Previous Article Next Article Flashback dans la lucarne – L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE s'invite 3 fois dans LA BOUM
Posted in News PopCulture - ciné-TV-Comics Star Wars

Flashback dans la lucarne – L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE s'invite 3 fois dans LA BOUM

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !
Flashback dans la lucarne – L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE s'invite 3 fois dans LA BOUM Posted on 18 octobre 2013Leave a comment
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

Il arrive que des films français évoquent plus qu’on l’imagine notre univers vintage, fait non seulement de figurines mais aussi d’affiches, de posters et de tout un environnement fantastique. C’est l’objet de ce troisième épisode de Flashback dans la Lucarne.
Surprenante découverte en trois temps dans le grand classique de Claude Pinoteau qui lança la jolie Sophie Marceau : La Boum. « Dreams are my reality » même que quand Brigitte Fossey s’offre une séance ciné avec le regretté Bernard Giraudeau, elle s’immobilise quelques instants devant l’affiche française de l’Empire Contre-Attaque dont le titre est curieusement masqué par des photos d’exploitation (dont la Cité des Nuages dessinée par Ralph McQuarrie, aisément identifiable aux deux-tiers du film). Est-ce le film qu’elle compte voir ? On voit que le même cinéma propose aussi Les 10 Commandements : Que des classiques ! Toyzmag vous avait déjà parlé de cette apparition au moment du décès de Claude Pinoteau.
TMlaboumesb2
Mais il y a du nouveau ! Et mieux encore !, Lorsque Vic, alias Sophie Marceau, appelle sa copine Pénélope (Sheila O’Connor) des sports d’hiver. Celle-ci lui raconte un stratagème pour tromper la vigilance de ses parents… mais pas de sa petite sœur Samantha (Alexandra Gonin). Une courte scène d’une dizaine de secondes (de 52 :50 à 53 :00) montre les deux sœurs devant un magnifique poster de D2R2 et Z-6PO (on ne voit pas les têtes, masquées par le cadrage et une lampe). Il ne fait quasiment aucun doute que ce poster n’est autre que la publication « la Guerre des Etoiles – publication mensuelle », sorte de revue dépliable en poster géant vendu en kiosque vers 1978.
TMlaboum_sw
Curieuse publication que ce « mensuel » dont il ne sortira en France (et sans doute en Belgique) qu’un seul numéro (contrairement à d’autres pays) : traduction approximative d’un document anglo-américain au contenu plus ou moins intéressant, avec parfois des questionnements un peu cornichon comme « dédeux est-il humain ou articulé ? ». Avec son mot “spacial” mal orthographié partout, c’est une pièce fortement recherchée ! Lors de l’exposition de jouets Star Wars des Arts Décoratifs, ce magazine figurera en bonne place dans la collection d’Arnaud Grunberg qui le présente comme l’un des tous premiers objets Star Wars en sa possession…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La dernière découverte dans ce film et non des moindres, nous l’avons gardé pour la fin :  pour en finir définitivement et de manière spectaculaire avec cette séquence l’Empire Contre-Attaque s’invite dans La Boum. Observez bien ce qui suit : vers la 59ème minute du film, une longue scène montre Poupette (Denise Grey) en grande discussion dans un bus de la RATP avec son arrière-petite fille Vic et Pénélope. Je vais jouer quelques instants aux deux Michel de « faux raccord » : à plusieurs moments, le bus passe devant des vitrines qui fort logiquement le reflètent à l’envers . C’est alors qu’on voit assez clairement un logo jaune. Une fois la photo retournée, il est évident qu’il s’agit de l’affiche promotionnelle du film, telle qu’on peut la voir en page 223 du livre de Stéphane Faucourt (la French Touch). Cette longue affiche a donc réellement orné les bus de la RATP à l’été 1980. Cette image en est la preuve car on réussit bien à lire le mot L’EMPIRE. Les mots CONTRE-ATTAQUE sont rassemblés en plus petit en bout d’affiche, ce qui fait d’ailleurs son unicité et son originalité.
TMdétail2
 
Si je vous dit que ce film présente également les coulisses de Pif-Gadget en 1980 et une boîte de lait Lactel aux couleurs de Casimir, vous allez vous dire que ce film est au cinéma ce que Nos années Récré A2 est au monde du livre… Et vous aurez raison ! C’est en tous les cas un formidable témoignage de l’impact du deuxième film de la saga en France.
-Flashback dans la Lucarne épisode 1
-Flashback dans la Lucarne épisode 2

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.