Previous Article Next Article Dengar “échantillon gratuit” rarissime figurine en baggie français
Posted in Histoire des jouets News Reviews Super Héros Star Wars

Dengar “échantillon gratuit” rarissime figurine en baggie français

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !
Dengar “échantillon gratuit” rarissime figurine en baggie français Posted on 2 août 2015Leave a comment
Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

Un “baggie” (petit sachet transparent contenant une figurine) du personnage DENGAR (Star Wars episode IV – L’Empire Contre-Attaque) vient d’être remporté sur un site de vente aux enchères pour la “modique” somme de 167€.

image

Cet emballage n’est pas anodin puisqu’il possède une étiquette rouge “échantillon gratuit” permettant de dater et de localiser très précisément ce conditionnement particulier. En effet, vers 1985/86, alors que la gamme vintage Star Wars n’était quasiment plus à la mode  et commençait à péricliter dans les rayons des magasins de jouets (au profit notamment des MOTU), General Mills/Kenner (anciennement Miro-Meccano) lança une opération spéciale de fin de série.

Pour tout vaisseau tri-logo acheté, une figurine pouvait être offerte (d’où cet “échantillon gratuit”). Un présentoir spécial était même présent dans certains magasins. On pouvait d’ailleurs apercevoir un rare exemplaire à l’exposition des Arts Décoratifs.

Inutile de dire que ces baggies constituent un conditionnement ultra rare des figurines françaises car peu d’exemplaires ont survécu. Du reste, on ne connait toujours pas encore aujourd’hui la liste complète, exacte et précises des personnages insérés dans ces sachets.

 

image

L’heureux gagnant de cette enchère a certainement fait l’affaire de l’année, mème si ce sachet est moins spectaculaire et “bancable” qu’un blister meccano carré ou un rare trilogo…

Oui, je connais le gars qui a fini par remporter en cassation le procès que lui avait fait le maire d'Orléans en 2008 : c'est moi !

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.