Previous Article Next Article Reportage : la Croisière Halloween de Monster High
Posted in Comic Con Enquêtes, reportages et interviews

Reportage : la Croisière Halloween de Monster High

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !
Reportage : la Croisière Halloween de Monster High Posted on 1 novembre 2013Leave a comment
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

titre
Pour fêter dignement Halloween, Mattel avait convié les fans passionné(e)s de Monster High et la presse à une croisière d’une heure sur la Seine ce jeudi 31 octobre après-midi (lire notre article). C’était également l’occasion d’offrir via une tombola 10 exceptionnelles poupées « Webarella » hors commerce, l’exclusivité du SDCC. Toyzmag vous a parlé de cette série limitée et vous propose même de tenter de gagner l’une d’elle
 
Les fans parisiens s’étaient donc donnés rendez-vous quai la Bourdonnais devant les embarcadères. La file d’attente au pied de la tour Eiffel permettait de voir pas mal de petites filles déguisées en leurs poupées horrifiques préférées mais aussi quelques petits garçons en tenue « halloweenesque » du plus bel effet ! Des soldat de vigipirate traversèrent même le cortège !
accueilpress
Le temps était bien un temps de Toussaint avec un petit soleil timide mais heureusement pas de pluie et juste ce qu’il faut de fraîcheur pour ressentir l’ambiance d’Halloween. Tout le staff de Mattel était sur le pont, c’est le cas de le dire, pour offrir une belle ballade croisant le monde des Monster High avec l’Histoire et la culture parisienne. C’est en effet l’équipe des bateaux parisiens qui s’occupait d’animer la croisière avec une guide touristique qui s’y connaissait en anecdotes, ponts de Paris et monuments historiques !
Tout le monde pris place à bord du bateau vers 14h45, l’arrière était réservé à la presse (et au stockage des 10 Webarella !) et l’avant entièrement décoré aux couleurs des célèbres poupées. Les aléas climatiques des derniers jours ayant en revanche fait monter le niveau des eaux de la Seine, l’accès à l’étage supérieur (et en plein air) était hélas interdit en raison du risque de se cogner la tête (ou pire) en passant sous les plus vieux ponts de Paris… Du plus bel effet pour Halloween !
Pont Alexandre III, Musée d’Orsay, Louvres et Notre-Dame, sans oublier les cadenas du Pont des Arts, le Pont-Neuf et l’île Saint-Louis, l’on put s’instruire en s’amusant grâce à notre guide tandis que se tenait une petite séance de maquillage et qu’un service de photographe venait nous proposer une séance photo en supplément.
Durant la croisière, alors que le navire allait aborder son demi-tour au niveau de la bibliothèque François Mitterrand, Mattel procéda au tirage au sort qui fit 10 heureux et heureuses : 10 coffrets Webarella furent en effet distribuées et certains ne résistèrent pas à les déballer illico sur le bateau au grand damne des « collectionneurs de cartons » !
gagnante webarella
Au retour, Mattel distribua ensuite à chaque enfant muni de son ticket de tombola une tenue Monster High. Quelques jeux de UNO étaient aussi disponibles pour les moins fans des poupées…
Ce fut la joie et l’allégresse, d’autant que certains purent s’échanger les tenues pour les diversifier dans les fratries notamment. En fin de course, il semblerait cependant que les tenues aient manqué à Mattel et qu’elles ne furent pas présentes sur le navire en nombre suffisant. Le staff du prendre quelques numéros et adresse en urgence et promesse fut faite de dépanner ces petites victimes d’un coup de malchance.
Malgré ce petit incident, le retour se passa sans encombre au pied de la tour Eiffel et chacun pu repartir avec des images plein la tête, tant de Paris que de leurs poupées Monster High.
logo_webarella
 

no images were found


 
(Merci à la charmante Laura pour son accueil)

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.