Previous Article Next Article Catalogue jouets 2014 : Super U renonce à l'anti-sexisme…
Posted in Editos & chroniques Industrie du jouet Insolite PopCulture - ciné-TV-Comics

Catalogue jouets 2014 : Super U renonce à l'anti-sexisme…

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !
Catalogue jouets 2014 : Super U renonce à l'anti-sexisme… Posted on 30 octobre 2014Leave a comment
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

Fin de l’innovation et de l’audace chez Super U dont le catalogue de jouet sort aujourd’hui ? La marque à la 21ème lettre de l’alphabet s’est-elle rangée des polémiques dans le contexte national des débats houleux sur la famille et la théorie du genre ? En 2014, point de catalogue anti-sexiste à l’horizon…
super u
Après avoir crée la surprise militante en 2012 puis réitéré sa belle idée en 2013, Super U semble ne plus vouloir créer le buzz avec un catalogue de jouet très “soft”, plan-plan et très classique. On ne peut que le regretter en ces temps de catastrophisme zémourien ambiant…
super u 2014
Aux filles les jouets dits “de fille” (dînette, poupées, château rose de la princesse), aux garçons les jouets dits “de garçon” (garage, voitures, camions, tracteurs…). Et on en revient aux schémas éculés bêtas : Papa, Maman, papy et Mamie encadrent bien sagement les enfants dans les pages consacrées aux jeux de société : papa avec junior, maman avec “mademoiselle”… C’est classiquement tarte (à la crème). Oldfashion way malheureusement : Super U fait comme tout les autres là où la marque avait pourtant faire un pas de géant en accompagnant le mouvement “Let toys be toys”.
super u poupeesuper U garcons
Tout juste Super U s’autorise deux bien timides images où un garçon vient donner un petit coup de main pour monter le mini-lit d’un baigneur et où une petite fille lève les bras de la victoire devant un circuit de course auto manipulé par le gars…
super u mixitésuper u filles gars
Bref, rien de comparable aux années antérieures. Ces seuls petits clins d’œil sonnent comme un aveu d’échec… Dommage !
 

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

0 comments

  1. les 2 dernières images sont ultra sexiste :
    Sur la 1ere la fille s’occupe du bébé et le garçon, il fait quoi, on a l’impression qu’il installe le lit (on est dans le stéréotype du père fort qui sait monter / Réparer, installer, bricoler, le rôle protecteur, la force … et la fille qui est juste bonne à s’occuper du bébé).
    La 2eme est également ultra sexiste : d’un côté le garçons qui gagne la course : le champion et de l’autre la fille qui l’adule telle une groupie !
    C’est juste honteux, c’est une vraie régression des genres.

  2. Hou ! oui c’est honteux, cette dernière image pousse aussi les petites filles à une position de soumission à genoux !Ce qui nous laisse présager le pire ! Un futur métier dans le strip sûrement. Et la tour qui tient la rampe de voiture? Elle semble aussi envoyer un message négatif et phalique des plus inacceptables ! M…Mais que fait la Police !

  3. Sans aller jusqu’à ces interprétations peut-être un peu poussées, sith, il est dommage de voir une telle initiative se dégonfler aussi vite. Alors que les magasins auraient pu accompagner, un mouvement d’évolution, ils reviennent à des “valeurs sûres” et sans risque. J’avais déjà noté cette tendance dans les autres catalogues de jouets où jouets “pour filles” et “pour garçons” sont à nouveau clairement identifiés, voire présentés comme tels dans les catalogues Carrefour et Maxi Toys, où l’on retrouve les catégories “filles” et “garçons”. On risque donc encore longtemps de voir dans les magasins de jouets un parent trainer sa fille hors du rayon garage ou figurines au cri de “regarde pas, c’est pour les garçons !” (ou vice versa avec les garçons, d’ailleurs, bien que je l’aie entendu beaucoup plus rarement)

    1. C’était une boutade l’ami ! Après…Je pense que chacun fait ce qu’il veut. De toute façon, il y aura toujours des individus pour te dire comment penser et que faire de ta vie ou comment l’orienter.
      Cependant il ne faut pas sous estimer le penchant réel et inné des petits garçons à préférer des trucs “virils” et les petites filles à plutôt choisir des activités posées et réfléchies. Et ça, c’est pas de la psychologie de bazar qui viendra démontrer l’inverse….Je ne sais pas si tu as des enfants, mais pour mon fils, personne ne lui a inculqué à 18 mois la différence entre un jouet “fille” ou un jouet “garçon”. Et pourtant, son choix “naturel” (je veux dire non orienté par les interactions avec sa famille) se porte plus vers une petite voiture rouge ou une moto qui fait du bruit (en poussant un cri de gorge plutôt roque à leur vue) que vers un poupon rose….Donc encore une fois, faire du sexisme, c’est idiot, certes,l’encourager aussi… mais la différence est quand même bien marquée et profondément innée encore une fois.

  4. C’est regrettable. Y en a plus qu’assez des catalogues sexistes. De quoi faire culpabiliser la petite fille qui veut jouer à Batman, et le petit garçon souhaitant dorloter un poupon. Où est le mal ? Les mentalités n’évoluent que très peu… Sortons donc du carcan conservateur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.