Previous Article Next Article Un dossier spécial Goldorak dans Collectionneur et Chineur
Posted in Jouets Japanime News PopCulture - ciné-TV-Comics

Un dossier spécial Goldorak dans Collectionneur et Chineur

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.
Un dossier spécial Goldorak dans Collectionneur et Chineur Posted on 28 mai 2013Leave a comment
C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

Le magazine bi-mensuel Collectionneur & Chineur a dédié son numéro daté du 17 mai au plus fort des robot : Goldorak. Pas moins de 14 pages sont consacrées aux produits dérivés du robot de Go Nagai qui a bercé toute une génération d’enfants.

Goldorak en jeux, jouets et figurines. Depuis la première retransmission du célébrissime dessin animé à la fin des années 1970, les fabricants de jouets et figurines ont rivalisé d’imagination pour recréer les combats entre le robot, ses amis et les Golgoths de l’infâme Véga. Goldorak, Go !
La série Goldorak ou de son vrai nom “UFO Robot Grendizer” regroupe de nombreux produits fabriqués à travers le monde. Cette série de Toei Dynamic de 1975 est diffusée en France, pour la première fois, le 3 juillet 1978 sur Antenne 2 dans l’émission Récré A2. Ce dessin animé, disponible en Italie, Canada, Etats-Unis, Maroc et bien sûr au Japon, a révolutionné l’univers de l’enfance. Reprise d’innombrables fois à la télé sur La Cinq, M6 et TF1, cette série est incontournable.

Collectionneur & ChineurN° 150 du 17 mai 2013

  • Goldorak
  • Motos Minialuxe
  • Postes de radio dissimulés
  • Françoise Rosay
  • Incroyable cirque

 
GOLDORAK Collectionneur&Chineur n° 150 daté du 17 mai 2013
 

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.