Previous Article Next Article James Bond, Alien et Star Wars mettent la folie à Drouot !
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !
James Bond, Alien et Star Wars mettent la folie à Drouot ! Posted on 18 mai 2014Leave a comment
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

De nos envoyés spéciaux Greg & Fansolo

DSCN1691

L’ambiance des grands jours était hier à Drouot : même si l’on sentait clairement que la thématique dominante était James Bond, et on va y revenir, la salle N°6 semblait s’être mise directement à l’heure hollywoodienne pour une ambiance de douce folie. De mémoire d’afficionados de Drouot, certains n’avaient jamais du voir ça.

FOLIE 2

Difficile en effet de ne pas passer à côté de l’Alien géant qui accueillait les nombreux visiteurs à l’exposition préalable à la vente qui aura lieu lundi. Comme un monumental hommage à Giger récemment décédé, la réplique grandeur nature du xénomorphe d’Alien³ semblait donner rendez-vous aux fans de SF et tous les autres !

FOLIE 4

Dans la salle, les vitrines Star Wars donnaient la réplique dominante aux vitrines Bondiennes et nous consacrerons un reportage complet aux nombreux trésors présentés. Mais c’est Greg qui eut l’idée d’aller faire un petit tour en guise de prise de recul qui remarqua finalement que Drouot s’était encore mieux préparé à l’événement que prévu : non seulement le plafond arborait des hexagones lumineux dignes des cockpit des Chasseurs Tie ou de certaines fenêtres de l’Etoile Noire mais il y avait carrément à l’extérieur dans le hall un immense ensemble qui ressemblait à la barge de Jabba !!

 FOLIE 1

 Un fou rire général s’empara de l’équipe à la vision de cette troublante coïncidence. Non loin de là, hasard du calendrier des ventes Drouot, une exposition d’animaux naturalisés ne déparait pas de l’univers Star Wars avec un immense ours brun qu’on aurait pu croiser chez les gentils Ewoks… Mais c’est de retour dans la salle N°6 (ou Studio N°6 ?) en fin de journée que le clou du spectacle s’étala finalement devant nous : la sculpturale James Bond girl Irka Bochenko se mit à chanter le répertoire des James Bond devant un public conquis. La blonde de Moonraker repris la quasi intégralité du répertoire issu de sa prestation lors du 50ème anniversaire de l’espion britannique en présence de Roger Moore…

 FOLIE 6

Les deux experts de l’expo complices, Benoît Ramognino et Eric Petaut ne s’en remettaient pas… Nous non plus ! Rendez-vous ici pour la suite des aventures de Drouot au pays des proders cinéma 😉

James bond girlFOLIE 7

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.