Instant Vintage: K.O Kruiser Jayce (Mattel 1984)

 Les Fleurs du Mal

De retour dans cette gamme de jouets pour vous présenter le premier véhicule des Monster Minds : le puissant K.O. Kruiser.

K.O. Kruiser  (24)

mattel_logo_no_box-709512

Logo Mattel

 

Il n’a pas vraiment de traduction française (hormis sur les boîtes canadiennes-québécoises) car vous le savez certainement, ces jouets ne sont pas sortis du continent américain. De plus, même après l’apparition du D.A. de Jayce et les Conquérants de la Lumière, les boîtes n’ont pas été changées. Le D.A (produit par la DIC de Jean Chalopin) avait du s’adapter aux jouets existants de Mattel. D’ailleurs vous remarquerez que les Montro-Plantes dans le D.A. ne sont que très peu nommés.

 

Mais…

 

…Tout commença par des jouets

 

Et dans cette gamme, les méchants sont les Monster Minds, que l’on peut traduire littéralement par monstres-pensant.

K.O. Kruiser Boite  (1)

Boîte Recto (image internet)

K.O. Kruiser Boite (2)

Boîte Verso (image internet)

Le Packaging de cette gamme de véhicule permet de visualiser directement le jouet et les accessoires à travers la partie blister de la boîte : le véhicule d’un côté, les accessoires de l’autre. On retrouve le style américain avec la forme du carton de façade au dessus de la boîte (comme les boîtes Mask US de la même époque).
Les couleurs et les illustrations sont très vives et font bien ressortir le dessus du packaging du dessous.

Je m’explique : Le dessous met plus en valeur le jouet derrière le blister, alors que le dessus met l’accent sur le nom de la gamme et son univers SF (un ciel étoilé et des dessins d’engins futuristes).
L’arrière de la boîte tranche dans la sobriété avec une description du véhicule présent sur le dessus du carton, et une présentation sommaire de la gamme en dessous. Le côté étrange vient du fond quadriller qui donne une impression de papier d’écriture scolaire. Et cela contraste assez avec le dessin du véhicule qui lui fait plutôt Comics. Le Récréatif VS le Scolaire : les codes du packaging sont un peu contradictoire.
En parlant de B.D, on en retrouve justement une à l’intérieur (comme pour toute la gamme), illustrant les mésaventures de K.O. Kruiser contre la Lighting League. Elle se termine par un récapitulatif du jouet et de ses accessoires.

 

K.O. Kruiser B.D (2)

Face Recto de la BD

K.O. Kruiser B.D (1)

Face Recto de la BD

K.O. Kruiser B.D (4)

Face Verso de la BD

K.O. Kruiser B.D (5)

Face Verso de la BD

K.O. Kruiser B.D (3)

Face Verso de la BD

 

Mode Monster Truck :ON

K.O. Kruiser  (1)

K.O. Kruiser et ses accessoires

K.O. Kruiser  (6)

Le Chassie modulable et le jeu de roues plus petites

Notre K.O. Kruiser est un modèle qui est bien haut sur pattes… enfin sur roues. Ce pick-up au sourire en coin façon grognement, impose sa hauteur surtout à cause de sa cabine. Sa benne, un peu atypique, est creuse en son centre. Un poil plus large que la cabine, elle ne dépasse pas l’empattement des roues, ce qui appuie l’effet de hauteur.

 

K.O. Kruiser  (14)

K.O. Kruiser vu de face.

K.O. Kruiser  (23)

K.O. Kruiser vu de derrière.

K.O. Kruiser  (25)

K.O. Kruiser vu de côté.

K.O. Kruiser  (31)

K.O. Kruiser vu de côté.

K.O. Kruiser  (4)

K.O. Kruiser vu du dessous.

Comme toute la gamme, la modularité du chassie sur la carrosserie permet plusieurs positions permettant quelques aberrations de look et d’équilibre. Les différentes roues ajoutent un plus à la modularité car il y a un jeu de roues de diamètre plus petit, ce qui rend parfois un style plus agressif façon hot-rod américain.

K.O. Kruiser  (7)

Avec le chassie positionné à l’avant.

K.O. Kruiser  (19)

Avec le chassie positionné à l’arrière.

Les Monster Mind sont pilotés par des cerveaux verts d’un genre étrange car ils adoptent une unique position en forme de siège auto. Pratique pour les installer dans les véhicules mais pas vraiment stable à leur bord. Pas non plus très efficace en terme de jouabilité pour les enfants : Comment se projeter dans le rôle d’un méchant si celui-ci ne peut pas se déplacer en dehors du véhicule… ? Autant les coller dedans au final… Et cela pose une question d’identité : Le cerveau pilote-t-il le véhicule ou le véhicule ballade-t-il le cerveau ? Que fait le véhicule sans son cerveau … ? Et l’inverse ?

K.O. Kruiser  (29)

Le Cerveau Plante vu de devant.

K.O. Kruiser  (20)

Le Cerveau Plante vu de derrière.

Bon assez de philosophie. Ce n’est de toute façon pas le genre de K.O. Kruiser de se poser trop de questions existentielles.

 

 

 

K.O. Kruiser : Le Boulet

 

K.O. Kruiser  (13)

D’ailleurs vu son armement, il préférera surement laisser parler les armes. K.O Kruiser est bien équipé. Son armement est véritablement impressionnant.
Suivant le même modèle que tous les véhicules de la gamme, il possède une arme principale qui fait sa caractéristique et plusieurs autres secondaires.
Encore une fois Mattel joue la carte de la modularité pour pouvoir clipser les armes où l‘on veut, et parfois à des endroits peu probable.
Son arme de prédilection est donc ce gros boulet de verdure au bout de sa liane. Un accessoire qui signe un effet de puissance bien assortit au véhicule. Ce boulet se fixe généralement à la benne (à l’avant ou à l’arrière) ce qui permet de bien remplir cet espace vide.

K.O. Kruiser  (2)

Le Masse d’arme.

Gros bémol de jouabilité que l’on retrouve hélas sur certains autres véhicules de la gamme, est que cette arme ne permet pas une grande portée d’attaque lors du jeu. En gros : elle est trop courte la liane !!!!!! Pas efficace du tout. 5 centimètre de plus aurait été mieux. Bon le manque de jouabilité et de crédibilité de cette arme est heureusement compensé par son look et sa couleur qui donnent un bon point pour l’apparence.

K.O. Kruiser  (8)

Le boulet positionné à l’arrière.

K.O. Kruiser  (11)

Le boulet positionné à l’avant.

Les armes secondaires sont assez classiques dans l’ensemble.
On trouve :
– Un triple missile chromé qui se positionne parfaitement sur la cabine.

K.O. Kruiser  (3)

Le triple missile.

– 2 Blasters assez sommaire mais au design sympa et futuriste.

K.O. Kruiser  (30)

Les 2 blasters

– Un énorme missile du genre bien costaud. Tellement costaud qu’il est possible de fixer dessus une deuxième arme. Allez savoir pourquoi… ?

K.O. Kruiser  (5)

Le super missile vert avec son attache à accessoire.

– Et pour finir, un trio de Blaster équipé d’une double attache peu esthétique mais qui lui permet d’être fixé dans plusieurs sens.

K.O. Kruiser  (26)

A droite de la photo: le triple blaster.

Difficile de passer pour un cueilleur de champignon avec un tel arsenal. Ou alors pour cueillir des champignons très sauvages.

 

 

Un sourire « enjoliveur » :

 

La Cabine:

K.O. Kruiser  (18)

L’expression grincheuse.

Penchons-nous d’abord sur la cabine qui nous accueil avec un visage ultra expressif. On peut même dire une Gueule. Un mélange entre un molosse qui grogne et l’expression d’un Rapetou (de Disney) lors d’un mauvais jour.
La bouche chromée s’accorde bien avec le bleu du reste de la cabine. Si vous rajoutez le triple missile chromé en accessoire sur le capot, l’effet est encore plus saisissant. Le nez de ce Monster Minds est d’ailleurs remplacé par la calandre. De chaque côté de la cabine, un œil jaunâtre reptilien adresse un regard sévère. Ce qui en dit long sur ses intentions.

K.O. Kruiser  (21)

Un visage de rêve non ?

 

Au-dessus de la cabine, sont postés, façon pick-up, deux semblants de phares longue-portée, de la couleur carrosserie. Les peindre en jaune aurait pu rappeler les yeux, mais cela aurait certainement jeté la confusion sur le regard de K.O Kruiser, même si 4 yeux auraient pu avoir du cachet pour un monstre roulant.

K.O. Kruiser  (12)

Les phares longue portée au dessus de la cabine.

 

Sur les côtés de la cabine on retrouve en relief le vert qui caractérise l’aspect végétal de la gamme. Cela représente ce que nous connaîtrons plus tard sous le nom de racine dans le D.A.

K.O. Kruiser  (9)

Les racines sont la seule trace de vert sur le véhicule, sans les accessoires.

 

Le point négatif de la cabine est l’intérieur. On retrouve le chrome et… c’est tout ! Vide ! Rien ! Nada ! C’est véritablement l’envers du moule plastique sans habillage. Pas d’instrument de contrôle, pas d’emplacement moulé proprement pour y loger le cerveau végétal. Suivant la logique du jouet on ne s’attend pas à un poste de pilotage complet, mais pour le coup on en revient à notre quête d’identité. Qui est le vrai pilote du véhicule ?

K.O. Kruiser  (22)

Le Vide !

 

Ajoutant aux points négatifs le fait que sur K.O. Kruiser, la cabine n’a pas de toit. C’est vrai, c’est peut être un pick-up façon Jeep, mais bon ça n’aurait pas été du luxe d’avoir une petite trappe ouvrante.
Pour en finir avec la bizarrerie de la cabine, on trouve une fixation pour les armes sous sa bouche… Ce qui n’est pas spécialement logique, ni pratique par rapport aux deux fixations sur les côtés juste au-dessus.

K.O. Kruiser  (15)

le trou de fixation étrangement placé sous la bouche.

 

La benne:

K.O. Kruiser  (28)

Vu arrière de la benne.

Passons à la benne. Très simpliste, elle n’est pourvue que d’une seule couleur bleue (le châssis noir étant amovible, il ne fait pas partie intégrante de la carrosserie). Elle présente néanmoins des décorations en relief tout à fait sympa.
Les amortisseurs arrière, une chaîne, un treuil, une pelle (façon Jeep Us de la seconde guerre), des plaques fixées les unes sur les autres comme pour combler des trous dans la carrosserie, des impacts d’armes, plus d’autres tuyaux, sont tous bien représentés sur ses côtés.

K.O. Kruiser  (10)

La déco de la benne: la pelle et les plaques.

K.O. Kruiser  (27)

La déco de la benne: la chaîne et les amortisseurs. remarquez les impacts d’armes.

 

Sur le dessus de la benne, on trouve 3 empruntes pour fixer les accessoires ainsi qu’une sur chaque côté. L’intérieur par contre pêche complètement. Comme le cockpit, on retrouve le look totalement épuré et presque incompréhensible. Toujours cette impression de trouver juste l’envers du moule de fabrication, brut, sortie d’usine, sans fioriture. Un grand trou au milieu de la benne, absolument pas nécessaire et franchement hideux, vient creuser le centre de la benne.

K.O. Kruiser  (16)

Encore du Vide !

 

Peu mieux faire ! Et malheureusement c’est peut être tous ses défauts qui ont perdu cette gamme de jouets.

 

 

Triste fin :

 

logo

 

Et oui malgré le succès du D.A Jayce et les Conquérants de la Lumière, qui arriva en 1985 pour essayer de booster les ventes, les jouets de la gamme Wheeled Warriors n’eurent pas le sort espéré.
Pourtant le concept du D.A. avait bien réussi à implanter les Monster Minds (Monstro-Plante en français). Ils naissaient de la volonté de leur chef Diskor, selon son besoin. D’abord en fleur à partir des racines de la Lumière Noire, puis en fruit, pour devenir finalement Monstro-Plante sous forme humanoïde ou véhicule.

 jayce_ko_cruiser

Ils sont 5 Monstro-Plante différents (plus quelques autres aperçus dans certains épisodes). N’ayant que quelques Monstro-Plante différents sous la main, Diskor les clone pour miser sur le nombre et sur la force brute afin de constituer une vraie armée, en négligeant l’intelligence. Ce qui joue souvent contre lui.

 

 

Diskor jouant le rôle du charismatique méchant, la personnalité de chaque Monstro-Plante n’est pas vraiment exploitée. Ceci à cause du rôle secondaire qu’ils jouent, laissant parfois plus d’importance à d’autres méchants lors de certains épisodes. Mais aussi du fait qu’ils constituent l’armée de Diskor, leur rôle est véritablement celui du soldat qui ne réfléchit pas.
Néanmoins les K.O. Kruiser sont donc très présent dans tous le D.A. C’est un modèle qui passe pour une vraie brute. Très puissant ! Mais plus c’est fort, plus c’est bête ! Du moins c’est très récurent dans les D.A. Pour les K.O. Kruiser ça se vérifie. On est vraiment dans le stéréotype. Pas vraiment futé, ils sont souvent les premiers à tomber dans les pièges. Les armes secondaires n’ayant que peu d’incidence dans le D.A., l’accent est évidement mis sur le boulet-racine qui lui sert de masse d’arme. Pas très précis, mais terriblement puissant.

 

 

Dans l’ensemble, le jouet de K.O. Kruiser est assez potable grâce à son look, sa dégaine, puis à sa modularité (parfois étrange il faut l’avouer) et à sa prise en main satisfaisante. Mais les finitions ne sont vraiment pas terribles et cela manque de clarté au niveau du concept en soi.
Malheureusement c’est peut-être ce qui a perdu la gamme, menant à l’arrêt de la production assez rapidement malgré le succès du D.A. qui aura été stoppé avant la fin de l’histoire. D’autant plus que la gamme ne ressemblait pas exactement aux véhicules du D.A. vu que les studios DIC ont dû s’adapter aux jouets pour faire le D.A. de Jayce. Un manque de ressemblance est donc apparu entre les véhicules du D.A. et les jouets.

K.O. Kruiser Vitrine (1)

Vitrine perso Gus Toy Box

K.O. Kruiser Vitrine (2)

Vitrine perso Gus Toy Box

 

Les jeunes américains ont pu alors trouver la gamme des Wheeled Warriors à moins de 5$ pièces dans les solderies à la fin des années 80. Mais à présent, pour les amateurs de Jayce, il faudra casser un peu sa tirelire. Compter environ entre 30 et 50 euros pour un K.O. Kruiser en loose. Environ 100 euros pour un modèle en boîte. Il faudra chercher principalement aux USA (ou au Canada avec de la chance) pour trouver les bonnes affaires, vu que ces jouets sont leur exclusivité.
Mais revivre les aventures de Jayce avec ses jouets qui ont leur histoire et leurs particularités, ça se mérite peut-être… La Force Lumière vous aidera, j’en suis certain !

 

Et on termine cet Instant Vintage par 2-3 trucs sympa…

– Un peu de coloriage:

K.O. Kruiser Album

Album coloriage US

 

– Un Fan Art de K.O. Kruiser très badass !!

K.O. Kruiser FanArt

Fan Art K.O Kruiser

 

– Un super custom de K.O. Kruiser en forme humanoïde, trouvé sur le bloc de Turtlesmaniac. Super travail de customisation. Et un rendu pas du tout vilain.

 

 

La suite au prochain épisode !

Gus

 

Tags: , , ,

8 Responses à " Instant Vintage: K.O Kruiser Jayce (Mattel 1984) "

  1. KissFan dit :

    J’adore!! Merci pour ce dossier consacré à cet étonnant véhicule. Par l’aspect fusion mécanique et végétale, je préfère les « méchants » de la gamme de très loin aux véhicules de la Force Lumière.
    Alors même si le jouet de KO Cruiser aurait pu être encore plus abouti, le rendu général est très bon et bien mis à l’honneur dans ToyzMag.

  2. es59 dit :

    Merci pour ce dossier… Peut être que Mattel ressuscitera cette gamme de jouet à la mode « Classics »…

  3. Nicko dit :

    Super travail! J’adore ces véhicules en parti pour leur défaut principal: ils sont cheap. C’est paradoxal mais l’aspect creux et léger m’évoque les jouets de bazar d’époque. Au delà de çà, les design sont géniaux. Merci pour ce dossier! :)

    • Gus dit :

      Merci Nicko. C’est vrai que le cheap va plutôt à cette gamme.
      Je pense qu’au final, cet état accompagne l’histoire de cette gamme.

  4. guillaume dit :

    Excellent ce dossier, super bien détaillé! Et toujours un immense plaisir de lire ce qui concerne notre bonne vieille épopée de Jayce :) merci pour ce gros moment de nostalgie! D’ailleurs en parlant de nostalgie c’est marrant mais ce fond à carreaux présent sur l’emballage, vu comme un aspect scolaire, agit comme un déclic sur moi et active aussitôt le levier de cette fameuse nostalgie, ce même « pouvoir » qu’ont aussi les emballages de cartouches Master Système de l’époque…et comme pourrait avoir l’effet d’une feuille de cahier…plutôt marrant :)

    • Gus dit :

      C’est vrai, à présent que tu en parles Guillaume, les boîtiers Sega ont le même fond.
      Il doit y avoir un élément de recherche psycho-merchantile qui nous échappe peut être mais qui doit fonctionner sur les ventes (enfin pour les Wheeled Warriors, ça n’a pas eut son effet alors).



































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.