­

Japan Expo 2017 : LES PREMIERS INVITÉS

Depuis la première édition de Japan Expo en l’an 2000, le festival a accueilli près d’une centaine d’artistes et artisans de l’animation japonaise.
Pour fêter ce centenaire, le festival accueille des invités de prestige : réalisateurs, animateurs, chara-designer, mecha-designer, acteurs de doublage, producteurs…

Certains ont traversé la moitié de ce centenaire de l’animation en débutant avec Osamu Tezuka, d’autres ont fait leurs premiers pas avec Hayao Miyazaki, d’autres encore avec Mamoru Oshii. Ils ont été les découvreurs des talents d’aujourd’hui. Ils sont les créateurs des dessins animés qui ont popularisé l’animation japonaise en France, et la nouvelle vague du cinéma d’animation : voici les premiers invités de la 18e édition de Japan Expo

KENJI KAMIYAMA

Réalisateur de Ghost in the Shell SAC et Hirune Hime, Rêves éveillés
Invité en partenariat avec @Anime

KENJI KAMIYAMA  Réalisateur de Ghost in the Shell SAC et Hirune Hime, Rêves  éveillés

 

Japan Expo a le plaisir d’accueillir le réalisateur Kenji KAMIYAMA qui a travaillé sur plusieurs œuvres de la saga Ghost in the Shell, notamment Ghost in the Shell: Stand Alone Complex.

Kenji KAMIYAMA sera accompagné de Yoshiki SAKURAI, scénariste de Ghost in the Shell et producteur de son nouveau film Hirune Hime , Rêves éveillés. Ils donneront des séances de dédicaces et des conférences. Le réalisateur participera notamment à une conférence sur le centenaire de l’animation japonaise dans le cadre d’Animé 100.

Né en 1966 dans la préfecture de Saitama, Kenji KAMIYAMA débute sa carrière dans l’animation en se spécialisant dans les décors. Il rejoint le Studio Fuga et travaille notamment sur le film Kiki la petite sorcière et sur Juliette je t’aime . Il se lance ensuite en indépendant et travaille sur des projets d’envergure tels que les films Silent Möbius et Roujin Z.

En 1996, il intègre le studio Production I.G où le réalisateur vedette Mamoru OSHII (Patlabor, Ghost in the Shell, Avalon) le prend sous son aile. Il travaille alors sur le film Jin-Roh, la brigade des loups (1998), dans l’équipe de réalisation, puis scénarise quelques épisodes de Wild Arms, dont le studio assure les effets digitaux. Il écrit ensuite le scénario du moyen métrage Blood: The Last Vampire (2000), avant de passer à la réalisation avec les OAV Minipato, parodie de Patlabor.

 

KENJI KAMIYAMA  Réalisateur de Ghost in the Shell SAC et Hirune Hime, Rêves  éveillés

Alors que le studio se lance dans la production titanesque du deuxième film Ghost in the Shell, le producteur Mitsuhisa ISHIKAWA décide de lui donner les rênes de la série éponyme que Kenji KAMIYAMA intitule Ghost in the Shell: Stand Alone Complex. Il constitue une équipe de jeunes artistes et sort la série en 2002 ainsi que sa suite, Ghost in the Shell: SAC 2nd GIG , en 2004. Le succès international de la série le conduit à réaliser le téléfilm GitS: SAC Solid State Society en 2005. S’il s’inspire beaucoup de son mentor pour la réalisation de Stand Alone Complex, il se rapproche aussi du manga de Masamune SHIROW, offrant aux séries et au film une vision plus humaine que celle de Mamoru OSHII.

Dès lors, Kenji KAMIYAMA devient un réalisateur important au sein du studio. Il réalise l’adaptation en série du roman Seirei no moribito en 2007, puis un segment de Tachiguishi-Retsuden, un omnibus dirigé par Mamoru OSHII.
En 2009, il revient sur la menace terroriste dans la série Eden of the East, dont il est l’auteur original. Il conclut son histoire avec deux longs métrages : The King of Eden et Paradise Lost. Alors que le téléfilm GitS: SAC Solid State Society bénéficie d’une sortie cinéma en 3D, Kenji KAMIYAMA reprend un projet initié par Mamoru OSHII : la suite du manga Cyborg 009 de Shôtarô ISHINOMORI. Le long métrage est réalisé en images de synthèse et sort fin 2012 sous le titre 009 Re:Cyborg. Avec cefilm, il mêle l’univers de Shôtarô ISHINOMORI à ses obsessions, telles que la perte de souvenirs, les groupuscules gouvernementaux et la menace terroriste, déjà très présents dans Eden of the East et Stand Alone Complex.

Dans son prochain film, Hirune Hime qui sort en salles en France le 12 juillet 2017, Kenji KAMIYAMA change de registre en dressant le portrait d’une jeune lycéenne, mais reste toujours attaché à la science-fiction.

 

 

YOSHIYUKI SAKURAI

Scénariste et producteur  / Invité en partenariat avec @Anime

jp2017-03

Né à Tochigi en 1977, Yoshiki SAKURAI suit des études d’économie à l’Université de Tokyo. Au cours de ses études, il rédige une thèse sur l’animation japonaise et sa subculture qui sera récompensée de plusieurs prix.
Alors qu’il est encore étudiant, il participe à la série animée Ghost in the Shell: Stand Alone Complex du réalisateur Kenji KAMIYAMA en tant que scénariste et en écrit huit épisodes. Une fois son diplôme en poche, il intègre Production I.G., studio d’animation connu pour la réalisation des œuvres de Mamoru OSHII, où il écrira les scénarios de nombreux anime.

Il a également participé à Evangelion: 1.0 You Are (Not) Alone et Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance du Studio Khara en tant que scénariste coopérateur.

Il a retrouvé récemment Kenji KAMIYAMA, invité du festival, en tant que producteur sur Hirune Hime – Rêves éveillés, dernier film du réalisateur dont la sortie en France est prévue le 12 juillet 2017.

 

 

NOBUYOSHI HABARA

Animateur 

 

NOBUYOSHI HABARA Animateur

 

 

Japan Expo a le plaisir d’accueillir l’animateur, mecha-designer, chara-designer, et réalisateur Nobuyoshi HABARA. En plus de 30 ans de carrière dans l’animation, il a contribué à des dizaines d’anime, de La Revanche des Gobots à Broken Blade en passant par D.N.Angel. Il a occupé de nombreux métiers de l’animation, du storyboard à la réalisation.

Né en 1963 dans la préfecture d’Hiroshima, Nobuyoshi HABARA se passionne dès son plus jeune âge pour l’animation et, à 10 ans, il rêve déjà de devenir animateur. Au lycée, il réalise ses premiers anime en indépendant avec un groupe d’amis. Son diplôme en poche, il part à Tokyo pour y devenir animateur. Il intègre le studio Ashi Productions (aujourd’hui Production Reed) où il fait ses débuts professionnels.

Fan de science-fiction et de robots (et de Mazinger Z depuis toujours), c’est tout naturellement qu’il commence sa carrière sur des anime de mecha comme Dancougar, occupant tour à tour les fonctions d’animateur, de directeur de l’animation, de mecha-designer ou de chara-designer. Il lance véritablement sa carrière au milieu des années 80 avec la série La Revanche des Gobots, qui met en scène des androïdes et des robots transformables, diffusée en France à partir de 1987.

Il continue sa carrière dans l’animation, montrant sans cesse de nouvelles compétences comme la conception de storyboard, la mise en scène et la réalisation. S’il continue à travailler sur des séries de mecha comme Gekiganger 3, un hommage aux anime de robots des années 70, il aborde aussi d’autres thèmes comme le football avec Graine de champion, pour lequel il est chara-designer et directeur de l’animation. Il travaille aussi sur D.N.Angel, l’histoire de Daisuke Niwa, un jeune garçon condamné à se transformer en voleur fantôme dès qu’il est en présence de celle qu’il aime.

jp2017-05

Après avoir travaillé en tant que dessinateur freelance, il prend part à la fondation en 1995 de XEBEC, un nouveau studio dont il devient le directeur de la section animation. C’est là qu’il travaille sur Gekiganger 3 et D.N.Angel, et plus récemment sur Negima ! Le maître magicien, Broken Blade ou Space Battleship Yamato 2199 , rejoignant ainsi un univers qu’il connaît bien et dont il est fan depuis toujours, celui de la saga Yamato. Il a également contribué à la suite de cette série, Space Battleship Yamato 2202 (STAR BLAZERS 2202), dont la sortie est prévue en 2017.

En plus de sa riche carrière dans l’animation, Nobuyoshi HABARA a également participé à des projets dans les domaines du web avec la série Petit Eva, ou du jeu vidéo avec Killer 7, et à des productions en prise de vue réelle comme Gégégé no Kitarô.
À partir de mars 2017, Nobuyoshi HABARA devient maître de conférence invité à la Human Academy, école japonaise de manga, anime et jeux vidéo, en charge du projet d’animation durant 4 mois et d’un atelier d’une semaine.

 

TAKUYA WADA

Animateur, réalisateur, chara-designer

 

TAKUYA WADA  Animateur, réalisateur, chara-designer

 

Animateur, chara-designer, réalisateur, Takuya WADA a occupé de nombreuses fonctions au cours de ses 39 ans de carrière dans l’animation. De Cat’s Eye à Hokuto no Ken en passant par Patlabor, il a participé à un grand nombre d’anime culte.

Très tôt passionné par l’animation, Takuya WADA fait ses premiers pas d’animateur alors qu’il est encore au lycée. Il apprend les techniques d’animation des plus grands, de Hayao MIYAZAKI (Studio Ghibli) à Yasuo OTSUKA (Toei Animation et Studio Ghibli) en passant par Akio SUGINO (Mushi Production et Madhouse).
Après le lycée, il commence à travailler comme animateur professionnel et fait ses débuts sur Lupin III. En tant qu’animateur clé, on le retrouve bientôt sur l’anime de mecha Invincible Robo Trider G7, sur le célébrissime Cat’s Eye ou encore sur le non moins populaire Cobra, pour ne citer que ceux-là.

jp2017-07

Alors qu’il n’a pas encore 20 ans, son talent est déjà reconnu et il devient directeur de l’animation sur de nombreux titres culte : Hokuto no Ken, Ashita no Joe, le film Lupin III vs Détective Conan, ou d’autres séries de mecha comme Patlabor, Special Armored Battalion Dorvack et Machine Robo. Sur Violence Jack – Hell’s Wind , il est à la fois chara-designer et scénariste en plus d’être directeur de l’animation.

 

jp2017-08

 

 

Il travaille actuellement sur un nouveau projet d’animation pour les pachinko basé sur l’anime Space Battleship Yamato, en tant que directeur d’animation, chara-designer et storyboarder.

Takuya WADA a plus d’une corde à son arc. Il part aux États-Unis, pour y apprendre les techniques de maquillage et d’effets spéciaux à Hollywood. Il dirige alors le maquillage de plusieurs films d’horreur comme Ring, Spiral, Rasen, Ring 2 et Parasite Eve. Il travaille aussi en tant que directeur des effets spéciaux sur plusieurs séries TV. Il devient réalisateur de films sur le tokusatsu Jushin Thunder Liger: Fist of Thunder et sur Yajuu Densetsu: Dragon Blue.

Il partage également son savoir avec les jeunes générations et pendant 25 ans, il a été conférencier au Yoyogi Institute of Animation, qu’il a également dirigé pendant 6 ans. Véritable touche-à-tout, il devient styliste pour des costumes de catch et réalise ceux de lutteurs célèbres comme Great Muta, Kensuke Sasaki ou Atsushi Onita.

 

 

TAKUO NODA

Animateur de Capitaine Flam et Albator

 

TAKUO NODA  Animateur de Capitaine Flam et Albator

 

 

CAPITAINE FLAM, MARQUEUR D’UNE GÉNÉRATION
L’anime Capitaine Flam est une adaptation du roman Captain Future écrit en 1940 par Edmond Hamilton, auteur de science-fiction et considéré comme l’un des pères du genre Space opéra. Ce genre se caractérise par des aventures épiques dans un futur où l’espace, désormais conquis par l’homme, est devenu le lieu d’enjeux politiques, de conquêtes et de combats de vaisseaux spatiaux. Son adaptation en anime est diffusé dans les années 80 en France sous le titre Capitaine Flam et marque toute une génération avec ses intrigues policières et sa musique de générique mémorable dont les paroles sont signées Roger Dumas. Capitain Flam s’inscrit dans un contexte où de nombreuses œuvres anime de space opera rencontrent également un grand succès avec notamment Albator, Goldorak, Il était une fois… l’espace. Le succès du genre traduit une fascination de l’époque pour l’espace et sa conquête.

TAKUO NODA, 55 ANS DE CARRIÈRE DANS L’ANIMATION
Né en 1939, Takuo NODA intègre le studio Toei Animation en 1969 et y restera 15 ans. Il y fait ses débuts de directeur de l’animation sur Tiger Mask, une série sur le catch. Il travaille ensuite tour à tour en tant qu’animateur, chara-designer et directeur de l’animation sur de nombreuses séries, comme Cutie Honey, Getter Robo, Gaiking, Albator (Uchuu Kaizoku Captain Harlock). Il est plus particulièrement connu pour la conception des personnages de la série Capitaine Flam (Captain Future). Il est aussi chara-designer sur deux séries sur la légende arthurienne, Entaku no Kishi (les chevaliers de la Table ronde) et King Arthur (Moero Arthur).
En 1983, il rejoint le studio Madhouse. Il y sera directeur de l’animation du film Genma Taisen (Harmagedon) basé sur des personnages du mangaka Katsuhiro OTOMO, puis plus tard de L’Épée de Kamui (Kamui no Ken), film sur lequel il est aussi chara-designer. En 1997, il travaille en tant qu’animateur clé sur Perfect Blue de Satoshi KON. Takuo NODA est l’un des derniers vétérans de l’animation encore en activité aujourd’hui. Ces dernières années, il a entre autres été animateur clé sur Hunter × Hunter: The Last Mission, Alderamin on the Sky, ou encore The Irregular at Magic High School (2016).

 

 

SHICHIRO KOBAYASHI

L’art du décor

 

SHICHIRO KOBAYASHI  L’art du décor

 

 

Shichiro KOBAYASHI est dessinateur, peintre et directeur artistique dans le domaine de l’animation. Artiste brillant, il rejoint en 1963 le studio Toei Dôga, qui deviendra Toei Animation (Goldorak, Dragon Ball, One Piece).

Cependant, Shichiro KOBAYASHI préfère rapidement se détacher de Toei et créer un studio indépendant : Kobayashi Productions. La structure, qui voit le jour en 1968, lui donne l’espace nécessaire pour s’exprimer et faire ses propres choix artistiques. La principale caractéristique de ce studio est d’être spécialisé dans la réalisation de décors à la main. Il devient dès lors directeur artistique pour de nombreuses œuvres marquantes de l’animation japonaise comme L’Île aux trésors, Ashita no Joe 2, Le Château de Cagliostro, Cobra, Le Collège fou, fou, fou, Max et Compagnie, Berserk ou encore Rémi sans famille, pour ne citer que celles-là. Toutes ces œuvres emblématiques sont notamment reconnues pour leur ambiance unique, la qualité de leurs décors et des arrêts sur image, issus du travail exceptionnel de Shichiro KOBAYASHI.

Pokemon
En 1986, il reçoit le premier prix de la direction artistique au Grand prix de l’animation japonaise. Il est récompensé pour l’ensemble de son œuvre en 2009 au Tokyo International Anime Fair, et en 2011 par l’Agence pour les affaires culturelles avec le prix du mérite cinématographique. Aujourd’hui, Shichiro KOBAYASHI se consacre à la peinture. Il se concentre aussi sur la transmission et le partage de son savoir-faire. Depuis 2008, il est professeur à l’Université de design de Kobe.

 

MASAMI SUDA

Character designer de grands succès

jp2017-11

Masami Suda est né en 1943. Cherchant du travail, il tombe par hasard sur une petite annonce de recrutement du studio Tatsunoko. Il passe brillamment le test mais est cantonné à conduire la voiture qui fait le lien entre les différentes petites unités de production. Il quitte alors le studio au bout de 4 mois et tente sa chance comme freelance sur diverses productions. Quelques temps plus tard, il se retrouve par hasard sur une œuvre de Tatsunoko la série Mach Gogogo ! et réussit enfin à intégrer le studio en 1967.

Il participe ensuite durant plusieurs années sur les productions majeures de Tatsunoko comme La Bataille des Planètes ou Judo Boy.

Devenu freelance, il est contacté par Tôei Animation et travaille sur sa première série de science fiction Saiyûki Starzinger. Quelques temps plus tard on lui demande de travailler sur les designs de Ken le survivant. Il travaille ensuite comme animateur sur des séries comme Dragon Ball et Slam Dunk, puis aux dessins du générique de début de Candy Candy.
A l’âge de 70 ans, il participe avec d’autres animateurs sur le projet YO-KAI WATCH. Il remportera l’audition et sera Character designer sur la première saison de la série.

Retiré du milieu de l’animation, il travaille aujourd’hui comme illustrateur et Character design pour des séries d’animation, mais ne fait plus d’animation. En 2014, il fait le Character design de YO-KAI WATCH et en 2015, Lupin III : L’aventure italienne.

 

Info pratiques Japan Expo 2017

janpanexpo2017

 

 

Tags: , , , , , ,

Commentaires fermés







































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.