Previous Article Next Article Zartan Desert Battle "vagabond du désert" POC
Posted in News

Zartan Desert Battle "vagabond du désert" POC

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.
Zartan Desert Battle "vagabond du désert" POC Posted on 27 avril 2011Leave a comment
C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

Initialement prévu sous blister ROC en 2010, Hasbro à finalement sortie en 2010 la figurine Zartan Desert Battle sous Blister POC (Pursuit Of Cobra).
Disponible fin 2009 en Chine, elle n’est sortie qu’en 2010 en blister aux USA, avec presque plus de 10 mois de retard.
Cependant, La nouvelle gamme d’Hasbro est vraiment de toute beauté, malgré le fait que cela ne soit pas de nouvelles figurines mais des personnages déjà connus, Hasbro nous réconcilie avec la gamme POC.
Les figurines sont beaucoup plus détaillées et aussi hautement accessoirisées

Zartan Desert Battle - 2 personnage en 1 !

 
les accessoires :
– un couteau,
– un paire de lunettes,
– un sac,
– un bâton,
– une machette,
– un aigle,
– un “masque” pour l’aigle,
– un fusil d’assaut,
– un pistolet,
– une tenue capuche en lambeau,
– un gilet d’assaut ayant vécu,
– non présent sur la photo un lance missile éjectable (hasbro n’a pas résisté à nous fourguer leur lance missile … qui plait tant aux enfants).
Zartan le "vagabond du désert"

Zatan est en mode “normal”, on retrouve assez bien l’esprit du personnage, aventurier, vagabond.
on remarque que la machette peut se glisser dans la ceinture, un emplacement y est prévu.
 
ZARTAN maître du déguisement

on peut en 2 second transformer ZARTAN en membre de gijoe, il suffit de lui enfiler le gilet et de changer sa tête.
les lunettes son amovibles.
Sympa, la 2nd tête peut être cachée dans le sac. Un clin d'œil à la 1er version du ZARTAN Vintage.

 
 
 
 

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.