­

L’affaire Toy Toni (vrais-faux blisters Palitoy)

Cela fait longtemps que Toyzmag voulait parler de l’affaire Toy Toni car, à notre connaissance, il y a très peu d’article en français sur l’une des plus grosses arnaques existante concernant du jouet vintage, découverte fin 2013. En l’occurrence, il s’agit de blisters Star Wars Palitoy (ainsi que Clipper et Parker), essentiellement Retour du Jedi, vendus à très grande échelle (on parle de près de 10000 pièces) pendant plus de 20 ans.

image

Au départ, un fait tout simple : un anglais du nom de Antoni Emchowicz (qui officiera comme vendeur sous plusieurs pseudos dont le plus connu reste Toy Toni), via un intermédiaire nommé Arthur Bailie, met la main dans les années 1990 sur un incroyable stock de « cardbacks » et de bulles n’ayant pas franchi le contrôle qualité chez Palitoy et destinés au rebut. Il s’agit des cartons britanniques sur lesquels étaient posés les figurines Kenner avant d’être revêtus d’une « bulle » de plastique transparent. Germe alors dans la tête de l’acquéreur, auteur d’un livre sur les jouets en 1999, une idée aussi malhonnête que machiavélique. Au lieu en effet de songer à revendre tels quels ces cartons ou d’afficher en toute transparence un projet de remise sous carte, Toy Toni échafaude une arnaque de grande ampleur : il se procure des dizaines de figurines en très bon état et scelle lui-même des blisters (au fer à repasser ou avec de la colle) comme l’aurait fait Palitoy (en mieux) si l’activité avait survécu après la fin des années 1980… Comme disent nos voisins d’outre-Manche, ces blisters ne sont pas « factory sealed », c’est à dire scellés en usine. Or, le minimum d’honnêteté morale et intellectuelle obligerait normalement le vendeur à clairement dire la vérité sur ce point dans toute vente, étant entendu qu’une carte « rescellée » consiste à recoller plus ou moins proprement la bulle d’origine sur la carte d’origine. Ce qui n’était évidemment pas le cas des cartes Toy Toni…

Pendant des années, les acheteurs n’y ont vu que du feu et même les prestigieuses agences de certification des blisters (AFA et UKG) se sont parfois fait prendre. Des Palitoy de Toy Toni se feront certifier en masse avec d’excellentes notes, ce qui permettra au vendeur indélicat des plus-values et des marges encore plus grandes ! Ces vrais-faux blisters s’écouleront par milliers essentiellement en Angleterre et Allemagne puis finalement dans le monde entier. Qui sait : vous avez peut-être une carte Toy Toni dans votre collection ?

Double tromperie au final pour les acheteurs : on ne leur dit pas que ces cartes ont non seulement été traficotées mais de surcroît bien après la période vintage ! Le qualificatif même de vintage dans leur cas est sujet à caution. Ce ne sera qu’à travers le travail acharné et minutieux de quelques collectionneurs que la supercherie finira par être découverte, démontrée et révélée !

Intrigués en effet de voir toujours les mêmes détails ou défauts insignifiants provenir du même vendeur et donc des différences avec d’importantes collections Palitoy constituées bien antérieurement à ces ventes massives, des collectionneurs comme Jason Smith ou Joe O. vont finir par alerter la communauté. Le doute a immédiatement gagné les possesseurs de cartes Palitoy mais aussi de certaines cartes Clipper (Bénélux) et Général Mills (Allemagne) toutes en provenance du même « fournisseur ». A priori, les cartes Meccano et Trilogo n’ont pas été touchées même si on s’aperçoit toutefois que la carte carrée Meccano du Jawa a été vendue en grande quantité par ce Toy Toni et qu’il manque parfois le « plastic bed » entre la figurine et le carton… Le doute gagne certains pour le seul Jawa Meccano, même si cet épiphénomène reste sans commune mesure avec l’arnaque aux Palitoy…

image

Rapidement, les forums cherchent à détecter et identifier le mieux possible ces possibles anomalies (voir notamment ce forum avec un travail d’analyse de Mattias Rendahl et d’autres). Panique chez AFA qui lista tous ses produits possiblement falsifiés !

Au final, ce scandale -qui a fait l’objet de reportage notamment sur la BBC- marque profondément le microcosme des collectionneurs de jouets vintage Star Wars en leur démontrant que rien n’est jamais sûr et certain à 100% dans l’authenticité de leurs transactions et que la prudence doit rester de mise. Certes on connaissait de longue date les faux Jawa vinyl cape et autres « customs » parfois non présentés comme tels dans des ventes mais là on touche aux blisters et via un phénomène de grande ampleur. La fraude n’est plus localisée et ponctuelle mais à grande échelle. Et le pire est que « tout est vrai » ou « rien n’est faux » dans l’ensemble vendu : il s’agit bel et bien de cartes, bulles et figurines authentiques mais la tromperie résulte dans la dissimulation de la vérité sur la « fabrication ». Et puis il y a le scandal lié au prix : sans commune mesure avec ce qui aurait dû être réellement acquitté par les acheteurs dans un pareil cas : un peu comme si on vous vendait un fac similé d’un vieil album de Tintin sans vous dire que c’est un fac similé et au prix d’un original… Intolérable !

La morale de cette pénible histoire ? Elle est malheureusement à double face avec un côté optimiste/utopique et hélas un « coté obscur ». Good side : Le cas Toy Toni devrait inciter tous les collectionneurs au maximum de transparence sur leurs transactions : sourcer l’origine de leurs jouets (quand ils le peuvent), annoncer clairement la couleur et, quand un blister est « rescellé » ou « recard », dire précisément en quoi et comment. A fortiori cela devrait inviter à rester humble vis à vis de sa collection et ne jamais profiter de sa notoriété pour éviter de dire la vérité. Quand trop de trésors apparaissent d’un seul coup, ou trop régulièrement, c’est forcément toujours un peu louche.  Le label AFA en prend aussi un coup et ce n’est pas plus mal : rien ne sert de placer sous sarcophage des objets qui, comme dirait Woody dans Toy Story, ne sont au final que des jouets !

image

Maintenant l’effet pervers et la touche finale c’est que, quand vous tapez « Toy Toni » dans le moteur de recherche d’un site de vente aux enchères, vous avez la surprise de voir que certains collectionneurs vendent ces pièces comme des « originalités » en elle-même qui ne justifient pas pour autant un prix forcément moindre, au contraire ! Le label « vrai-faux blister Toy Toni », surtout si c’est la preuve qu’AFA s’est fait « berner » est paradoxalement décliné comme un argument de vente pour un profit supplémentaire ! Le comble !

(Les photos proviennent d’un site d’enchères et montrent des figurines parfois AFA possiblement identifiées comme « Toy Toni » par leurs vendeurs)

Pour en savoir plus (en anglais), merci à MrPalitoy site très riche et complet sur le sujet :

– la page qui tente de rescencer dans un tableau le nombre de « Toy Toni » découverts : http://www.freewebs.com/mrpalitoy/

– une page revenant sur le reportage de la BBC1 : http://vintagestarwarscollectors.com/toy-toni-scandal-featured-on-bbc1-in-the-uk/

– quelques exemples de comparaisons de bulles Palitoy vraies/Toy Toni (il faut être expert…) : http://www.freewebs.com/mrpalitoy/rotj45ccardback.htm

– un site entièrement dédié à l’affaire : https://antoniemchowicz.wordpress.com/2013/12/28/antoni-emchowicz-aka-toytoni-zoomertoys-and-marsking-on-ebay/

 

Tags: , , ,

14 Responses à " L’affaire Toy Toni (vrais-faux blisters Palitoy) "

  1. Andross dit :

    Je jubile tellement en lisant cet article. :) Merci infiniment !
    Rien ne me satisfait plus que voir des MOCers arnaqués d’habitude. Alors voir ces pseudo-organismes ridicules de notation de jouets humiliés de la sorte… Quel plaisir.
    Ces gens là gâchent notre hobby en gonflant le prix de morceaux de plastique insignifiants. Qu’ils pourrissent dans leur fange comme les microbes qu’ils sont.

  2. Fury dit :

    Je ne le cache pas, je suis anti-AFA (et compagnie). Après je respecte et comprends le côté de vouloir protéger voir pourquoi pas certifier. Le seul truc qui me … dérange c’est que l’AFA (par exemple) font ce qu’ils veulent. Ils notent selon leurs critères, évaluent différemment 2 objets (figurines, comics …) de même état. Sans parler de la présentation/rangement ridicule de certaines figurines en loose. C’est un peu la roulette quand même. Et payer pour avoir un service non fiable (parfait c’est impossible bien sûr 😉 ) voir aléatoire … çà je comprends pas.
    C’est peut être utopique ou idiot, mais je trouve que çà manque de transparence et de régularisation/contrôle.
    Pour revenir à cette affaire, les arnaques sont en toutes choses et rien n’est infaillible. Ce qui est malheureux, ce sont les acheteurs qui croyaient avoir un gage de qualité/certification. Et çà ce n’est pas du tout enviable.

  3. Greg dit :

    Ça montre entre autre la limite d’un système (Afa) et surtout le manque de connaissance des personnes qui le gèrent.
    Cela montre également que le collectionneur sera toujours une bonne vache à lait et que lorsque l’on se lance dans une collection, il faut surtout prendre beaucoup d’info, passer du temps en recherche et ne pas se limiter à ne faire qu’acheter (ce qui a mon avis personnel relève plus d’un probleme compulsif que d’être un collectionneur).

    Bref comme on dit toujours si il y a le moindre doute c’est que c’est louche.

    • sith dit :

      prendre une figurine C10 + une carte vintage étrangère au marché US qui n’a pas passé le contrôle qualité (de surcroit très méconnue et différente des cartes US domestic car très brillante)+ un blister + un travail de collage vraiment pro = erreur assurée.

      Ce qui aurait dû les interpeller, c’est la redondance des demandes faites par le même Toni sur des références identiques (exemple : 10 fois le Hoth stormtrooper) c’est louche…..
      C’est la seule preuve qu’il avait récupéré un stock important de cartes identiques (c3po removable limbs, Hoth stormtrooper, Boba Fett)qui revenaient souvent à la vente sur ebay.

  4. sebastator dit :

    Un article très intéressant qui illustre bien les dérives spéculatives du monde du jouet !
    Les agences de notation type AFA me font penser à celles, autrement plus dangereuses qui notent un pays ou une entreprise.
    Cet affaire devra vraiment faire réfléchir (quand on voit l’engouement sur les cartes tri-logo sur les dernières années, on peut penser que ce type de problème se reproduira évidement).
    A ce propos, je vous invite aussi à regarder les émissions « toys hunter » qui en disent long sur les spéculations à propos de nos babioles préférées !

  5. sith dit :

    « Ces gens là gâchent notre hobby en gonflant le prix de morceaux de plastique insignifiants. »
    Je trouve les commentaires un peu « faciles » quand même….Vous voulez des jouets vintage en super état mais….vous ne voulez pas payer cher….Paradoxal non? Si c’est si insignifiant, pourquoi collectionner andros ???
    Je ne défends pas AFA ou les gens qui les « afatisent » pour les revendre encore plus cher, mais ce qui est rare est cher.Point barre.
    C’est valable pour tout : un meuble, une voiture etc…et notre hobby n’échappe pas à la règle.
    Désolé mais, si vous étiez vraiment justes à 100%, vous auriez pu ajouter qu’il existe quand même du SW vintage sur carte ROTJ US tout à fait abordable…Le MOCers a aussi le droit d’exister Andros, et non, il ne se fait pas (en général) arnaquer.
    A moi d’être un peu méchant : on a pas la même bourse, et au fond, tant mieux. C’est une peu comme ces gens habillés comme des sacs chez H&M qui ne peuvent pas s’empêcher de critiquer ceux qui portent du luxe en disant que cela ne sert à rien. C’est mal cacher une jalousie latente des plus minable.Surtout lorsque l’on croit « savoir » s’habiller…Là c’est pareil, tu crois « savoir » collectionner.
    Pour revenir à Toni, en effet cela ne touche que le palitoy et le german GM. Et encore, je mets un bémol sur le german car j’ai fait des comparatifs avec ma propre collection….Et pour mieux noyer le poisson, il a mélangé tout ça avec des authentiques pur jus. Je mets quand même au défis la plus part des collectionneurs de me dire sur 2 cartes identiques, qui est le vrai et qui est le vrai/faux ?! son travail de « recard » est quand même de haut vol. Ce qui peut mettre la puce à l’oreille, c’est plutôt la carte qui comporte de minuscules bavures de couleur (il faut vraiment un oeil expert car les vrais cartes palitoy sont à la base très brillantes et clinquantes par rapport à leurs homologues US)ce qui rend le travail difficile.
    Ceci, explique peut être pourquoi Toni a pu gruger aussi longtemps. Dernière chose, certaines des cartes qu’il a vendu comportent à l’intérieur du blister des traces de peinture de frottement de la figurine (c’était le cas sur les vrais de vrais sorties d’usine). Le doute plane donc. Je reste convaincu qui a vendu un mélange de vrais palitoy d’un côté et de recard sur du matériel n’ayant pas passé le contrôle qualité…

    • Andross dit :

      Je clarifie.
      Non, je ne pense pas que les MOCers se fassent « en général » arnaquer. Je dis que QUAND ils se font arnaquer, je suis plutôt content de l’ironie du sort. La phrase n’est même pas ambigüe. Alors les raclures qui profitent des MOCers pour faire leur business (type AFA), qui se font humilier… J’adore.
      Je ne collectionne pas de vintage SW ou même vintage tout court. Alors les prix, l’état, les bulles, les cartes, etc. Non seulement je n’y connais rien, mais ça ne m’intéresse pas non plus.
      Et oui, ce qui est rare est cher (merci Sherlock 😉 ) mais je fais partie de ces gens qui pensent que les « jouets » c’est pour « jouer ». Alors les collectionneurs qui achètent pour garder les jouets fermés, ça me dépasse, mais admettons. Mais ceux qui achètent dans le seul but de garder sous emballage pour augmenter la valeur du produit, ça me donne envie de vomir. Surtout quand je rate une de mes cibles pour ces gens-là.
      Je suis bien conscient que le mot « collectionner » revêt plusieurs sens. Mais tu admettras que si on sépare en deux les collectionneurs (ceux qui ouvrent les jouets et ceux qui les gardent intacts), les scalpeurs et autres brigands font tous partie de la seconde catégorie. Difficile de booster le prix d’un jouet ouvert et utilisé.
      Les jouets prennent naturellement de la valeur pour les amateurs étant donné que ce sont des produits ponctuels et en quantité limitée (même les jouets de masse). Alors vouloir en extraire un maximum de fric comme une sangsue est un comportement qui m’exaspère. Que ce comportement existe pour tout ne le rend pas plus noble.
      Et je tiens ma position. Ce sont des morceaux de plastique insignifiants pour moi. Si ma maison brûlait demain, je ne sauverais pas ma collection en premier. Ni même en dixième. J’aime acheter, réunir et poser les miniatures de personnages de la Pop Culture que j’apprécie. Particulièrement quand ils sont réalistes et bougent bien. (Je vis un âge d’or incroyable en ce moment ! Et c’est la raison pour laquelle les jouets vintage ne m’intéressent pas). Ça s’arrête là. Aucun de mes jouets n’a de valeur sentimentale et si je passe un jour à autre chose, ils se retrouveront dans une boîte que je donnerai un jour à mes enfants.

    • sith dit :

      c’est la raison pour laquelle les jouets vintage ne m’intéressent pas). Ça s’arrête là.
      LOL.Donc, on aurait pu se passer de ton avis depuis le début.:-)vu que l’article parle..de vintage mon cher watson :-)
      « Alors les collectionneurs qui achètent pour garder les jouets fermés, ça me dépasse, mais admettons. »
      Je n’en connais pas (ou très peu) qui ne font pas un « brin » de loose ». Ce n’est aps parceque’on aime le neuf ancien qu’on ne touche pas du loose. J’en ai plein d’ailleurs. Moderne ou vintage d’ailleurs….
      Allez c’est pas grave.
      « Aucun de mes jouets n’a de valeur sentimentale « . Dommage, c’est un peu le coeur de notre hobby…ça ça me dépasse, mais on est plus à un paradoxe près.
      Allez bon week end.
      Sinon, pour ceux que ça intéresse, Toni vend toujours les vrai/faux. Il faut juste le lui demander par mail…En connaissance de cause ! bien sûr :-)

  6. guillaume dit :

    cet article est passionnant! je ne connaissais pas du tout cette histoire et j’avoue que, évidemment sans cautionner le « travail » de cet escroc, c’est plutôt malin et surtout, pousser le bouchon à aller faire noter ces « vrai-faux » ou « faux-vrais » auprès de l’AFA et les berner comme ça, je trouve ça super culotté et du coup carrément marrant 😀
    bon, je comprend aussi que les collectionneurs ayant payé le prix cher l’aient mauvaise… si la personne s’était amusée à berner l’AFA pour sa propre collection, ok, mais là je comprend que beaucoup de collectionneurs aient des envies de meurtre!…
    pour ma part, je ne me positionne dans aucun camp car je suis autant un adepte du MOC ou du MISB que du loose en fonction des objets, faut pas oublier non plus que la diversité fait tout l’intérêt de nos collections à tous 😉 perso, je m’emmerderait à ne voir que des collections Popy MIB chez tout le monde, ok c’est beau, ok ça se jouera à celui qui aura le moins de craquelures sur le rabat de sa boîte, etc…mais où est l’intérêt?! autant qu’il n’y ait zéro norme! et allez, autant choquer pour le fun, j’ai moi même quelques repro de blisters SW et GiJoe, achetés (en toute connaissance de cause) il y a quelques années, à peine plus cher que du loose, et je les adore! le travail reste très très propre et me suffit pour qu’il me fassent bonne impression à côté des « vrais » :)

  7. Fury dit :

    Pour en terminer et le rappeler, quelque soit nos avis, ce sont des collectionneurs, des fans, qui comme nous, partage une même passion qui ont été lésé. C’est cela qu’il faut retenir au final au-delà de tout débat et d’avis.

  8. Patrice dit :

    Tout ça est fascinant, et navrant. :-(

    Je ne suis pas affecté directement vu que ne suis intéressé que par les figurines et pas par l’emballage, mais je compatis. Rien que l’inflation délirante qui affecte des figurines très récentes me donne de l’urticaire et je connais un collectionneur en quête de Yak Face vintage confronté à bien pire encore.

    La spéculation gâche le plaisir. :-(

  9. Juan dit :

    Très bon article comme toujours Antoine;

    Juste une petite précision concernant les bulles…
    Toni a bien fait l’acquisition de plus de 10.000 cartons inutilisés mais il n’a jamais reçu le correspondant en bulles. La majorité de ces bulles(blister) étaient du type « Double-Stem » et très peu de bulles « Carrée ».
    Au début, il s’est un peu « entrainé » au collage de bulle de façon artisanale, comme par exemple avec un fer à repasser. On trouve pas mal de carton avec la marque de la pointe du fer à repasser marquée entre les deux pieds de la bulle.
    Soit, que son stock de bulles était très limité et qu’il l’a casiment utilisé à perfectionner le collage de celle-ci. Etant en manque du bulle, Toni s’est mis à produire des bulles « rectangulaires », sans pied(Stem) car plus facil à fabriquer, et l’a massivement utilisé sur la majorité des cartes.
    Ces bulles sont bien plus rigide que les bulles originales et elles ne jaunie pas car faite en P.E.(Polyéthylène, teinte bleuatre) contrairement aux bulles originales qui étaient fabriquées à partir de Polychlorure de vinyle, ou PVC.
    Alors, « tout est vrai et rien est faux »??? NON, certainement pas. Les bulles rectangulaires sont bien des reproductions.
    Juan

  10. mindmaster dit :

    Très bon article, mais qui me conforte encore dans le fait de rechercher avant tout du « loose », et particulièrement pour le vintage. Les prix sont beaucoup moins élevés, et s’il y a parfois des arnaques aussi, elles font donc moins mal.

  11. harry dit :

    Quelques pensées qui me viennent à la lecture de cet excellent article. Premièrement, il est affligeant que des personnes utilisent leur notoriété pour tromper autrui. Deuxièmement, tout ce qui brille n’est pas d’or. Enfin, il y déjà eu par le passé et à une moindre échelle des histoires semblables, alors méfiez-vous!







































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.