Previous Article Next Article Review – Thundercats 2012 : Tygra – Tygro
Posted in Autres jouets Review autres jouets

Review – Thundercats 2012 : Tygra – Tygro

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.
Review – Thundercats 2012 : Tygra – Tygro Posted on 9 avril 2012Leave a comment
C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

Deuxième figurine de la gamme THUNDERCATS 4″ (10cm) de Bandai à passer en revue par ToyzMag. Pour rappel, la première série de  cette gamme compte 7 figurines et est disponible en France depuis quelques semaines maintenant, tout comme la nouvelle série qui est diffusée actuellement.

TYGRA / Tygro en version française

Alors que la série a finalement gardée le nom originale Thundercats et non Cosmocats, pour Tygra c’est tout autre chose puisque le personnage à hérité de son nom français des années 80 : TYGRO. Par contre il en est tout autre car les personnages diffèrent. Dans la série moderne, Tygra est le frère aîné de Lion-O.
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
Au dos du blister, on retrouve une mini biographie : Tigro est un perfectionniste et un tireur d’élite qui peut devenir invisible à l’aide de son fouet. Exit donc le grand architecte et savant des Thundercats et place à un personnage plus dans l’action !
 

La Figurine : sculpture, peinture

Bandai a fait du très bon travail, la figurine est très qualitative aussi bien au niveau de la sculpture que de la peinture, le souci du détail est au rendez-vous !  Le visage est très fin et n’a pas à rougir de l’échelle 4″ (10cm).
Au dos du personnage on retrouve l’emplacement de la partie Magnet Powered qui permet d’actionner et de créer des interactions entre les playsets, les véhicules et les figurines.  Dommage que la fonction magnétique ne soit pas plus petite. Cela rend le design un peu disgracieux.
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
Au niveau des matériaux, on retrouve deux types de plastique : du plastique dur pour le tronc, les cuisses et le bras, et un plastique plus souple pour la tête, les mains et le jambes. Qui n’est pas sans rappeler la gamme G.I JOE Vintage.

Les articulations :

Tout y est où presque : tête sur ball-joint (rotation à 360°), épaules et cuisses sur ball-joint également. Après c’est du classique : coude à 90°, main à 360°, genoux à 90°, rotation du mollet à 360° (cette articulation était absente sur Lion-O, et faisait cruellement défaut) et enfin cheville.
Une articulation avec rotation du torse / ceinture aurait été la bienvenue, une articulation de rotation au niveau du coude et cela aurait été la perfection !  Cependant, cela n’enlève rien à la figurine qui peut prendre une multitude de poses, bien que l’épaulette gauche bloque un peu le mouvement du bras.
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 

Les accessoires :

Tygra / Tygro est équipé comme il se doit pour combattre les forces du mal : son fouet qui est en plastique très souple  (on remarque les 2 fourches au bout comme dans l’animé) et il est accompagné d’un pistolet et sa ceinture holster. La ceinture est amovible et le pistolet peut se ranger dans le holster. On regrettera le côté un peu grossier de l’arme, qui manque cruellement de finesse.
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
TYGRA Tygro Thundercats Cosmocats Bandai
 
Bilan : Tygra est la deuxième figurine que ToyzMag passe en revue et la  sympathie au niveau de jouet est toujours aussi présente ! Malgré quelques petites manques, ce personnage est un coup de coeur de par la robustesse et la finition du jouet qui est un bel atout.

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.