Star Wars Episode VII : quelle stratégie pour Disney ?

Vendredi dernier, le site Internet du magazine américain Forbes a publié un article très intéressant sur la vision business de The Walt Disney Company et son impact potentiel sur les prochains films Star Wars et les jouets qui en seront dérivés.

guardians2-600x199

Après les annonces sur le remaniement de l’équipe créative du film, plusieurs observateurs (dont votre webmagazine préféré) avaient émis l’hypothèse d’un report de la date de sortie de l’Episode VII de La Guerre des Etoiles.

Le Hollywood Reporter avait même expliqué c’était une sorte de pomme de discorde entre, d’un côté, Kathleen Kennedy et JJ Abrams et, de l’autre, Bob Iger. Entre les créatifs et les financiers, la balance semble pencher du côté de ces derniers chez Disney. En gros, la production voudrait une sortie en 2016 et non plus en 2015 comme prévu par le studio.

Une année 2015 bien chargée

Il faut dire que Disney a bien calibré son année 2015 avec les sorties successives des films Marvel Avengers : The Age of Ultron et Ant Man au printemps et à l’été, du film Lucasfilm Star Wars Episode VII à l’été et enfin du film Pixar The Good Dinosaur en fin d’année. Un rythme imposé notamment par le marché du jouet et la nécessité d’avoir une gamme large disponible pour Noël si Star Wars veut faire son grand retour au top des produits dérivés de films.

Notons qu’au niveau de la concurrence, Star Wars aura aussi fort à faire avec le prochain Superman vs Batman et Jurassic World.

L’enjeu pour Disney

La communauté des fans de Star Wars scrute avec attention toute information sur la production du prochain film et la rédaction de ToyzMag publie régulièrement des articles sur ce sujet et commet même des analyses sur les aspects business (lire notre analyse sur le rachat de Lucasfilm, par exemple).

L’enjeu pour Disney est bien entendu énorme, l’achat de Lucasfilm lui a coûté 4 milliards de dollars (l’équivalent de l’achat de Marvel en 2009) et le groupe californien ne compte s’arrêter à une simple trilogie. Toute une stratégie de marque (lire notre article) se développe pour protéger cet investissement qui sera décliné en films indépendants (spin off) explorant certains personnages et en séries TV (notamment la série animée Star Wars Rebels). Sans compter les comics publiés par Dark Horse depuis plus de 20 ans (mais qui pourraient repasser chez Marvel, un jour ?), les magazines, les produits dérivés dont les jouets fabriqués par Hasbro sont les plus connus. Rappelons qu’en 2011, une année où aucun film de la licence n’est sorti au cinéma (mais où le coffret Blu-Ray a été publié pour la première fois en septembre), la vente des jeux et jouets Star Wars ont engendré 1,5 milliard de dollars selon l’estimation de Forbes compilée en 2012.

star wars revenus disney lucasfilm forbes 2012

Au total, les jouets ont rapporté plus de 12 milliards de dollars en 35 ans d’exploitation (principalement par Kenner, à hauteur de 3,85 milliards, et Hasbro pour 5,537 milliards). Les jouets représentent la première source de revenus pour la licence (44% du total), loin devant l’exploitation des films (salles et vidéo), les jeux vidéo ou les livres.

On comprend dès lors que le choix de la date de sortie ne soit pas que liée à des questions artistiques, mais, de l’avis de nombreux fans et observateurs, Star Wars ne souffrirait peut-être pas réellement d’un léger délai de préparation supplémentaire et donc d’un report à 2016.

Reste à en convaincre Bob Iger.

Merci à Jedi Temple Archives pour avoir attiré notre attention sur cet article de Forbes.

Tags: , , , , , , , ,

Commentaires fermés



































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.