Previous Article Next Article GI Joe Pursuit of Cobra : Duke (Jungle Assault)
Posted in Reviews

GI Joe Pursuit of Cobra : Duke (Jungle Assault)

Éclairagiste chez FulguroPop. La quarantaine rugissante. Collectionneur Star Wars, Marvel...
GI Joe Pursuit of Cobra : Duke (Jungle Assault) Posted on 30 septembre 2011Leave a comment
Éclairagiste chez FulguroPop. La quarantaine rugissante. Collectionneur Star Wars, Marvel...

 
 
Les critiques de figurines GI Joe reprennent avec cette figurine sortie à l’automne 2010 dans la première wave de jouets Pursuit of Cobra (POC).
poc-duke-arme-550x733
Après avoir pendant un an emprunté les traits de Channing Tatum, Duke reprend du service avec un nouveau visage. Une visage plus marqué et buriné, aux détails très fins. Ce qui nous amène à commenter la sculpture en général. Le torse est la reprise de l’armure (Reactive Impact Armor ) introduite par les figurines ROC. les bras et les jambes sont originaux. Les jambes en particulier sont travaillées avec soin : les plis, les poches et le tombé du pantalon sont parfaits.
La peinture est aussi très soignée avec des effets de salissures et de vieillissement très réussis. On croirait vraiment qu’il a traversé la jungle.
L’articulation est classique pour les G.I. Joe de l’époque (et même pour ceux d’aujourd’hui à l’exception des poignets). Tout est monté sur boule sauf les poignets et les genoux. Les hanches sont un peu entravées par le ceinturon et le fourreau de la machette.
Ce qui nous amène assez simplement et subtilement à regarder de plus près les accessoires de Duke (Jungle Assault). Comme cette figurine faisait partie des premiers jouets POC, tout le monde a été surpris à l’époque par la très grande quantité d’accessoires : un socle, un pistolet semi-automatique, un fusil d’assaut (M4, tout nouveau), une machette, une lampe-torche, une mitrailleuse légère (FN Minimi Para) avec chargeur amovible, un sac à dos avec lanières élastiques et un harnais tactique de toute beauté. On l’a dit la machette va sur le gilet via un fourreau, mais ce n’est pas tout la mitrailleuse peut se caler sous les sangles du sac-à-dos et la lampe torche se loge dans le sac en question. Reste un souci : pourquoi ne pas avoir prévu un holster pour ce fichu pistolet qui ne va nulle part ? C’est rageant alors que le niveau de détail atteint est bluffant.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Éclairagiste chez FulguroPop. La quarantaine rugissante. Collectionneur Star Wars, Marvel...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.