trouvais ça chouette ! »

 

Aussi, j’étais stupéfait et fier d’elle quand ma tante me demandait ce que je voulais par téléphone. Il me suffisait de lui dire Glacia, Catra et Tempête pour qu’elle me réponde avec assurance: « Ok ! Tu les recevras d’ici dix jours.« . Mais « Ouaaaouh », une tante qui n’avait pas besoin d’un catalogue de jouets comme support ni que tu lui décrives de quoi il s’agissait, c’était vraiment chouette !

Toujours avec elle, nous étions allé faire un tour à Carrefour pour que j’y dépense mon argent de poche, direction le rayon de She-ra. Mais seuls trois personnages étaient représentés : Catra, Flèche d’Or et Doublia ! Non merci. Nous sommes donc allé au Galeries Lafayette où le choix était tellement plus grand. Hélas, je n’avais pas assez pour me payer deux personnages car ils étaient plus chers qu’à  Carrefour ! Il aura suffit que mon visage s’assombrisse un court instant en mode enfant triste pour que ma tante me dise « allez, prends-en une deuxième, c’est moi qui te l’offre !« . C’est ainsi que ce jour là je suis rentré avec Scintilla et Irisa. Hé hé hé !

.

.FrenchF (29)

.

.

Toyzmag :  Si tu devais rencontrer tes héros, qui seraient-ils ?

Alors soit je répète ce que j’ai dit plus haut, et je réponds Charlotte aux Fraises, She-Ra Princesse du Pouvoir et Jem, soit je m’oblige à ne citer qu’un seul héros ! Soyons clairs, si j’avais la possibilité de passer une journée avec l’une d’elles, se serait sans aucune hésitation She-ra !

Si j’allais à Fraisi-Paradis, C’est sans doute Macaron Mauve qui m’inviterait à prendre un dessert. Charlotte aux Fraises restera pour toujours un petit monde merveilleux et secret, ou la pureté de l’enfance se protège sous les larges feuillages des fraisiers en fleur. En bref, un endroit qu’on ne peut plus regarder que d’en haut, avec nostalgie et au son du générique de fin du deuxième épisode « … StrawberryLand is a dream. »

.

FrenchF (28)

.

Si j’allais rendre visite à Jem et les Hologrammes, je ferais des selfies avec Stormer, je danserais avec Kimber et je demanderais à Synergy deux ou trois trucs magiques, mais je rentrerais peut être comme d’un weekend avec une Super Star américaine que j’adore.

Alors que si j’allais passer une journée sur Etheria, là, je serais en phase avec ce que je suis. Sur Etheria, point de séparation entre la pureté de l’enfance et la conscience plénière et envoutante de l’âge adulte, vous pouvez être héroïque et fantaisiste à la fois ! She-ra est l’héroïne suprême pour moi. Elle est tout ce qui est admirable: douce, belle, forte, humble, sensible et courageuse, fidèle et aimante. J’ai d’ailleurs toujours été très sensible à ce que les créateurs Filmation de la série Princesse du Pouvoir on insufflé à She-ra et à son univers de biblique, si j’ose dire. Mais si, la série She-Ra Princesse du Pouvoir est très spirituelle, croyez moi !

.Cédric (1)

.

.

Toyzmag : Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Des forums que je fréquente aux groupes que j’ai créé, voici la liste des  plates-formes où vous me trouverez principalement :

FrenchF (21)

.

.

cedric10

.

.

Toyzmag te remercie sincèrement Cédric d’avoir partagé ce RDV du Collectionneur avec nous ce dimanche et de nous avoir parlé avec intérêt et passion de tes inspirations et tes collections. Nous espérons que cette interview vous a plu et…

.

à la semaine prochaine avec la découverte d’un nouveau collectionneur !

.

.

Tags: ,

7 Responses à " Le RDV du Collectionneur : Cédric alias French Fantasy "

  1. semias dit :

    Tout ta collection forme une jolie cléf de voute en souvenirs des années 80

  2. prince fred dit :

    super ta collection !!!

  3. KissFan dit :

    Une jolie autobiographie de la part d’un fan incontournable de She-ra, Princesse du Pouvoir! Merci Cédric!

  4. Ton univers est si attachant, tes photos douces, fruitées et chaleureuses!
    Merci pour ta fraisi amitié.. Et pour m’avoir convertie au Patoufs! Pour les cartes de Noël échangées.. J’adore ton coeur d’enfant : « mes jouets étaient dans les placards, à très bonne distance et avec un accès facile garanti. (…)Je les sortaient ponctuellement pour les nettoyer ou simplement les « revoir ».

  5. guillaume dit :

    superbe collection et excellente interview, très agréable à lire! certaines photos sont vraiment géniales! je suis complètement étranger à toutes ces gammes mais c’était un vrai plaisir de lire ces anecdotes et d’en apprendre plus sur ces toys :)
    bonne continuation!!

  6. shion555 dit :

    Fantastique !! <3 <3 <3

  7. Tyler dit :

    Vraiment super intéressant à lire cette interview !
    Comme Guillaume je suis totalement étranger à ces gammes mais c’était un plaisir de lire tout ça. On sent la passion qui se dégage de chacune des paroles !
    Et je confirme la côte d’Azur niveau jouet…







































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.