Star Wars The Vintage Collection : Review de Daultay Dofine (VC82)

Ah, les Neimoidiens, c’est certainement l’une de mes inventions préférées de l’Episode 1. Le fait que cette espèce ait eu un rôle aussi important dans l’effondrement de la République n’y est certainement pas étranger. J’arrive donc à dépasser les aspects puérils de certaines situations du film pour complètement accepter le côté lâche et cupide des Neimoidiens. Dans cette perspective, Daultay Dofine est un personnage particulier. Commandant du Croiseur/transport amiral de la Fédération du Commerce lors du blocus de Naboo, il s’illustre dès le début du film en s’attirant les foudres (au sens figuré, LOL) de Darth Sidious.

Mais venons-en à la figurine…dofine-tvc-vc82-550x733

Sculpture : On atteint une fois encore un très haut niveau tant du point de vue de la tête (une merveille qui pourrait presque servir pour des customs de Duros [?]) que du corps. Ce dernier est très longiligne, en parfaite adéquation avec l’image fragile des Neimoidiens qui très bien rendue par les différentes couches de vêtements.  Les détails pourtant cachés par ces derniers ne sont pas négligés. Les bottes et le pantalon sont particulièrement réussis, même si on regrette que ses pieds ne lui assurent pas une stabilité parfaite.

Peinture : Du beau travail. La peau peut sembler un peu trop verte, mais la couleur révèle quelque chose de reptilien assez cohérent avec le personnage. Il s’agit peut-être d’un détail, mais le collier de Dofine est très décevant du point de vue de la peinture : il aurait mérité un traitement brillant voire métallique.

Articulation : Si l’on excepte une articulation boule pour les hanches et les poignets , ce Neimoidien est équipé du nec plus ultra en matière d’articulation de figurines Star Wars. On se demande même à quoi aurait servi un niveau supérieur d’articulation sur ce type de personnage.

Accessoires : Daultay Dofine est équipé d’une mitre et d’un fusil blaster (du type qu’utilisent les droids de la Trade Federation). Le plastique un peu trop souple conduit à une déformation désagréable du blaster dans l’emballage, mais vu que Dofine n’est pas vraiment du genre à se balader avec une arme, ça n’a pas trop d’importance pour moi. J’aurais peut-être préféré le voir avec un hold-out blaster et un petit holster caché sous ses robes, comme le Senate Guard, mais ce n’est pas grave. Le perso est aussi doté de vêtements amovibles une sorte de houpelande (sans les manches, celles-ci étant directement sculptées ou rendues en tissu sur la figurine) en plastique qu’il porte par dessus sa tunique. Attention, les vêtements en tissu –  manches et jupe –  (qui forment le reste de la houpelande et la jupe de sa robe) peuvent être enlevés, mais ToyzMag vous déconseille l’opération car il sera littéralement impossible de les remettre après.

Je dois avouer qu’au bout du compte, je retrouve pas mal de sensations que j’avais ressenti en 1999 en découvrant les figurines TPM qui à mon sens étaient mieux détaillées (textures et peinture) que les précédentes (POTF2). J’ai l’impression que c’est le cas pour toute la Wave 11 TVC. Mais les prochaines reviews nous le confirmeront certainement.

Tags: ,

1 Response à " Star Wars The Vintage Collection : Review de Daultay Dofine (VC82) "

  1. morgan dit :

    Cette collection est juste magnifique.



































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.