FCA : Ecto 1 Ghostbusters Playmobil : review, tuto et astuces

g17

Parce qu’il y a un moment où il faut savoir changer de Star Wars et profiter d’autres gammes alléchantes, cette rubrique va consacrer quelques épisodes à la magnifique série Ghostbusters par Playmobil. En effet, outre qu’elle constitue une série qualitative exceptionnelle, elle a le mérite de  représenter (pour le moment) une gamme quantitativement accessible, tant en prix qu’en nombre de boîtes. C’est suffisamment rare pour être souligné dans le domaine du jouet : avec six boîtes et pour environ 200€, vous pouvez posséder toute la série de Ghostbusters Playmobil ! Quelle collection grand public, de Lego à Hasbro, de Star Wars à Avengers, peut se targuer aujourd’hui d’offrir un équivalent aussi raisonnable ?

g18

Nous étant tenu nous-même à l’achat des 5 plus petites boîtes sur les 6, (l’achat du QG pour environ 80€ ayant été pour le moment différé pour des raison de prix et de place), nous avons constaté la remarquable cohérence, homogénéité, interactivité et unité de l’ensemble, malgré quelques défauts mineurs (nous y reviendront).

g19

Avec ces 5 boîtes (Stay Puft, Slimer/Bouffe-tout + marchand ambulant, l’Ecto, Spengler + fantômes et enfin le quator Venkman/Dana/2 monstres), il vous est en effet possible d’atteindre un niveau de jouabilité optimal, composé de tous les principaux protagonistes emblématiques du film de 1984 ! Alors après ces préambules, reste une question fondamentale : who you gonna call ?

g04 g05 g07

Eh bien cette semaine, partons à la découverte d’un des véhicules les plus légendaires du cinéma, à l’instar des voitures de l’agent 007, de la DeLorean ou de la Batmobile : l’Ecto 1. Curieusement comme vous l’avez remarqué : l’intérieur du véhicule dans le film n’est quasiment pas montré : seul son aspect extérieur crève littéralement l’écran dans les longs métrages d’Yvan Reitman et force est de constater que Playmobil a su s’en souvenir ! L’habitacle intérieur est très peu détaillé à l’inverse de l’extérieur, où le soin des détails a été très poussé. C’est la toute première constatation que l’on fait à l’ouverture de la boîte, en présence de notre bonhomme Chamallow bienveillant !

g09  g06 g08 g03

Vient ensuite le temps de la construction. Même si Playmobil reste moins complexe sur ce plan que Lego, venir à bout du montage de l’Ecto n’est pas de tout repos. Surtout si comme moi vous optez pour une « sanctuarisation » de la planche d’autocollants et l’apposition de photocopies couleur découpées, à l’aide de double face, afin de ne pas détériorer irrémédiablement l’ensemble. L’entreprise est un peu plus fastidieuse…

g12 g11 g02g13

Le montage des roues fait un peu mal aux doigts quand on est pas habitué à Playmobil. Certains assemblages des tuyaux demandent un peu de dextérité. Autre difficulté : les antennes. Leur fragilité rend le montage assez délicat et l’on sent qu’il sera en outre très difficile de retirer celle de devant pour ranger la voiture dans sa boîte… On conseille purement et simplement de ne pas la fixer, quitte à être un peu moins « movie accurate »

g61 g60 g43 g36 g41

On vient malgré tout à bout de la construction, on parvient même à mettre les 3 piles AAA dans la partie du toit. Surprise : le son est sympa (sirène pourrie comme dans le film) et les gyrophares s’illuminent de partout. On passe alors aux accessoires et aux personnages. Nouvelle (petite) surprise : c’est Zeddemore et… Janine qui sont retenus comme chasseurs de fantôme dans cette boîte. Sauf que Janine n’arbore jamais cette tenue dans le film… Est-ce une sorte d’univers étendu ? Un choix marketing pour toucher plus facilement le public féminin ? En tout cas, nous on adhère ! Et le reste des Ghostbusters vient rapidement rejoindre les deux complices pour un photo-call d’exception ! A noter que les déjections fantomatiques vertes (en caoutchouc repositionnable) sont une invention assez plaisante : on peut à loisir les placer ou pas un peu partout et chaque flaque est différente. La boîte avec Slimmer en contient aussi un paquet.

g37 g14 g15 g42g44

On se met alors à jouer comme un gamin de 8 ans et là, soudain, c’est le drame ! On constate avec effroi que les portières ne s’ouvrent pas ! Pas de portières qui claquent comme dans toute bonne playabilité à l’hollywoodienne ! Nonobstant ce petit désastre, le jouet apparaît quand même bien sympa et vaut sa cinquantaine d’euros : des emplacements sont prévus pour accueillir les harnais des chasseurs ainsi que la boîte aspirante. Le coffre, lui, s’ouvre et surtout la déco est vraiment classe ! On jette un rapide coup d’œil sur la boîte et on bave devant le QG qui semble comprendre une partie garage pour accueillir la spendeur… On va attendre un peu mais en profiter pour bien s’amuser entretemps ;-). Bon à savoir : tout le contenu des 4 autres boîtes tient dans la grosse boîte de la Ecto. Pratique pour le rangement !

g33 g16g01

Et vous, qu’avez-vous pensé de ces joujoux ?

 

ecto

 

Tags: ,

11 Responses à " FCA : Ecto 1 Ghostbusters Playmobil : review, tuto et astuces "

  1. siegfried82 dit :

    J’ai acheté tous ces sets également et mis à part un défaut de moulage sur la portière du coffre (souci réglé en une semaine par playmobil),ils sont vraiment excellents et je les conseille à tous les fans de ghostbusters!

  2. ortk dit :

    J’ai acquis Ecto 1. Fan de Ghostbusters et fan de Lego, c’est la première fois que je m’achète du playmobil ( pour moi, ma fille en plein). Je ne serais pas aussi dithyrambique sur cette gamme que l’auteur de cet article.

    Les mauvais points pour moi: les personnages. Là où Lego réussi le tour de force de faire des minifigs immédiatement identifiables, playmobil rate vraiment cet exercice. Le bibendum est quand même trop petit, le QG n’est qu’une façade à 2 murs et l’ensemble fait très très jouet. Oui je sais, ce sont des jouets avant tout mais qui vise Playmobil avec cette licence ? Les enfants qui ne l’adulent pas ou les parents nostalgiques ? Un positionnement assez bancal je trouve. J’ai vu en magasin plus de papas s’arrêter sur ces boites que d’enfants.

    Les bons points: le rapport qualité/quantité/prix. Là je rejoins l’article, c’est sûrement ce qui se fait de mieux au monde. Et j’en viens à cette Ecto 1. Pour 50€, vous avez une grande Ecto 1 réaliste avec son et lumière ultra fidèle au film ( la fréquence d’allumage des Lumière et cette sirène si caractéristique). On peut pester sur quelques autocollants pas faciles à placer et sur les portes qui ne s’ouvrent pas ( ou le capot avant, ca aurait été sympa vu qu’on y voit Ray travailler dans le film) mais ce produit va pour moi au delà du produit playmobil. C’est un très bel objet, de très bonne qualité, d’une taille conséquente à un prix raisonnable. Que demander de plus ? Pour revenir quand même sur son côté playmobil, si je trouve les personnages ratés, tous les accessoires sont très correctement réalisés. Winston et Janine sont fournis ( pourquoi Janine et pourquoi cette tenue?) mais aucun fantôme, pas le moindre petit truc à chasser, dommage.

    Mon bilan : cette gamme, les personnages sont ratés, presque tous, dommage pour une licence. Ce sont de bons jouets playmobil à prix raisonnables mais ça ne reste que des jouets playmobil qui n’arrivent pas à dépasser ce stade. Sauf pour Ecto 1 justement, vraiment géniale pour ce prix. Si vous ne dites pas que c’est du playmobil, les gens ne s’en rendent pas compte.

    Je conseille donc vivement l’achat de cette boîte Ecto 1 si vous aimez Ghostbusters ( même si vous n’aimez pas playmobil, elle vaut le coup). Pour le reste de la gamme, moi je n’accroche pas des masses ( j’hésite à réunir toute l’équipe mais le QG ne sera pas mien). Si vous aimez Ghostbusters ET Playmobil, foncez, c’est du très bon.

    Et petite mention pour ces morceaux de slime reposionnables à volonté, très belle trouvaille.

  3. TomTom dit :

    Très belle review richement illustrée! Merci!
    Quand j’y pense, on aurait été comme des fous si on avait eu cette gamme chez nous à l’époque!!!
    Par contre, il est étonnant de noter l’absence du maître des clefs dans la liste des personnages… (et un petit Gozer aurait eu un certain cachet aussi, pourquoi pas avec un structure en pyramide ^^ )

  4. Andross dit :

    Merci pour cette review !
    Et pour celle en commentaire !

  5. JoeK dit :

    Merci pour l’ in depth review de cette gamme de JOUETS quasi-parfaite (qui peut plaire autant aux parents nostalgiques qu’à leur progéniture). Next: Retour vers le futur ou les Goonies ?

  6. semias dit :

    Je n’ai qu’en Lego, mais à voir les photos Playmobil a réalisé une belle franchise

  7. TasmanT dit :

    Merci beaucoup pour cette review! J’aime beaucoup la « sanctuarisation » de la planche d’autocollants 😉

    Collectionnant déjà la gamme originale Kenner et LEGO, je me disais que cette nouvelle gamme Playmobil était de trop. Mais c’est là où Playmobil réussi un très bon coup: les sons et lumières de l’Ecto1 et le prix, moins de 180€ pour toute la gamme…imbattable.

    Si Playmobil s’aligne sur la stratégie de LEGO en offrant des licences de qualité à ces prix, il est fort probable que la communauté AFOP se développe significativement.
    Il était temps, depuis que LEGO engrange une fortune avec des licences depuis presque 20ans…

  8. gwuillaume dit :

    Merci pour la review et les remarques dans les divers commentaires. J’ai ecto-1 en LEGO qui est magnifique. Le QG LEGO étant à mon gout trop excessif niveau tarif, j’ai craqué sur le set complet playmobil dès sa sortie.































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.