Previous Article Next Article Résultats 1er trimestre 2013 : Hasbro en léger mieux
Posted in Industrie du jouet News

Résultats 1er trimestre 2013 : Hasbro en léger mieux

Éclairagiste chez FulguroPop. La quarantaine rugissante. Collectionneur Star Wars, Marvel...
Résultats 1er trimestre 2013 : Hasbro en léger mieux Posted on 23 avril 2013Leave a comment
Éclairagiste chez FulguroPop. La quarantaine rugissante. Collectionneur Star Wars, Marvel...

Dans un communiqué de presse traditionnel, Hasbro a révélé son résultat pour le premier trimestre 2013.

Le temps des économies

Suite aux déboires de l’année 2012, hasbro avait annoncé un plan d’économies conduisant notamment à une réduction de ses effectifs de l’ordre de 10%. L’objectif serait d’économiser, d’ici 2015, 100 millions de dollars par an.

Des ventes qui progressent sauf pour les garçons

Des résultats qui varient selon la catégorie de produits considérés comme l’indique le tableau ci-dessous.

First Quarter 2013 Product Category Performance
Net Revenues ($ Millions)
Q1 2013 Q1 2012 % Change
Boys $242.8 $302.8 -20%
Games $230.9 $182.9 +26%
Girls $114.8 $93.2 +23%
Preschool $75.2 $70.0 +8%

Ainsi entre le premier trimestre 2012 et le premier trimestre 2013, si les produits filles, les jeux et les jouets premier âge (Playskool) se portent bien avec respectivement +23%, 26% et +8%, les ventes de jouets garçons se sont effondrées d’un cinquième. Ces résultats sont, dans l’ensemble, cohérents avec le constat de l’explosion du jouet pour filles et le pas marqué par les jouets garçons. C’est dans l’ensemble (à la différence près des jouets pour les tout-petits) similaire aux résultats de Mattel publiés la semaine dernière.
Notons l’effet miroir entre, d’un côté,  Hasbro qui croît de 8% avec Playskool et Play-Doh et, de l’autre, Mattel qui enregistre une baisse des ventes de 7% avec Fisher-Price. Les jouets filles se portent bien chez les deux fabricants américains, Hasbro développe une stratégie différente de Mattel puisque les marques My Little Pony, Furby et One-Direction sont difficilement comparable aux succès que Mattel avec Monster High et American Girl. Ici encore, on peut s’interroger sur la concurrence entre Furby et Fijit qui aurait tourné au bénéfice de Hasbro.
Chez les garçons, la chute des ventes ne concerne pas MARVEL, NERF et G.I. JOE. On peut donc considérer que d’autres marques ont souffert au premier trimestre. La quasi-absence de jouets Star Wars des rayons en ce début d’année 2013 ne permettant pas vraiment de comparaisons avec le premier trimestre 2012, en tout cas sur le marché américain.
Les jeux Hasbro semblent cartonner en revanche avec +26% du fait notamment de marques comme  MAGIC: THE GATHERING, ANGRY BIRDS STAR WARS et les jeux TRANSFORMERS. Dans les jeux traditionnels ce sont Twister (réinventé sous la forme de   TWISTER RAVE pour les filles) et MONOPOLY (sauvé par l‘opération “sauvez votre pion”) qui s’en sortent le mieux.

International et Licensing

Concernant les performances géographiques, on note une forte stabilité du marché international qui permet de réduire la perte de Hasbro sur ce segment. Le marché intérieur (USA et Canada) lui progresse un peu en volume (+4%), mais parvient à un dégager un bénéfice en très forte hausse (+162%). En revanche, si le secteur du licensing  connaît la croissance la plus forte avec 5%, le bénéfice qu’il engendre se réduit d’un tiers.

First Quarter 2013 Major Segment Performance
Net Revenues ($ Millions) Operating Profit (Loss) ($ Millions)
Q1 2013 Q1 2012 % Change Q1 2013 Q1 2012 % Change
U.S. and Canada $342.1 $329.0 +4% $37.7 $14.4 +162%
International $289.8 $289.7 $(4.5) $(5.1) +11%
Entertainment and Licensing $30.8 $29.3 +5% $5.3 $7.7 -32%

Hasbro_logo_new
 
 
 
 
 
 

Éclairagiste chez FulguroPop. La quarantaine rugissante. Collectionneur Star Wars, Marvel...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.