Miraculous Ladybug le point sur les jouets

Bandai France distribue actuellement les jouets et les figurines issus de LA série animée du moment : Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir. ToyzMag fait le point sur la gamme de jouets et figurines :

Miraculous : FIGURINE SUPER ARTICULÉE 15 CM
Retrouvez les héros de Miraculous en figurines super articulées de 15 cm, avec 9 points d’articulation et 2 accessoires ! Plusieurs modèles disponibles, Marinette, Ladybug, Adrien ou Chat Noir.

jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noirjouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

Miraculous : FIGURINE À FONCTION 19 CM
Une figurine à fonction de 19 cm pour récréer les scènes d’action du dessin animé ! Ladybug s’accroupit, saute et se balance grâce à son yoyo rétractable ! Action Cataclysme pour Chat noir : son buste et ses bras tournent !
jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

LADYBUG VOLANTE MUSICALE 19 CM
Comme dans la série, la super-héroïne Ladybug de 19 cm s’envole au son de la musique du dessin animé ! Tire sur la poignée et regarde Ladybug s’élever dans les airs pour un vol de plusieurs mètres !

bandai-miraculous-volante

ladybug_volante-packaging

ladybug-volante

 

 

ROUE LUMINEUSE ET MUSICALE LADYBUG
Place aux acrobaties avec la roue lumineuse et musicale Ladybug ! La figurine de 19 cm se fixe au centre de la roue. Le mouvement de la roue déclenche la lumière et les différents effets sonores, dont le générique de la série. La figurine est détachable pour plus de jeux!

jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noirjouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

POUPÉES 26 CM
Retrouvez Marinette, Adrien et leur version super-héros Ladybug et Chat Noir en poupées mannequin de 26 cm.
jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

PACK 2 POUPÉES 26 CM LADYBUG & CHAT NOIR
Recrée les aventures de la série Miraculous avec le duo de super-héros Ladybug et Chat Noir en poupées mannequin de 26 cm ! Comme dans la série, ils sont accompagnés de leurs fidèles compagnons, leurs kwamis, Tikki et Plagg !
jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

DEVIENS MARINETTE ET LADYBUG
Voici l’ensemble complet pour se transformer en notre super-héroïne préférée Ladybug ! L’ensemble inclut le masque, les gants et les boucles d’oreilles (les Miraculous) de Ladybug, le sac à main de Marinette réversible, qui devient le yoyo de Ladybug, ainsi que Tikki, son petit compagnon magique, qui s’allume vraiment.
jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

TÉLÉPHONE MAGIQUE LADYBUG
2 fonctions pour le téléphone magique de Ladybug ! Lumineux et sonore, il permet d’appeler neuf personnages différents du dessin animé, qui répondent et parlent. Les personnages rappellent aussi de manière aléatoire ! Environ 30 sons/phrases inclus.
jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

PELUCHE 15 CM – TIKKI OU PLAGG
Retrouvez les compagnons magiques de Ladybug et Chat Noir en peluches toutes douces de 15 cm. Ces kwamis, Tikki et Plagg aident les super-héros à se transformer dans chacun des épisodes!

jouet et figurines Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

Comments

comments

Tags: , , ,

9 Responses à " Miraculous Ladybug le point sur les jouets "

  1. Tyler dit :

    Merci pour ce point (attention petite faute d’orthographe il manque le o) je pense que je vais me laisser tenter par les 4 figs de 15 cm.
    Je vais regarder le DA cet aprèm pour me faire une idée.

    • Tyler dit :

      Petit message après avoir vu les 5 premiers épisodes et c’est vraiment bons ! L’animation est fluide, les histoires sympathique et la VF est excellente !

  2. mindmaster dit :

    J’ai vu les 2 premiers épisodes. Ça m’ennuie de dire du mal d’une série française, mais ce truc est une accumulation de poncifs, de clichés sur la France et d’incohérences dans le scénario. :

    Le moins grave, les clichés :

    Cliché 1 : la série se passant à Paris, le père de l’héroïne est forcément boulanger.

    Cliché 2 : le Kwami de Chat Noir se nourrit exclusivement de camembert bien français.

    On en vient aux poncifs :

    Poncif 1 : les Miraculous : encore des bijoux magiques sortis de nulle part mais aux pouvoirs extraordinaires, perdus / oubliés / cachés depuis des siècles, mais qui reviennent comme par hasard maintenant, et tous en même temps (logique, ils sont gardés par le même homme, bien qu’ils donnent un pouvoir immense quand ils sont ensemble. Mais passons, on en reparlera dans les incohérences).

    Poncif 2 : ces bijoux sont destinés à protéger l’humanité, mais l’un d’entre eux est détourné par un vilain-méchant pour servir ses desseins diaboliques.

    Poncif 3 : le gros vilain est masqué / mystérieux, et agit indirectement. Il a également obtenu ses pouvoirs en trompant le gardien des Miraculous, qui lui en a confié un par erreur (ce dont il se rattrapera en confiant les autres à 2 parfaits inconnus, mais passons, on en reparlera dans les incohérences).

    Poncif 4 : l’héroïne est maladroite et peu sûre d’elle au naturel, mais devient extraordinaire quand elle se transforme.

    Et on pourrait continuer.

    Ceci amène aux incohérences (qui sont aussi des poncifs, soit dit en passant) :

    Incohérence 1 : les Miraculous de la Coccinelle et du Chat sont censés donner le pouvoir absolu (ou au moins un pouvoir extraordinaire) quand ils sont réunis, et c’est pourquoi le méchant les veut. Mais le vieux sage de service les possède tous les 2 au début de la série (ainsi que les 2 autres, d’ailleurs, apparemment). Pourquoi ne s’en sert-il donc pas lui-même pour arrêter le méchant ? Manifestement, ces artefacts décuplent la rapidité et l’agilité, donc même s’il est perclu de rhumatismes à l’état naturel, les Miraculous devraient largement lui permettre de les surmonter. Mais non, il faut qu’il les sépare pour les donner aux 2 premiers jeunes qui lui rendent service.

    Incohérence 2 : Le méchant possède le Miraculous du papillon, qu’il a obtenu en trompant son gardien sur ses intentions. Sauf que le vieux gardait également les autres Miraculous. Alors pourquoi le méchant ne s’est-il pas servi du sien pour les récupérer tous directement ? Vous me direz que le vieux ne lui a sans doute pas dit qu’il les avait tous. Mais le méchant aurait dû se douter qu’il possèdait au moins des infos sur qui les détient. Plutôt que d’attaquer la ville au hasard pour faire apparaître ses défenseurs porteurs des autres Miraculous (d’ailleurs, pourquoi seraient-ils forcément dans la même ville, voire le même pays?), pourquoi n’attaque-t-il pas directement le vieux ou n’essaie-t-il pas de le faire parler d’une manière ou d’une autre ? Et comment expliquer même qu’il l’ait laissé libre et en vie, alors qu’il doit connaître des choses sur lui ?

    Incohérence 3 : le pouvoir spécial du Miraculous de Ladybug est manifestement de lui fournir l’objet dont elle a besoin au moment où elle en a besoin, et alors qu’elle-même ne comprend pas à quoi cet objet va lui servir. D’où la question : comment cet artefact sait-il ce dont elle a besoin ? Est-il doué d’une conscience, d’une volonté propre et d’une connaissance supérieure ? Et si c’est le cas pour tous les Miraculous, pourquoi celui du papillon obéit-il au méchant alors que ces artefacts sont censés aider à protéger l’humanité ? C’est comme l’utilisation des prophéties dans la plupart des cas : c’est seulement de la paresse scénaristique. Plutôt que d’avoir une héroïne qui réfléchit par elle-même, fait ses propres choix (et ses propres erreurs) qui ont des conséquences, on lui refile un truc-bidule magique qui la guide et trouve les solutions à sa place. Même chez Sailor Moon, il y avait un minimum de rapport entre les planètes et les pouvoirs.

    Incohérence 3 : dans tout Paris, le méchant n’a pas trouvé de personne plus triste, amer et en colère qu’un ado qui vient de se faire moquer par ses camarades, et qui est, comme par hasard, dans la classe des 2 héros (nouveau poncif) ? Enfin, c’est Paris, quand même ! Quitte à aller dans les poncifs, des gens stressés, aigris et pouvant potentiellement être possédés par une entité maléfique, il y en a plein les rames du métro.

    Je passerai rapidement sur le choix des animaux-totems pour les Miraculous. C’est vrai que quand on pense à protéger l’humanité, la coccinelle, le papillon ou le chat apparaissent comme des choix évidents. De même, peu de cohérence entre les Miraculous et les pouvoirs qu’ils confèrent : l’arme de la coccinelle est un yoyo (?) le Miraculous du Chat lui donne un pouvoir de « cataclysme » (encore que là, tous les gens qui, comme moi, ont eu des chats pourront y voir une certaine logique;) ) et le papillon permet de donner des pouvoirs aux autres personnes. Et dans le même ordre d’idée, je ne m’attarderai pas sur les costumes des persos, en particulier celui de Chat Noir. Mais franchement, les petites oreilles et la queue, c’était obligatoire ? Et la clochette géante autour du cou, même Catwoman n’a pas osé.

    Enfin, comme on dit quand on veut éviter un trop long débat et ménager les susceptibilités, chacun ses goûts…

    • Tyler dit :

      Je n’ai absolument pas vu/vécu les choses comme toi mais comme tu le dis chacun ses goûts 😉

    • Greg dit :

      je me permets de supprimer un de tes commentaires car il était en doublons dans 2 articles.

    • Tyler dit :

      Ayant un peu plus de temps je me permet de reprendre tes exemples.

      Concernant les clichés :
      Cliché 1 : Ben en même temps je vois pas où est le problème, boulanger c’est un métier qui est réservé aux parisien ? Tu aurais préféré qu’il soit vendeur de Tacos ?

      Cliché 2 : De même, où est le problème ? Tu aurais préféré de sushis ? Qu’est-ce que cela change ? C’était mieux s’il mangeait des clous ?

      Avant d’en venir au poncifs suivants, il se trouve d’après ce que je comprends de ton commentaire que nous n’avons pas vu les mêmes épisodes, il semblerait que tu ai vu les épisodes sur les origines qui sont censés être dévoilés en fin de saison pour les français ou en milieu de saison pour les américains. De fait tu as des éléments de réponses que tu n’est pas censé connaître au début de l’histoire et tu rates aussi d’autres éléments avec ces résumés.

      Poncif 1 (qui signifie aussi cliché par ailleurs) : Encore des bijoux magiques sortis de nul part, je ne vois toujours pas où est le problème, c’est un genre reconnu appelé magical girls, c’est comme si tu me disais quand tu vois Star Wars Rogue One encore un film qui se passe dans l’espace… Il reviennent maintenant, en même temps il faut bien qu’ils reviennent à un moment ou à un autre pour avoir une histoire, je ne comprends pas bien ce que tu reproches, tu aurais préférés que la série se passe pendant la révolution française (comme ça on aurait rajouté un cliché de plus et tu aurais pu dire encore une série qui se passe pendant la révolution).

      Poncif 2 : C’est à dire que c’est un peu le problème récurent de toute chose non ? Des gens créaient quelque chose et c’est toujours détourné, on peut en parler avec la fusion nucléaire par exemple.

      Poncif 3 : Tu veux dire que tous les vilains sont comme ça ? Quel est le poncif ? Tu penses la même chose de Mad dans Inspecteur Gadget ?

      Poncif 4 : J’ai envie de dire, si tu es une personne maladroite et pas sûr de toi et que d’un coup en te transformant tu as des super pouvoirs, tu ne deviendrais pas extraordinaire ? Et ça ne jouerai pas encore plus sur ta vie normale ? Du style regarde ce que je peux faire quand je suis transformée, mais là je ne suis rien ni personne donc je n’ai plus confiance en moi.

      Incohérence 1 : N’ayant pas vu ces épisodes je ne peux te répondre, mais en tout cas ce n’est en aucun cas au début de la série.

      Incohérence 2 : Je pense que tu extrapole beaucoup, j’ai vu les 7 premiers épisodes et déjà on ne voit pas vraiment les pouvoir du bad guy si ce n’est qu’il peut transformer des gens normaux en super vilains. Je n’ai pas vu l’épisode mais encore une fois, la personne qui lui a donné son Miraculous peut déménager ou disparaître et donc ne pas être facilement retrouvable.

      Incohérence 3 : Ce n’est que mon hypothèse mais pour moi Ladybug (le costume et les pouvoirs) sont en fait son kwami, Tikki qui a sa propre conscience mais qui ne peut communiquer sous sa forme de costume. Il refile donc à Marinette la clef mais c’est à elle de trouver la solution. Un peu à la manière d’un maître qui enseigne à son élève à devenir meilleur et non à lui donner la solution sans qu’il n’y réfléchisse par lui même (ce que justement tu lui reproches).

      Incohérence 3 bis (tu as zappé le 4 ;-)) : En ayant vu 7 épisodes, il n’y a pas que des camarades de classe de Marinette qui se font transformer en super vilain. Et dans l’épisode « Lady Wifi » Papillon dit qu’il aime prendre les ados du collège car ils sont un réservoir de sentiments exacerbés (ce qui est facilement vérifiable avec la célèbrement connue « crise d’adolescence »).

      En vrac : Le choix des animaux te pose-t-il réellement un problème ? Ça veut dire qu’il faut forcément tomber dans la force brute avec un lion et un tyranosaure ? Comme ça tu aurais dit cliché de plus ? Les chevaliers d’acier c’était le renard, l’espadon et le toucan… Pour une fois que le dessin animé fait dans l’original tu lui reproche de ne pas faire dans le cliché, c’est quand même fort !
      Pour les pouvoir et la cohérence, je pense que c’est une question de perspective, à partir du moment qu’il y a pouvoir, pour moi il ne faut pas forcément qu’il y ai cohérence, tu ne demandes pas à Batman de voler ou de se diriger avec un sonar… Et le cat-aclysme je pense joue aussi avec le mot chat en anglais.
      Pour les costumes, moi je les trouve plutôt bon, et justement quand j’ai vu Chat noir je me suis dit mais comment ils ne vont pas tomber dans le cliché Catwoman ? L’idée de la ceinture pour la queue est plutôt bien venue je trouve. Après il ne faut pas oublier que la série s’adresse avant tout à un un public enfantin (primaire, collège, voir lycée) je ne sais pas quel âge tu as mais on ne t’as pas vendu Ladybug comme le Basic Instinct des séries TV.

      Voilà c’était juste histoire d’avoir un autre point de vue sur la série, mais je respecte totalement le fait que tu n’ai pas aimé, il en faut pour tous les goûts.

  3. mindmaster dit :

    @greg : j’ai mis mon message dans 2 sujets pour essayer de susciter plus de réactions et ainsi créer plus de mouvements sur le site. Je pensais que c’était le but de n’importe quelle rubrique de commentaire. Désolé si je me suis trompé. Évidemment, en tant que rédac’chef, c’est toi qu igarde la haute main sur tout ça.

    @Tyler : merci de la réponse circonstanciée. Les épisodes que j’ai vus étaient sur Tfou.fr jusqu’à hier, et quand je vois un épisode intitulé « les origines » (en 2 parties), situé en plus en début de playlist, logiquement, je commence par lui.

    Autrement, je séparais clichés et poncifs pour distinguer, d’une part, des stéréotypes inhérents à une image ou à une catégorie (ici, la France en général, et Paris en particulier), et d’autres part des stéréotypes inhérents à un genre narratif. Que le seul personnage secondaire dont la profession ne soit pas la fonction dans l’histoire soit comme par hasard un boulanger, alors justement qu’il aurait pu être n’importe quoi d’autre (y compris vendeur de tacos, parce qu’avec une femme apparemment asiatique et qui s’appelle Cheng, s’il faisait des nems, ce serait aussi un cliché), voilà qui est un cliché, associé à l’image d’Epinal de la France à l’international C’est comme la Tour Eiffel omniprésente dans les vues de la ville, et ce quel que soit l’angle, ou le fromage en général et le camembert en particulier. On tient à nous montrer qu’on est en France par des ficelles énormes, et c’est lourd, autant que quand, dans une série ou dans une BD, on veut montrer qu’un perso est d’une autre nationalité en lui faisant dire dans sa langue les mots et expressions les plus courants. Enfin, de ce que j’ai vu, ils ont pour l’instant évité d’affubler un perso d’un béret et d’une marinière. Encore heureux.

    Concernant les poncifs, tout genre narratif a ses codes et ses ficelles. Ce qui fait l’originalité et l’intérêt d’une œuvre n’est pas tant une innovation et une unicité absolue que la manière dont elle exploite et joue avec les codes du genre pour créer un tout original et cohérent.
    Visuellement, Ladybug est très réussi : animation fluide et dynamique, plans superbes sur les toits de Paris, belle luminosité… De même, pour avoir maintenant vu d’autres épisodes (« Reflekta » et « Animan »), il y a un bon rythme, la dynamique entre Ladybug et Chat Noir est amusante et les persos globalement attachants. L’ensemble souffre cependant de failles fondamentales dans la mise en place développée dans le double épisode précité.

    Je n’extrapole rien, le début de l’épisode présente l’historique des 5 Miraculous, créés il y a des milliers d’année pour protéger le monde. Par qui et grâce à quel savoir supérieur évidemment perdu (ce qui empêche d’en recréer d’autres, par exemple), ce n’est pas précisé. Par contre, il est précisé, dessins d’amphores antiques à l’appui, que « les plus grands héros » se sont servi des Miraculous pour combattre le mal. C’est curieux, mais jamais personne n’en a entendu parler avant maintenant (même dans le monde de Ladybug, d’ailleurs). Donc il faut croire que ces « héros » n’étaient pas si grands que ça. A moins que Hercule ou Thésée se soit déguisé en coccinelle, Jason ou le roi Arthur en papillon et Galahad en chat noir avec une clochette autour du cou.. Tout cela est maladroit, car ce qui est censé expliquer entraîne en fait plus de questions qu’autre chose, et ce qui est censé donner un ancrage à l’histoire la rend bancale. C’est de la paresse scénaristique, et si elle est courante dans les séries pour enfants, elle n’en reste pas moins agaçante.

    Car de même, le perso qui donne leurs Miraculous à Ladybug et Chat Noir précise bien qu’avoir donné le Miraculous du Papillon au méchant a été sa seule erreur. Donc ils se connaissent et si j’étais le Papillon, la première chose que je ferais serait de supprimer le témoin gênant ou lui soutirer un maximum d’informations, quitte à le chercher sans frelâche s’il a disparu. Or il ne fait rien de tel : il se contente de rester debout devant son vasistas à attendre que quelqu’un ait une émotion violente. Il a pas une vie, ou un truc comme ça ? Ce n’est pas un souverain extradimensionnel qui peut rester assis sur son trône toute la journée (et déjà, il est assis, c’est plus tenable). Pour reprendre ta comparaison (bonne, ce me semble), le Dr Gang est certes derrière son bureau mais il s’occupe, il échafaude des plans et dirige son empire du crime (ou du moins, on peut le supposer) quand on ne le voit pas. C’est Gadget qui vient se mettre dans ses pattes, pas l’inverse. Ici, la seule activité du Papillon est de chercher à retrouver Ladybug et Chat Noir, et même pour ça, il est plutôt passif et ne déploie pas des trésors d’imagination. Sa seule technique paraît être (même si je n’ai pas vu tous les épisodes) d’envoyer un (et un seul) papillon pour transformer quelqu’un afin qu’il provoque un désordre susceptible d’attirer les héros. Plutôt primitif et malhabile, comme technique, non ? A la limite, il me fait penser à Minos et Hydargos dans Goldorak, dont les plans sont similaires, ce qui m’agaçait déjà étant enfant : « puisqu’un seul échoue, pourquoi n’envoient-ils pas 2, 5, 10 Golgoth à la fois, pour se débarrasser de Goldorak ? » me lamentais-je devant mon écran. La seule explication que j’avais trouvée était qu’ils n’avaient de budget que pour en construire un seul à la fois, qu’ils devaient forcément lancer sans attendre d’en faire d’autres pour tenir le rythme des épisodes et pouvoir continuer régulièrement à embêter Actarus. Une seule fois, Véga a envoyé 2 Golgoths à la fois, et ils ont failli gagner. Pourquoi n’ont-ils pas recommencé, avec des machines meilleures et encore plus nombreuses ? Parce que là, ils pourraient bien gagner, et que le scénariste n’a pas l’intelligence de trouver d’autres solutions que ses ficelles habituelles. Attention, je ne souhaite pas forcément que les méchants gagnent, juste qu’on leur rende justice, et qu’ils soient donc un peu plus intelligents et rusés qu’un bulot cuit, quand ils sont censés l’être. C’est une question de crédibilité, manque que je déplorais déjà dans plusieurs séries que je regardais enfant. Comme quoi, d’ailleurs, on peut être enfant et avoir l’esprit critique, et ce n’est pas parce qu’une série est destinée à un jeune public qu’elle peut faire l’économie de la crédibilité des personnages ou du scénario.

    Et pour être encore parfaitement clair, je ne demande pas que qu’une histoire, quelle qu’elle soit, soit forcément réaliste (la magie ou certains gadgets pseudos-scientifiques ne le sont pas), mais simplement crédible, c’est-à-dire qu’on puisse croire à l’histoire avec les infos qu’elles nous donne et ce que chacun peut savoir (de la psychologie d’un être humain ou des règles de physique de base, par exemple). Car la fameuse « suspension consentie de l’incrédulité » ne tient que si on ne tire pas trop sur la corde. Après, il est vrai que donner des explications crédibles à des phénomènes extraordinaires n’est pas évident, et d’autres se sont emmêles les pinceaux, comme Lucas quand il prétend expliquer les pouvoirs des Jedis avec les Médichloriens.

    Rapidement, je ne me souviens pas que le rôle des Kwamis ou leur relation avec les Miraculous soit précisé, mais celui de Marinette me paraît plus jouer le rôle de la peluche et du petit compagnon attachant que de l’entraîneur. Pourquoi donc, alors qu’il ne le pousse pas par ailleurs à développer et à mieux maîtriser ses pouvoirs, lui prendrait-il la fantaisie de « refiler » la solution à Marinette ? Et comment lui-même la trouve-t-il ? Encore des questions et des incohérences, et toujours pas de réponses. D’ailleurs, le moment où l’héroïne est en pleine action et risque sa vie (voire celle des autres) est-il vraiment le meilleur pour lui donner une petite leçon en la poussant à réfléchir par elle-même ? Franchement, ça me paraît limite sadique, et même carrément imprudent. Car si elle ne trouve pas la solution à temps et qu’elle crève, on fait quoi ? Pour être moi-même professeur, je peux te dire que c’est une méthode pédagogique (et même éducative) plus que discutable.

    Pour finir, le problème n’est pas une question de goût, mais de jugement. Dire « j’aime ceci », c’est une question de goût, et chacun a le droit d’aimer ce qu’il veut dans n’importe quel domaine (même si ce n’est pas bon). Mais dire « ceci est bon » ou même « je trouve que ceci est bon », ce n’est pas une affirmation de goût, c’est un jugement, qui accole un sujet à un prédicat, et qui peut donc parfaitement être discuté ou réfuté avec des arguments. Mais comme, malheureusement, nous ne partons pas avec les mêmes matériaux, puisque nous n’avons pas vu les mêmes épisodes, la discussion va s’avérer ardue.

    Enfin, comme les épisodes « normaux » que j’ai vu étaient distrayants, je pense en regarder encore é ou 3 autres, histoire de me faire une idée plus précise et un jugement plus complet. Après tout, je me suis bien tapé 2 saisons de Winx et 3 de Ninjago. Par contre, je te conseille de regarder l’épisode des origines. Tu te feras une idée plus claire de mes critiques.

    • Greg dit :

      @mindmaster : oui je comprends mais pour suivre une conversation c’est plus simple et malheureusement sur notre CMS on ne peut pas fusionner des com et discussions.

    • Tyler dit :

      Effectivement on en reparlera après avoir vu la saison complète 😉
      Regarde l’épisode sur le pharaon si tu peux, il parle d’une Ladybug dans l’égypte ancienne.

Commentaires

Une erreur dans l’article ? Proposez-nous une correction

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite, diffamatoire, injurieux, grossier, produits pirates, liens vers des sites commerciaux) ou à but purement polémique ou de trolling sera supprimé et son auteur sera blacklisté définitivement.



















Copyright © 2011-2016 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.