Previous Article Next Article Génération Cinéma : nous avons pu feuilleter le catalogue
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !
Génération Cinéma : nous avons pu feuilleter le catalogue Posted on 29 avril 2014Leave a comment
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

proto_catalogue
version sous embargo : visuel non définitif

C’est un immense honneur (et bonheur) pour Toyzmag d’être une nouvelle fois cité dans les remerciements au début du catalogue  1960-1980 Génération Cinéma co-organisée par la Velvet Galery, Eric Petaut Expert (Lulu-berlu) et l’étude Boisgirard-Antonini qui aura lieux à l’Hôtel Drouot le 19 mai prochain 5que nous avons pu consulter dans une version non définitive).
Il devrait être sous peu disponible mais nous avons eu le privilège, outre de vous en présenter 3 pages exclusives, de pouvoir le consulter en intégralité. Cette version provisoire permet de voir l’étendue des pièces proposées et leurs estimations. Un grand merci à l’un des deux expert Benoît Ramognino (avec Eric Petaut) d’orchestrer avec humour, bonne humeur et immense disponibilité ce grand moment à venir.

remerciements

Et nous pouvons vous dire qu’il va y en avoir pour tous les goûts : du toys, du prop, de l’affiche,du storyboard, du fan-art… Du très lourd et du very very good ! 3 parties distinctes occuperont votre lundi après-midi au cours de cette vente parrainée par Rémy Julienne en personne, FOR YOUR EYES ONLY !
 

1960-1980 Génération Cinéma extrait du catalogue en Exclu

table des matières

 
Côté films : du Bond (et du moins Bond : haha, facile ;-), du Star Wars, Star Trek, du… Tim Burton (Pee-Wee : oui oui !), un zest de Goldorak, Superman, Batman,Indiana Jones, Alien… ils sont tous là !

burton
Du Burton et du Beetlejuice mais pas du jus de chaussette !

sw1
Par amour du goût !

indiana jones
“Sa place est dans un musée”

bond1
c’est si Bond qu’on fait des Bond

alien
hmm… il y a du SFA dans l’air ! Succès garanti pour vos soirées costumées !

 
bond3
Un “bon cru” (private joke)

alien 2001
Au vrai chic 2001…

Parmi les pièces emblématiques et volumineuses, clous de cette vente exceptionnelle, on notera un magnifique fauteuil rouge psychédélique apparu dans 2001 odysée de l’Espace, un Goldorak PLV géant, un costume original d’Alien (énorme !), le pistolet orignal de Bond/Brosnan dans Goldeneye ou encore une chaise du film Moonraker dont le design est signé Ken Adam (on évitera de s’asseoir dessus); Mention spéciale à la bouteille de Perrier qu’on évitera de boire (c’est fou !)
bond4
du Bond qui fait des bulles ?

C’est incontestablement Star Wars et James Bond qui domineront cette vente, “bon cru” de l’ami Benoît Ramognino qui -scoop- nous promet d’autres thématiques prochainement (Super-héros avant la fin de l’année, Star Wars en 2015 pour la sortie de l’Episode VII…).
goldorak
Et bientôt dans votre salon ?

bond2
la chaise qui fait un grand Bond en avant…

En Star Wars, vous découvrirez d’incroyables pièces vintage : affiches méconnues de l’Aventure des Ewoks avec Dorothée en “guest-star”, des blisters à gogo dont plusieurs français Meccano, des verres Amora pour la première fois depuis 1984 montrées avec leurs couvercles d’origine, une Death Star Meccano en boîte d’origine et surtout le Diorama de 1978 qui devrait s’arracher !
sw2
On nous signale que des Ewoks seraient cachés dans cette image…

sw3
From Meccano to Trilogo ?

Et puis signalons le trio français Meccano composé de la Princesse Leia de 1978 en 12-back, le Greedo en carte carrée et la poupée Stormtrooper avec autocollants qui devraient attirer l’œil d’une poignée de collectionneurs ciblés du monde entier…
sw4
Chaud chaud chaud…

Tous les prix de départ semblent a priori raisonnables. Maintenant, il faudra sans doute gagner au loto avant le 19 mai pour espérer repartir avec tout ou partie de tout ça…
sw5
La mythique Etoile Noire Meccano

Toyzmag sera présent à Drouot toutes les journées de samedi et lundi pour un reportage exceptionnel, un suivi de la vente et rencontrer ses (nombreux et fidèles) lecteurs.

Infos pratiques :

  • Hôtel des ventes Drouot : métro Richelieu-Drouot (lignes 8 et 9). Paris
  • Vente aux enchères publiques – Hôtel Drouot – salle 6 6 Lundi 19 mai 2014 : 14h
  • Expositions publiques – Hôtel Drouot – salle 6 : Samedi 17 mai 2014 : 11h-18h ET Lundi 19 mai 2014 : 11h-12h
  • Organisation : Velvet Galerie, Eric Petaut Expert (Lulu-Berlu) et l’étude Boisgirard-Antonini

 

Bon à savoir et Trucs & Astuces pour ceux qui envisagerait de se porter acquéreur :

  • venez voir les objets avant la vente (le lundi matin ou encore mieux, le samedi : vous pouvez même les manipuler avec un expert). Après l’adjudication, aucune contestation n’est possible sur l’état des objet,
  • les salles de vente sont généralement bondées au début (curieux, badauds, presse…). Prévoyez une petite bouteille d’eau, une “pause technique” préalable et des vêtements légers ou amovibles aisément,
  • venez tôt, les bonnes places sont prises pas les premiers arrivés. Si vous ne compter rien acheter et juste “voir”, mieux vaut vous mettre dans le fond pour pouvoir quitter la salle plus aisément
  • imprimez une version papier N&B (et recto verso pour l’écologie) d catalogue pour noter les prix et suivre ce qui vous intéresse : ça va très très vite !
  • faites enregistrer votre carte bancaire avant le début de la vente si possible. Vous gagnerez du temps et le commis vous tombera dessus moins abruptement après une adjudication
  • pendant l’enchère, manifestez clairement au commissaire priseur (CP) ce qui vous intéresse. Evitez de lever la main pour appeler un copain… Ca fera rire une fois mais le CP peut légitimement vous prendre pour un enchérisseur… avec toutes les conséquences que ça comporte !
  • certains lots ne trouveront pas nécessairement preneur car ils sont frappés d’un “prix de réserve” ou d’une instruction particulière donnée au CP, d’un prix final trop en deçà de l’estimation, etc… Vous pouvez éventuellement vous rapprocher du CP et/ou de l’expert après la vente pour plus de précisions.
  • info plus théorique que pratique car peu probable pour cette vente mais bon à savoir : l’Etat a le droit de préempter une enchère juste après une adjudication. Dans ce cas uniquement, vous ne remportez pas l’enchère…
  • le commissaire priseur est le maître absolu de la vente et a (quasiment) tous les pouvoirs : par exemple, si la vente s’éternise, il peut décider de regrouper des lots (ou au contraire d’en séparer si préalablement des acheteurs potentiels ont exprimé leur désir très fort de n’acheter qu’une partie d’un lot). Il peut ajouter ou retirer des lots, etc, etc…
  • attention, tous les prix adjugés sont majorés de 25% au moment du paiement : c’est à retenir pour votre budget et permet d’éviter surprises et déconvenues
  • quand vous remportez une enchère, un huissier vous remet un petit papier avec le numéro du lot. Il ne faut surtout pas le perdre car il vous sert pour le paiement
  • pour récupérer un lot, on passe généralement derrière la tribune et on accède à la réserve. Attention : même si les appariteurs sont très gentils et emballent parfois certaines pièces dans du papier à bulle, ce n’est pas une obligation. Le rythme de la vente et parfois le manque de matériel peut faire ne sorte que vous vous retrouviez avec un objet sous le bras sans rien; Prévoyez un sac hermétique vide pour le transport (surtout en cas d’intempéries). Ce serait dommage de ramener un diorama Meccano sous la pluie et tout corné dans le métro…

Nb : pour diverses raisons, le Playmobil Stormtrooper ainsi que divers objets en provenance du même auteur ne devraient finalement pas faire partie de cette vente
Photos du catalogue : Daniel Rous (que je n’oublie pas cette fois 😉
 

Toutes les images ci-dessus sont © Crédit photo Daniel Rous, toute reproduction interdite sans autorisation écrite de l’auteur et des organisateurs

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.