Previous Article Next Article Le site Meccano.fr montre deux cartes Guerre des Etoiles emblématiques mais… (MISE À JOUR)
Posted in Enquêtes, reportages et interviews Industrie du jouet News Star Wars

Le site Meccano.fr montre deux cartes Guerre des Etoiles emblématiques mais… (MISE À JOUR)

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !
Le site Meccano.fr montre deux cartes Guerre des Etoiles emblématiques mais… (MISE À JOUR) Posted on 1 novembre 2012Leave a comment
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

C’est un ami qui est tombé par hasard sur le site officiel de l’actuelle marque Meccano (www.meccano.fr) et qui a eu la bonne idée de regarder sous l’onglet “la marque”.
Quelques dates clefs de l’histoire de la célèbre fabrique de Franck Hornby défilent et émaillent la lecture du site : 1901, 1921, 1951, 1959… Tout y est : l’achat d’une usine à Belleville puis à Calais…

Arrive l’année 1978 et, ô surprise : Meccano décide de faire un focus sur le fait qu’elle a été la marque la première à distribuer les jouets de La Guerre des Étoiles en France ! Cette auto-célébration honore la firme d’autant qu’elle choisit avec justesse d’illustrer ce moment-charnière avec deux figurines emblématiques : nos deux droïds Z6 PO et D2R2 !

Et quoi de mieux, pour rester dans le symbole, que de prendre 2 blisters rarissimes de la marque (sur lesquels figure le célèbre logo) : le rectangulaire pour le grand robot doré et le petit “carré” pour l’astromech (astro-meccano ?)

la question -légitime- que s’est posée mon ami en zoomant de près sur ces deux cartes comme nous le faisons ci-dessus c’est : d’où sortent ces blisters ? D’un collectionneur ? D’un musée ? Des archives Meccano ?
La réalité est plus triviale et terre-à-terre. Mon ami n’a aucun mal à rapidement identifier la première carte, la plus rare, celle du droid de protocole : après quelques recherches, il découvre qu’ elle est “empruntée” par Meccano au site de Gus Lopez : www.theswca.com

C’est manifestement une carte que possède un collectionneur français. Cela fait tout drôle de voir que Meccano n’a manifestement pas ce blister dans ses archives et le reprend sur internet.
Reste D2 et là, ça se complique : on remarque que le blister est “unpunched” ( sans le trou nécessaire à la mise en rayon) ce qui est rarissime sur les cartes Meccano. Et la série d’étoiles sur le bord est bien nette et abondante. La “bulle” est cependant cachée. On s’interroge alors ? Un prototype ? Un mock-up ? Le mythe d’archives Meccano refait surface un bref instant…

En même temps,” l’emprunt” du 6PO ne plaide pas en faveur de l’existence d’une hypothétique “collection Meccano” dont la firme serait restée propriétaire. De nombreux témoignages concordants relatent que, de l’époque Star Wars, Meccano n’a rien conservé, que seul subsisteraient éventuellement quelques documents du côté de chez Hasbro (Savoie-Technolac)…
Je mène alors rapidement l’enquête à ce stade et découvre la triste réalité : Meccano.fr n’a rien et a du aussi se rabattre sur le net pour trouver l’image du droid blanc et bleu…

Mais là, c’est moins glorieux que Theswca : il s’agit d’un custom. La photo parle d’elle même : c’est bien le même blister unpunched et au fond bien étoilé. Un blister fait par un fan de talent (Meccanoman), certes de bonne facture, mais avec une carte et une bulle non authentiques et tout ça réalisé… En 2005 ! Pas un R2 de 1978 en état impeccable… Meccano n’en a manifestement plus. Triste ?
Bienvenue dans le monde réel !

Custom de Meccanoman vu sur le site ffurg.com
(Merci à Eric pour la trouvaille, les infos et l’idée de ce billet)
MISE À JOUR AU 2/11/2012
C’est peut-être un peu frustrant de finir sur un custom de R2 Meccano, non ?
Grace à un fidèle lecteur, il nous est possible de conclure ce billet en beauté en vous présentant un vrai et beau blister  de notre R2 national : sur ce modèle, “factory punched” , bulle à deux niveaux et 100% original, vous pouvez même voir une étiquette de prix d’époque : 16F (environ 2,50€)  aux Galeries Lafayette. C’est une pièce exceptionnelle qui mériterait de figurer sur le site Meccano.fr au titre de l´année 1978.


(Merci à notre ami Jean, fan de lili Ledy par ailleurs)
 

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.