Star Wars Rebels : en route pour la saison 3 !

Profitons de l’approche de la rentrée, pour nous préparer au retour sur nos écrans de la série télévisée Star Wars Rebels.

Toujours réalisée par Dave Filoni, la saison 3 marque l’arrivée de personnages importants de l’univers Star Wars.

Pour nous faire une idée de ce qui nous attend dans cette saison, décortiquons la bande-annonce qui a été diffusée lors de Celebration Europe.

 

 



Le grand Admiral Thrawn et Wedge Antilles !

Première grande annonce de cette saison 3, l’Empire éprouvant des difficultés à contrer les rebelles, décide de faire appel aux talents particuliers du stratège ultime, le Grand Admiral Thrawn. Créé par Timothy Zahn au début des années 90, Thrawn est, aux côtés de Mara Jade, l’un des personnages les plus populaires de l’univers étendu.

thrawn

 

 

Il est appelé à la rescousse par le Gouverneur Arinhda Price de Lothal. Laquelle n’est pas sans rappeler la Moff  Leonia Tavira aperçue il y a près de 20 ans dans les comics X-Wing Rogue Squadron.

governor-price

La saison décrira également comment Wedge Antilles a intégré l’Alliance rebelle. on savait depuis le roman Aftermath, qu’il avait été recruté par Fulcrum (le nom de code utilisé par Ahsoka Tano), on voit ici la convergence dans le canon Star Wars d’éléments de ce qui aurait pu, avant Disney, rester dans l’univers étendu.


wedge

 

Des vaisseaux !

Nos rebelles vont chercher à voler des Y-Wing pour équiper leur petite flotte. On notera qu’après des A-Wing et des B-Wing, c’est un peu un retour en arrière, mais bon…

ywing

Autre arrivée dans l’univers de Star Wars Rebels, le YT-2400. Ce cargo corellien est plus connu des fans de Shadows of the Empire puisque c’est ce type de vaisseau que pilote Dash Rendar.

outrider

Les fans de l’univers étendu sont gâtés avec l’introduction de ce qui semble bien être, au vu des bandes rouges sur les ailes, un TIE Interceptor du 181st Squadron.

tie-interceptor-181st

A quand le baron Fel ?

Des troopers en folie

Les Scout Troopers arrivent enfin dans Rebels en remplacement des AT-DP drivers qu’on a vu piloter un grand nombre d’engins au cours de la saison 1.

scouts scout

Autre addition aux rangs impériaux, le Dark Trooper.

Les amateurs de jeux vidéo se rappelleront son apparition dans Dark Forces, avant de ressurgir dans différents jeux de stratégie comme Rebellion.

dark-troopers

Pas vraiment des soldats impériaux, malgré la première impression qu’ils font à Ezra, voici des Mandaloriens recrutés par l’Empire.

mando-imperials

Changement de look pour les héros

Sabine change encore de look, mais elle n’est pas seule.

sabine

Ezra passe enfin chez le coiffeur et Kanan joue aux hipsters.

kanan ezra

 

Gros débat sur la Force

La saison 2 nous avait ouvert à certains développements sur la Force, la saison 3 enfonce le clou.

Le Bendu est un personnage gigantesque, sensible à la Force, que rencontrera Kanan dans le premier épisode de la saison.

bendu

Il se situe dans la droite ligne des trois habitants de Mortis, le père, la fille et le fils, qui, dans la saison 3 de The Clone Wars, incarnaient les différents aspects de la Force. Bendu représente en effet le point central de la Force entre côté obscur et lumineux. Notez que le nom n’est pas nouveau dans la saga, il se trouve accolé à celui des Jedi (Jedi-Bendu) dans l’un des premiers scripts de La Guerre des étoiles, et il a servi à décrire le symbole utilisé par différentes factions dans l’histoire de la galaxie (la République et l’Empire, notamment).

La saison devrait également tourner autour de l’influence de Maul sur Ezra avec une scène intrigante où se combinent holocrons Jedi et Sith.

holocrons

Comments

comments

Tags: , , , , , ,

22 Responses à " Star Wars Rebels : en route pour la saison 3 ! "

  1. mindmaster dit :

    Otez-moi d’un doute : France 3 a bien diffusé les 10 premiers épisodes de la saison 2, mais ils se sont interrompus après, c’est bien ça ? Ou alors j’ai manqué quelque chose ? Quand tout cela sera-t-il diffusé chez nous ?

  2. ayorsaint dit :

    Quand la saison 3 sera fini aux us lol ….

    Ezra avec ce nouveau look et son alliance avec darth maul me fait de plus en plus penser qu’il pourrait bien être Snoke n’en déplaise à beaucoup de monde sur les forums.
    Kanan en jette sacrément il acquiert le supplément de charisme qui lui faisait défaut jusqu’ici.
    Ayant assez apprécié les épisodes sur Mortis je suis enchanté de voir ce Bendu étant donné ce qu’il représente en lien avec le côté spirituel de la force.
    Ne connaissant pas Thrawn je languis de découvrir ce perso dont on dit tant de bien.
    Bien sûr j’espère surtout que tout ceci sera bien traité par cette série au combien inégale dans sa qualité entre les épisodes pilotes ou finaux et le reste qui frôle souvent le médiocre malheureusement.

    • Startaiger dit :

      Médiocre?!? On a pas du voir la même série alors!!
      Comme TOUTES les séries TV, Rebels comporte son lot d’épisodes « fillers », mais l’ensemble est totalement cohérent, respectant tant la psychologie des persos que l’univers Star Wars, bien plus que ne le faisait Clone Wars à l’époque.
      J’ai vraiment hâte que cette nouvelle saison commence.
      Je me disait comme ça, vu que Rebels & Rogue one se passent presque à la même époque, peut-être qu’il y aura qques références croissées entre les 2, ça serait sympa & même inédit dans la franchise.

    • ayorsaint dit :

      On a peut être pas regarder la même chose comme tu dis mais sur la plupart des forums clone wars est préféré à rebels.
      Après je n’attaque personne je donne juste mon avis…

  3. Pipo dit :

    Kanan est cool avec sa barbe, par contre Ezra qui devient Snoke heu…je vais aller sur SW universe pour voir tes arguments ayor ! 😀

    • ayorsaint dit :

      Ce n’est pas MA théorie juste UNE théorie. .. qui a le mérite d’être plus originale que Plagueis.
      Tu posts sur star wars universe pipo?

  4. fabiento dit :

    j’ai essayé mais j’ai pas pu aller au bout, c’est une série clairement destinée aux plus jeunes d’entre nous.
    Après les goûts et les couleurs…

    • Startaiger dit :

      Encore une fois, pas d’accord!! c’est destiné aux fans de Star Wars au sens large.
      Le scénario est assez complexe, n’abuse pas d’effets comiques gratuits & lourdingues (comme dans la préquel trilogie par exemple), le tout restant parfaitement cohérent dans l’univers Star Wars.
      Après, c’est bien sur ton droit de ne pas aimer cette série, mais au moins ne la dévalue pas pour ce motif, merci.

    • ayorsaint dit :

      Il donne juste un avis qui est différent du tien si je peux me permettre…
      Et son avis est le mien également 😉
      Enfantin et très peu de goût artistique pour la plupart des épisodes et des personnages.
      Vador et Ahsoka à ce titre sont à part tellement ils sont réussis mais on ne les voit que trop peu.

  5. Startaiger dit :

    @ayor :
    Oui oui, on discute hein, on va pas se facher.. :)
    Pour le côté « enfantin », trouve moi un exemple, moi j’en ai pas! Pas plus enfantin que n’importe lequel des 7 films, à par peut être si tu n’es pas sensible au design de la série. D’ailleurs, je trouve ce design bien moins cartoonesque que dans Clone Wars.
    Pareil pour l’accueil de la série, j’ai pas d’exemple de forum ou Rebels est moins apprécié que CW. En général, les fans trouvent plutôt que la continuité de SW est plus respectée que dans CW. Bon, aussi, je suis plus souvent sur les sites américains, donc, j’ai peu d’avis de fans français pour comparer..

    • ayorsaint dit :

      Sur star wars universe on trouve globalement clone meilleur et moins enfantin oui. Des exemples comme les baleines volantes les araignées du désert ou les sabres lasers hélicoptères sont les premiers qui me viennent. Du coup ça rejoint les pauvres ewoks du 6… c’est pas la meilleur des références selon moi.
      Surtout ce qui m’ennuie cest le manque de rebondissements ou de gravité dans les scenar des épisodes hormis les pilotes et finaux je le redis.
      Quand au design il est effectivement moins à mon goût que celui de clone qui est plus mâture mais avec bien plus de moyens financiers aussi…pour rebels c’est même carrément risible si je dis yoda non???
      Voilà tu as raison en tout cas on discute pas de prise de tête ici contrairement justement à la plupart des fofo malheureusement 😉
      Et puis tous les goûts sont dans la nature hein. En tout cas conquis par twilight of the apprentice j’attends énormément de cette saison 3

  6. Startaiger dit :

    Les baleines? Plutôt « réaliste » pour moi vu quelles n’ont pas un comportement très different des vraies baleines. J’aurai dit ok si elles avaient été anthropomorphiques, mais ce n’est pas le cas. Du coup, trouveras-tu les grosses bestiole volantes du 1er film Avengers « enfantines » aussi. ça reste de la S-F, donc plus ou moins réaliste, mais de là à le qualifier d’enfantin…
    Les sabres rotatifs? Référence directe au Général Grievous.
    Les araignées? Sont elles plus « crétines » que, disons les Jawas, les ugnaughts ou le Dianoga?? Pas sur en ce qui me concerne.. sans parler bien sur des Ewoks!!
    Design plus mâture dans CW?? Sur ce point aussi on ne sera pas d’accord, mais là c’est chacun ses gôuts!! Disons que c’est plus épuré & moins flashy que dans CW.
    Yoda n’est pas un perso récurent dans Rebels, il fait juste une petite apparition, donc c’est logique que la production n’ai pas dépensé d’argent pour en faire un modèle 3D plus développé comme dans CW.

    Après, c’est vrai que je ne suis pas très objectif sur cette série que j’adore en tout points, pour moi c’est la meilleur chose qui soit arrivée dans la franchise depuis Le Retour du Jedi, même mieux que l’Ep.7. En attendant Rogue One sur lequel j’ai de grands espoirs…

    • Blaster dit :

      Je prends la discussion au vol et je vous remercie pour vos avis sur la série. J’ai sur cette série un regard beaucoup plus tendre que sur TCW (peut-être d’ailleurs comme plus de vieux). Je vais essayer (je crois l’avoir fait à plusieurs reprises ces deux dernières années) de synthétiser ce qui m’a séduit dans Rebels.

      – Le fait que cela se passe juste avant l’OT. Moi des couloirs des Star Destroyers et des stormtroopers ça me fait plus kiffer que des droides de combat et des clones.
      – Malgré la faiblesse (littéraire) des personnages principaux, leur relative vulnérabilité leur donne une teinte de réalisme qui n’est pas sans rappeler étrangement, les parties de jeux de rôle West End Games.
      – La série est 100% famille. Contrairement à TCW, je peux mettre mon fils devant sans m’inquiéter du message ou de la violence plus ou moins symbolique de la série.

      Alors, certes l’animation est plus cheap que TCW et le character design semble moins abouti, mais c’est fait exprès. Regardez le design d’Anakin, il est très éloigné de celui de TCW, comme Yoda. Je ne crois pas que ce soit un problème d’investissement de production, mais plus un style différent.

      Et puis sérieusement, c’est quoi ce délire d’une série sur la guerre des clones qui s’étire sur six saisons ?

    • ayorsaint dit :

      Ce délire c’est certains des meilleurs moments (scenar et mise en scène) qu’a pu offir star wars films compris.
      Avec rebels on est loin du compte.

  7. flordu83 dit :

    Bonjour elle sera diffusé quand la saison 3 ?

  8. Startaiger dit :

    @Ayor
    …et tant pis pour l’étirement de la structure temporelle du récit!!
    Sérieux, mec, t’es de mauvaise fois. Il y a aussi de purs moments dans Rebels : tous ceux avec le Grand Inquisiteur, la première apparition de Vader, l’infiltration du camp des mercenaires Mandaloriens, etc..
    Ne vas croire pour autant que je déteste CW, mais comme Blaster, Rebels est plus proche du SW que j’aime.

  9. ayorsaint dit :

    « Mec »….
    Malheureusement la discussion tourne à ce qui se passe sur les forums j’arrête là.

  10. Patrice dit :

    Ah Rebels… Série bien inégale mais que je suis malgré tout avec plaisir et intérêt.

    La saison 2 s’était terminée en fanfare et je suis impatient de connaître la suite.

    Vador aura manifestement des choses plus importantes à faire, du coup c’est un certain Mitth’raw’nuruodo qui sera chargé d’en finir avec ces maudits rebelles.
    Thrawn version Rebels semble reprendre à l’identique le personnage décrit dans La Croisade Noire du Jedi Fou/Heir to the Empire. A un détail près: l’Alliance le connaît au moins de réputation et le craint. Si ça se confirme, l’escadron Phénix est dans la mouise. Tant mieux, ils s’en sortaient un peu trop bien jusqu’à présent. 😉

    La grande question reste ce qu’il adviendra d’Ezra. Il a un bon fond, mais entre les enseignements de Maul, l’holocron Sith et le fait qu’il a déjà goûté à plusieurs reprises au pouvoir du Côté Obscur, il m’a l’air engagé sur la même pente glissante qu’Anakin Skywalker.

    Voyons comment Kanan va s’en sortir, par ailleurs.

    J’espère que les scénaristes vont *enfin* se décider à exploiter vraiment le personnage de Sabine. Avec son CV d’assassin et artificier Mandalorienne, ex Death Watch, ex Impériale, ex chasseuse de primes, il y a de quoi raconter des histoires bien sombres.

  11. Blaster dit :

    Bon les copains, on reste civil et on se concentre sur l’important : les jouets et les univers imaginaires.

  12. mindmaster dit :

    Avec un temps de retard, j’aimerais, en tant que fan de Star Wars depuis plus de 30 ans, apporter ma modeste contribution à cette palpitante conversation.

    A mon sens, Rebels n’est pas plus enfantin que Clone Wars, mais il est plus léger, voire (si vous me permettez ce terme) primesautier. On y retrouve beaucoup plus l’esprit de la première trilogie, et particulièrement de l’épisode 4, où les héros se balancent allègrement des vannes tout en tirant sur des stromtroopers maladroits ou en explosant des chasseurs Tie. Au contraire, dans CW, les persos sont sérieux, et on nous fait bien sentir que la situation est de plus en plus grave et inquiétante. Est-ce que cela fait pour autant plus adulte, ou seulement plus sombre ? Et est-ce forcément cela, être adulte ?

    A la limite, on pourrait dire que cette série est naïve, mais seulement dans le sens où l’art peut être naïf : à travers des traits faussement grossiers et une simplicité de façade (beaucoup plus difficile à atteindre que ce qu’on croit), l’artiste renoue avec son âme d’enfant, les yeux pleins d’étoiles qui brillent, et nous donne à voir un autre monde, apparemment plus simple, mais surtout plus merveilleux. Et c’est ce même souffle naïf qui anime l’épisode 4 et la série Rebels, avec des héros qui (globalement) ne doutent de rien, ont confiance en eux et en leur bonne étoile, et qui sont prêts à faire exploser des bases de la taille de planètes entières s’il le faut pour restaurer la liberté dans la galaxie.

    Car ce souffle est aussi un souffle épique. Or celui-ci ne se mesure pas au nombre des combattants, mais à la symbolique et à la grandeur de la cause défendue. Voir des maîtres Jedi parfaitement entraînés et formés découper des hordes de droïds désincarnés me fait peu d’effet, même s’ils sont à 1 contre 50, parce c’est normal qu’ils en soient capables et que l’enjeu est généralement seulement de gagner cette bataille-ci, dans une guerre dont on ne voit plus la fin. Par contre, voir un jeune fermier de Tatooine arriver à loger une torpille à protons dans une bouche d’aération de 2m de large, sauvant ainsi la Rébellion, ça me file toujours des frissons, parce que c’est plus grand. Or c’est justement ça qui différencie le Space Opera comme Star Wars de la science-fiction plus « sérieuse » : c’est que tout y est plus grand, physiquement comme moralement. Les héros ne sauvent pas seulement une ville ou un pays, mais la galaxie tout entière. Ils ne se contentent pas de faire sauter la base ennemie, ils font exploser des planètes. C’est d’ailleurs ce que rappelaient les livres de la première édition du JdR, dans les conseils donnés au MJ pour préparer ses scénarios. Et il en va de même pour les protagonistes : on a d’une part des preux chevaliers, de l’autre le mal le plus noir possible, et assez peu d’intermédiaires. Les héros sont des héros, qui se battent pour de nobles idéaux, et ils ne sont pas déchirés par des crises existentielles. Et cela ne les rend par pour autant moins adultes, mais seulement moins torturés. Car l’adulte, le vrai, celui qui a pleinement atteint ce stade, ce n’est pas celui qui a des crises existentielles, mais celui qui les a résolues, et qui est donc parvenu à trouver la stabilité au-delà d’elles.

    De même, la première trilogie n’est pas plus enfantine que la prélogie, car ce qu’elle perd en intrigues politique, elle le gagne en spiritualité. Je veux bien sûr parler ici de la philosophie Jedi. Les héros de CW passent leur temps à se battre, dans des chasseurs ou au sabre laser, mais quid de la spiritualité des Jedis ? Certains personnages secondaires eux-mêmes, d’ailleurs (surtout dans les BD) s’interrogent sur la compatibilité réelle de leur mission de Jedi avec le rôle de soldat qu’on veut leur faire jouer. Mais cela ne pose aucun problème aux trio principal (Obi Wan, Anakin et Ashoka), qui passent leur temps à tout faire péter. Et s’ils se questionnent sur la meilleure manière de procéder, ils ne s’interrogent pas sur le bien-fondé de l’action en elle-même, alors même qu’une des premières leçons qu’on apprend est qu’un Jedi n’utilise jamais la Force pour l’attaque. De même, l’Ordre Jedi est censé maintenir la paix dans la galaxie, mais cela doit-il forcément être en éliminant tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux ? Et la négociation, alors ? Les Jedis ne devraient-ils pas être des ambassadeurs, et non des généraux ? Dans la première trilogie, et dans Rebels, c’est clair : on a en face un empire despotique et brutal, dont il faut se délivrer. Un Jedi peut donc moralement parfaitement lutter contre lui. Par contre, dans CW, c’est moins évident car finalement, la seule chose que les séparatistes veulent, c’est leur indépendance. Vouloir les maintenir de force dans la république galactique, n’est-ce pas les priver de leur liberté, les opprimer et, finalement, agir comme l’Empire le ferait ? Si la série CW avait abordé l’histoire sous cet angle, là, elle aurait été plus adulte. Mais non : les séparatistes sont forcément des méchants (d’ailleurs, ils sont soutenus par les Siths, alors…), et il faut absolument les vaincre pour sauvegarder l’Union. C’est la guerre de Sécession revue par les Yankees, sans même la caution de l’abolition de l’esclavage pour lutter contre les confédérés. Ce n’est pas plus adulte. C’est plus sombre et il y a plein d’action,, avec des batailles et des explosions à longueur d’épisode, mais c’est tout aussi manichéen au fond, et ça perd de vue la dimension spirituelle qui faisait l’intérêt et la valeur intellectuelle de la première trilogie.

    Justement, en parlant des Jedis et de leur spiritualité, on retrouve beaucoup plus la relation Luke- Obi Wan ou Luke-Yoda dans la relation Ezra-Kanan que dans celle d’Anakin et d’Obi Wan ou d’Anakin et d’Ashoka, et chaque épisode est l’occasion pour Ezra d’apprendre quelque chose, ces enseignements servant de morale à l’histoire. Certes, certains pourront déplorer ce qui peut apparaître comme un retour aux séries moralistes des années 80. Mais au moins, il y a une morale qui est distillée, et c’est toujours bon pour les enfants (et même pour les parents).

    Enfin, le principal reproche que j’adresserai à Clone Wars est son choix de diffuser les épisodes de manière non-chronologique. Non seulement c’est plus dur à comprendre, mais ça gâche complètement certains épisodes. Par exemple, quand on voit « l’oncle » rhodien de Padmé mourir empoisonné, on n’a aucune émotion, parce qu’on le connaît seulement depuis 2 minutes et qu’on n’a pas eu le temps de tisser un lien avec lui ou de comprendre la profondeur de sa relation avec Padmé. Et quand ils nous la montrent dans des épisodes ultérieurs, mais qui se situent chronologiquement avant, on ne s’attache pas au perso, parce qu’on sait qu’il va mourir. Donc ça gâche les 2 épisodes. De même, comment voulez-vous vous intéresser au cliffhanger d’une bataille à la fin d’un épisode, ou au défi que doit relever Yoda pour pouvoir négocier avec je ne sais plus quel peuple, alors que vous avez déjà vu dans des épisodes précédents comment tout ça se terminait ? J’imagine que cette construction avait pour but de rendre la dynamique existant entre la première et la deuxième trilogie, ou même entre la première trilogie et l’univers étendu, qui créait comme un puzzle dont on découvrait peu à peu les pièces en les remettant en place, mais pour moi cette cassure de la continuité gâche complètement l’intérêt d’avoir un scénario feuilletonnant en brouillant la progressivité de l’évolution. Le résultat, c’est qu’on a toujours l’impression de prendre la série en cours, donc d’avoir raté quelque chose, ou au contraire de déjà savoir ce qui va se passer parce qu’on l’a vu dans un épisode précédent. Rebels est peut-être d’une construction plus classique, mais au moins on suit l’évolution progressive des persos et on peut donc mieux comprendre leur fonctionnement, et l’histoire dans son ensemble.

    En conclusion, comme vous l’aurez peut-être remarqué dans mes nombreux parallèles, il me semble que Clone Wars , dans son sujet et son traitement, se rapproche plus de la prélogie, et Rebels plus de la trilogie originelle. Et c’est là qu’il faut se poser la question fondamentale : non pas « qu’est-ce que j’aime/je préfère personnellement? », mais « qu’est-ce qui fait l’intérêt, l’originalité et, finalement, l’identité, de Star Wars ? » Si vous voulez des intrigues politiques, un univers sombre et des persos en crise d’identité et en conflit permanent, allez voir la dernière série de Battlestar Galactica, elle est excellente et comblera toutes vos attentes. Mais Star Wars, fondamentalement, c’est un mythe et un conte de fée moderne, qui raconte une histoire initiatique et qui fonctionne au niveau symbolique. Bien sûr, son univers peut s’enrichir d’autre chose (et l’a fait au fil du temps) mais fondamentalement, c’est fait pour faire rêver et emporter l’imagination. Et c’est en cela que Rebels est meilleur que Clone Wars : parce qu’il retourne aux sources (sans se contenter de les répéter comme le fait l’épisode 7), et retrouve l’ADN de l’univers qui nous a plu et nous plaît depuis près de 40 ans.

  13. mindmaster dit :

    Et pour prendre la défense des Ewoks, critiqués quelques posts plus haut, je signalerai que cette partie de la bataille d’Endor, pour ridicule et irréaliste qu’elle puisse paraître, montre déjà une stratégie plus vraisemblable que la bataille finale d’Avatar, par exemple : même si on est un peuple guerrier fier et courageux, quand on est armé d’arcs et de lances et qu’on fait face à des machines blindées et à des mitrailleuses, on se débrouille pour diviser l’adversaire et on se sert de sa connaissance du terrain pour lui tendre des pièges et des embuscades. On ne lance pas une attaque frontale massive, car même si elle fait très jolie sur le tableau, on se ferait massacrer jusqu’au dernier. Ça, même les indiens du 20e de Cavalerie dans Lucky Luke le savent. A plus forte raison, une faction menée par un ancien marine, donc un commando rompu à ces techniques, devrait l’avoir mis en pratique.

Commentaires

Une erreur dans l’article ? Proposez-nous une correction

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite, diffamatoire, injurieux, grossier, produits pirates, liens vers des sites commerciaux) ou à but purement polémique ou de trolling sera supprimé et son auteur sera blacklisté définitivement.



















Copyright © 2011-2016 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.