Previous Article Next Article Angry Birds Star Wars déboulent chez Toy's R Us
Posted in Star Wars

Angry Birds Star Wars déboulent chez Toy's R Us

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !
Angry Birds Star Wars déboulent chez Toy's R Us Posted on 9 novembre 2012Leave a comment
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

Ca y est ! Alors que le jeu est mondialement rendu disponible aujourd’hui (en téléchargement plus ou moins payant), les Angry Birds déclinés en jouets par Hasbro (en partenariat avec Rovio, heureux éditeur du jeu vidéo à succès)  font leur entrée fracassante dans les Toy’s R Us français.

En vrac – c’est le cas de le dire- vous trouverez un packet Angry Bird à 15€, clin d’oeil appuyé au mythique “Early Bird” des premières figurines Kenner d’il y a bien longtemps (35 ans !).

Plus ludiques (encore que…), des jeu de combat dénommés Jabba’s Palace, Darth Vader’s Lightsaber et Fight on Tatooine vous permettront de propulser les stylisations à plumes de Boushh, Ben Kenobi ou Han Solo  sur les équivalents porcins de Jabba, Vador ou Greedo (tiens tiens : Han shot first, alors ??). Il vous en coûtera environ 20€ par set.


Et pour les inconditionnels, un AT-AT bien branlant est à dégommer avec pas moins de 12 personnages. Sur le principe des Gyro-Jet Cascadeurs Meccano, le but est de faire se percuter vos projectiles avec la construction, comme dans le jeu. Comptez quand même 50€ pour faire ça.

Si vous aimez catapulter des jouets sur d’autres jouets, alors la gamme Angry Birds Star Wars est faite pour vous. En revanche, nous ne donnons pas cher de l’avenir des micro-figurines “fighter pods” pourtant “vus à la télé” et présentés il y a quelques mois par… Hasbro. Quelque chose nous dit que les “oiseaux en colère” vont balayer d’un trait de plume leurs prédécesseurs et les relayer rapidement aux oubliettes comme jadis, en leur temps, l’éphémère Micro-Collection

 
 

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.