Jouets Saint Seiya : 4000 contrefaçons confisquées en Chine

Ces dernier mois, Bandai et Toei Animation ont mené conjointement avec les autorités chinoises un raid qui a mené à la confiscation de plus de 4000 figurines contrefaites de Myth Cloth Saint Seiya – Les Chevalier du zodiaque.

Après One Piece, les ayants droits ripostent en Chine et prennent des mesures afin de lutter contre les produits pirates.

Ci-dessous des exemples de produits qui ont été saisies !

Saint Seiya plus de 4000 contrefaçons confisquées en Chine

Saint Seiya plus de 4000 contrefaçons confisquées en Chine

 

 

 

 

August.19.2016

Criminal Raid Action: Counterfeit Goods of SAINT SEIYA in China

Bandai Co., Ltd.

Bandai Co., Ltd. which belongs to BANDAI NAMCO group had requested PSB (Public Security Bureau) and AIC (Administration for Industry and Commerce) in Huizhou City, Guangdong Province, China to conduct a criminal raid action against a store with large sales volume of counterfeit SAINT SEIYA goods in the city. According to the request, Huizhou City Huiyang District PSB conducted a criminal raid action against the store in April 2016, so more than 4,000 counterfeit goods of SAINT SEIYA were confiscated as a result of this raid. This raid was accomplished with the cooperation of TOEI ANIMATION Co., Ltd. which controls the intellectual properties of SAINT SEIYA.

Bandai is officially authorized to produce and sell the goods of SAINT SEIYA characters. However, in recent years, it has come to our attention that numbers of counterfeit SAINT SEIYA goods that copied our genuine products are in many countries including China.

In order to protect and improve our brand image, and to provide better goods and services to customers, we Bandai will engage in the protection of intellectual property rights, and remind our distributors and customers about the existence of the counterfeit products while taking strict actions against infringements of intellectual properties.

Comments

comments

Tags: , , , , , , , ,

27 Responses à " Jouets Saint Seiya : 4000 contrefaçons confisquées en Chine "

  1. Siegfried82 dit :

    Je suis même étonné que la sanction ne soit pas tombée plus tôt, ça fait un sacré moment qu’on voit beaucoup de produits pirates saint seiya se développer sur le net.

  2. Startaiger dit :

    Ça va peut-être donner des idées à Lego!

  3. sith dit :

    M’en fout, j’ai les 4 black bronze, c’est bon ! D’habitude, je ne défend pas les bootleg (loin de là) mais franchement dans ce cas de figure, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Bandaï a toujours pratiqué des prix très élevés,et des exclu (pour les black) quasi introuvables à un prix correct à moins de vendre l’argenterie !!
    Certes je n’aurais jamais acheté un June ou un Shun en copie mais pour les exclu, faut pas décon…non plus.

  4. Greg dit :

    Faut pas se fier aux images c’est juste à titre d’illustration, beaucoup d’autres références sont concernées.

  5. ayorsaint dit :

    Comme tu dis Sith parfois le fabricant se tire un peu une balle dans le pied tout seul.
    Le collectionneur étant presque contraint à prendre du bootleg si il veut choper la fig rare ou jamais rééditée.
    Après je sais que les puristes vont m’ étriper mais on pas tous le temps de passer sa vie à chercher la fig ultra rare ou plus commercialisée. Je parle même pas des moyens financiers. …

    • sith dit :

      Tout à fait Ayorsaint ! Comme tu le dis aussi, il n’y pas que des puristes qui collectionnent saint seiya ! Je souhaite finir la collection de myth au plus tôt maintenant que la gamme est en état de « mort clinique »….je ne peux pas me permettre de payer 270 euros pour 2 black saint qui ne sont, au fond, qu’un repaint !

    • ayorsaint dit :

      Mais oui c’est le souci quand tu prends pas le train au bon moment.
      Tu te retrouves à rechercher des trucs qui sont plus trouvables alors qu’ils ne sont même pas sortis depuis six mois…
      Et puis quand tu vis pas dans une grande ville c’est encore plus complexe.

  6. Ludosith dit :

    Pour le pauvre qui a pas de thunes c’est plutôt sympa comme plan si c’est pas chère et qu’en plus de ça la qualité est bonne

  7. Fury dit :

    J’ai pu comparer il y a quelques temps une MC Bandai et une copie (reconnue comme de bonne qualité, et en métal). Oui Bandai abuse sur les tarifs et leurs distributions, oui Bandai nous prend pour des pigeons/vache à lait (je regarde mes vitrines et bibliothèques en même temps pour m’inclure dedans). La copie (comprenez que je ne dirai pas le nom ici) est bien fait, et agréable d’avoir du métal surtout vu le tarif. Mais quand on met les 2 l’une à côté de l’autre … On comprend, j’ai toujours mal au … à mes fondements, mais c’est pas le même travail derrière. Les seuls « copies » qui à mes yeux sont viables (finition identique et petit prix) sont les articles produits en trop, ou hors quota de production (ce qui arrive sur les Transformers particulièrement sur les Masterpiece) et donc sorties par les ouvriers (je ne parle pas des produits ne passant pas le cahier des charges, défauts …).
    Il faut quand même reconnaître qu’arriver à un moment quand les prix s’envolent on peut se poser la question c’est normal. Personnellement je préfère faire l’impasse dessus si je ne puis me payer l’original. Mais çà c’est ma vision qui ne concerne que moi.

  8. sebastator dit :

    ça va faire moins de page dans les résultats de recherche e-bay…

  9. davhuit dit :

    « la confiscation de plus de 4000 figurines contrefaites de Myth Cloth Saint Seiya – Les Chevalier du zodiaque. »

    Enfin 4000 figurines dans le domaine de la contrefaçon cela doit correspondre à une goutte d’eau, je pense…

    Je préfère aussi avoir des officiels mais la c’est à Bandai de se poser les bonnes questions. Car si ces contrefaçons se produisent et se vendent, c’est qu’il doit bien y avoir de la demande. On peut aussi pointer du doigt leur politique de prix parce que les sog à + de 150 € et leur système d’exclus sur certaines figurines qui faite gonfler les prix artificiellement et la joie des spéculateurs.
    Franchement, je n’ai pas les blacks mais si je pouvez les trouver en officiel sans lacher plusieurs centaines d’euros, je prends direct et je serias pas le seul.

  10. Tyler dit :

    Je suis un peu d’accord avec tout le monde mdr.
    Je préfère acheter de l’officiel (et à moins que je ne sois pas au courant) je ne possède pas de contrefaçons.
    De plus, il existe 2 type d’achats pour les contrefaçons, comme dit plus haut, les achats parce qu’on ne trouve plus le produit à un tarif raisonnable, mais pas seulement, quand le prix du produits officiel neuf est 4 fois supérieur à la contrefaçon. Je connais des gens qui ne sont pas dans le milieu du toys et qui de temps en temps veulent acheter une figurine Banpresto en plastique, ils ne comprennent pas pourquoi la version chinoise coute 9,99 e et la japonaise 39,99 e pour un rendu similaire (sur les photos j’entends, je n’ai pas eu l’occasion de comparer 2 produits).
    Ensuite, vient le problème des distributeurs qui sont devenus tellement frileux qu’ils sortent des exclus à tout va ou des petites quantités et après viennent se plaindre de contrefaçons. Je peux comprendre l’engouement de faire des exclus mais le problème c’est qu’au final c’est toujours les revendeurs qui s’en mettent plein les poches, ça va en convention acheter 10 exemplaires de la figurine et revend 3 fois le prix le lendemain.
    Honnêtement il n’y a même plus de raretés, tout est trouvable sur ebay.

  11. Fansolo dit :

    « Puisqu’il faut choisir à mon tour je peux le dire,
    Sans contrefaçons, j’ai une collection »
    (Air bien connu)
    Big up Seb Ulba et bonne rentrée 😉

  12. jp dit :

    Je ne pensais pas que le sujet intéresse autant. Il y a plusieurs choses à prendre en compte. A priori, sur tout ce qui est jouet, normalement ceux du fabriquant répond à plus de critères de qualités et à des normes (CE et FR par exemple sur les plastiques, etc…).
    Maintenant, on peut se poser plusieurs questions:
    – sur des produits St Seiya, certaines officielles ne sont pas exempt de défauts ( et cela concerne également du non St seiya, je renvoie à des pb yamatos sur Macross avec des épaules qui cassent et des jambes cassées de robots sortis de boites comme le VF11 ou bandai et frontier etc, etc…) et le contraire est valable sur des pirates moins chères de mauvaise qualité comme vu sur du variable action heroes luffy,etc, etc. Donc si on prend de l’officiel on est en droit d’attendre beaucoup de qualité et surtout un Sav irréprochable si défaut, ce qui est loin d’être le cas si achat en import ( ce qui renvoi sur la 2eme question)
    – la distribution peut devenir catastrophique pour certains fans, et on atteint des tarifs très élevés pour acheter en import, mais qui dit non distribution en france ou UE, dit-il qualité et réponse aux normes. Par exemple je n’achèterai jamais du bootleg Lego pour mon enfant, car quels seraient les risques concernant le plastique.
    Mais sur de l’officiel non distribué en UE dans n’importe quelle marque, si je dois l’importer depuis le japon, qui me dit que cela répondra aux mêmes normes Fr et UE.
    Aussi, pourquoi une dragonball rise (à construire) serait au japon à 15€ et 30€ en france.
    Je pense que le débat restera ouvert et rêve (oui « rêve » pas « espère », car je pense pas que bandai fera d’effort là dessus) qu’un jour le consommateur français sera mieux traité par les grosses firmes (n’est ce pas également Mattel avec les nouvelles MOTU et Mega Bloks et Hasbro avec les Marvel Legends).

  13. Seb ulba dit :

    Merci Fansolo
    Sans contrefaçon j’ai une collection Saint Seiya trop belle !

  14. Dr.Ben dit :

    Plutôt que faire des saisies qui ne serviront à rien Bandai, si vous voulez supprimer les contrefaçons, vous avez une solution très simple : Rééditez !!!
    Sans ces contrefaçons, beaucoup de collectionneurs qui refusent de débourser des mille et des cents pour une figurine ne pourraient jamais compléter leur collection.
    Les contrefaçons des Blacks par exemple, n’enlèvent pas un centime à Bandai : ils ont vendu tout leur stock il y a belle lurette.
    Quand les spéculateurs nous vendent de l’officiel à 300 ou 400 euros Bandai n’aura jamais touché que le prix de vente d’origine (60-80 euros). Les seuls que ces contrefaçons peuvent léser, ce sont ces spéculateurs.
    Si Bandai se sent floué (qu’on achète des figurines qui ne sont de toute façon plus proposées à la vente ?), qu’ils les rééditent : tout le monde se jettera dessus, ils s’en mettront plein les poches, on ne regardera même plus les contrefaçons, tout le monde sera content.
    Mais comme ils refusent de le faire à cause de règles stupides qu’ils se sont eux-même fixés, ils pourraient au moins avoir la décence de nous ficher la paix.

  15. deruelle anthony 01100 dit :

    c’est triste de sanctionné celui qui l’a commandé,on devrait avoir le droit de laisser ces produits etre reconnu,car bandai vends trop chère,et j’ai vu plein de videos sur internet et ces figurines sont parfois mieux reussi que bandai et un un prix resonnable,car celui qui a des revenu modestes ne peut pas se les offrir et cela risque de provoquer des vols si on arreté de les fabriquer,laisons le choi à toei animation et bandai de respecter les pauvres qui n’ont pa les moyens de s’offrir une bandai et de travailler avec ces nouveaux produits qui ressenblent beaucoup à l’officiel,car au cela crée de l’emploi aussi pour nos fabricant chinois qui touchent une misère pour fabriquer ces figurines et elles sont vendu tres cheres et on les exploitent encore au 21ème siècle,cela ausi devrait cesser mr bandai,car pendant que certaient mangent à leurs faim en touchant le pactole des opfficiel d’autres qui les fabriquent ont à peine de quoi de n’ourrir cela aussi est honteux de la part de bandai qui en tirent le profis

    • Greg dit :

      Si on suit ton argumentation : Si on n’ a pas les moyens cela justifie donc le vol ? Le pillage d’idée ?

      PETIT RAPPEL POUR TOUT LE MONDE

      l’infraction de contrefaçon peut être punie de peines pouvant s’élever jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 500.000€ d’amende. A ces peines, peuvent s’ajouter les dommages et intérêts destinés à réparer le préjudice subi par le titulaire du droit de propriété intellectuelle concerné.

  16. Greg dit :

    La contrefaçon : enjeux et chiffres

    source https://www.contrefacon.fr/faits-chiffres/

    * *

    La contrefaçon se définit comme une pratique anticoncurrentielle, en violation d’un droit de propriété intellectuelle, ainsi qu’un acte de tromperie du consommateur : un produit est imité puis vendu en faignant son authenticité.

    Si la contrefaçon touche à la fois les consommateurs et les entreprises, ses répercussions affectent également l’économie dans son ensemble. Ainsi, Selon le Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, ce fléau représente aujourd’hui près de 10% du commerce mondial, ce qui constitue un coût annuel de 200 à 300 milliards d’euros pour l’économie mondiale.

    En France, les pertes de revenus liées aux faits de contrefaçon sont évalués à près de 6 milliards d’euros. En 2011, près de 9 millions d’articles (hors cigarettes) ont été saisis par les douanes françaises, soit un montant de 560 millions d’euros. Une augmentation de près de 42% par rapport à 2010 ainsi qu’une multiplication par 44,5 depuis 1994 ont ainsi été observées. Plus grave, l’Union Européenne estime que la contrefaçon fait disparaître chaque année 200.000 emplois dans le monde, dont 100.000 en Europe et 30.000 en France. D’après la CGPME, plus d’une entreprise sur deux a déjà été confrontée à des problématiques liées à la contrefaçon en France.

    Si aucun secteur d’activité n’est aujourd’hui épargné des risques de la contrefaçon et de l’usurpation de marque, le développement croissant de la contrefaçon affecte plus fortement certains d’entre eux. A titre d’exemple, le marché de la contrefaçon représente :

    12 % du marché mondial du jouet
    10 % du marché mondial de la parfumerie et des cosmétiques
    5 à 10 % du marché européen des pièces de rechange automobiles
    L’Asie est la première zone de provenance (85%), loin devant l’Europe (7%) et le reste du monde (8%).

    En outre, comme le souligne la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), l’e-commerce constitue aujourd’hui le vecteur d’approvisionnement le plus courant et important, avec plus de 1,4 million de saisies opérées dans le fret postal et express.

    • ayorsaint dit :

      On sait que c’est toi qui est dans le vrai greg simplement on dit pas que la contrefaçon c’est bien juste que les constructeurs parfois cherchent bien ce genre de dérives.
      Moi je cautionne pas le vol d’idée par contre c’est très incorret tu as raison de le souligner.

    • Tyler dit :

      Tout à fait d’accord tu fais bien de le souligner Greg.

      En revanche 2 choses :
      La première, dans les exemples cités on parle surtout de produits non disponibles et dans ce cas, la perte n’entre pas en jeux puisque les personnes qui devraient toucher de l’argent n’en aurait pas plus. C’est un peu comme si on donnait une amende à quelqu’un qui revend sa figurine 3 fois le prix parce que ça rentre pas dans la poche de la société qui distribue…
      La deuxième et c’est bien de l’avoir mentionné, ça tue des emplois, nos amis partenaires du site qui se battent tous les jours pour nous proposer des produits introuvables en France et qui essaye d’en vivre, ben quand quelqu’un achète une contrefaçon, ça rentre pas dans leur poche et au bout d’un moment un magasin ne peut pas survivre.

    • ayorsaint dit :

      Enfin cela dit les magasins dont vous parlez et que je soutiens dont certes victimes de la contrefaçon mais aussi des politiques des constructeurs officiels mentionnées plus haut.

    • sith dit :

      Sans méchanceté, On s’en fiche franchement de ton copié collé du code du commerce, pénal, civil ou de ta maman mon pauvre Greg….
      Personne ne veut payer le prix fort pour du repaint (les black saint pour ne nommer qu’eux)à part les pigeons qui se font…pigeonner…..

    • Greg dit :

      @sith merci pour ton commentaire, ma mère te remercie également ….

      vu que certains n’ont pas le niveau pour comprendre que la contrefaçon est une économie parallèle qui en plus de nuire à l’économie des pays, nuis aussi aux conditions de sécurité, mais aussi de travail et subventionne des mafia etc .. on va fermer les com pour un moment sur ToyzMag.

      **********************

      Pour ceux qui veulent pousser le sujet plus loin je vous invite vivement à lire un étude spécifique (en anglais) sur le marché du JOUET et des JEUX parue en décembre 2015 sur le site The economic cost of IPR infringement in the toys and games sector https://euipo.europa.eu/ohimportal/en/web/observatory/ipr_infringement_toys_and_games

      https://euipo.europa.eu/tunnel-web/secure/webdav/guest/document_library/observatory/resources/research-and-studies/ip_infringement/study4/toys_games_en.pdf

      Quelques chiffres

      12.3% of sales lost by the sector due to counterfeiting
      €1.4 billion of revenue lost annually by the sector
      €850 million of sales lost in related sectors

      6 150 direct jobs lost
      13 168 direct and indirect jobs lost
      €370 million of government revenue lost (social contributions and taxes)

  17. ayorsaint dit :

    En en discutant avec ma femme j’ai appris que la contrefaçon pouvait enrichir Daech.
    Même si je n’en ai jamais acheté et que j’ai pu malgré tout donner ici des arguments contre les fabricants officiels je retire donc tout ce que j’ai pu dire.
    Argument massue non?



















Copyright © 2011-2016 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.