Livre : Tout l’art des Maîtres de l’Univers – édition française

La Rédaction de ToyzMag accueil dans ses colonnes : Damien, connu également sous le pseudo de Prince Adam. Grand fan des Maîtres de l’Univers, notre invité oeuvre pour la licence en France depuis de nombreuse années. Prince Adam est également le créateur et administrateur du forum français LE GRAND FORUM DE L’ETERNIA ANTIQUE , mais aussi un auteur très prolifique, il a co-écrit les Annuals Masters Of The Univers Classics version Français (non officiel), ainsi qu’un ouvrage auto-édité sur le dessin animée de Filmation.

Aujourd’hui Prince Adam nous offre une chronique sur le Tout l’art des Maîtres de l’Univers – édition française..

 

Dossier Tout l’art des Maîtres de l’Univers –  édition française

Par Damien aka Prince Adam

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Les lignes qui suivent ne sont que mon avis, il est préférable de se rendre compte par soit même de la qualité de l’ouvrage.

L’une des premières questions que je me suis posé pour l’édition de ce livre :  Quels les noms seront utilisés dans la version française ? Personnellement, j’aurais apprécié un  livre avec les noms français, mais il n’en n’a  pas été fait ainsi. L’éditeur a privilégié de conserver les noms US et après lecture de l’ouvrage, les noms orignaux lui vont bien ! Il faut dire que depuis les années 2000, à aucun moment la licence de Mattel n’a ré-utilisé les noms des personnages des années 80 (MOTU ou POP) et même sur les carte euro des 200x, ou des inscriptions étaient en français, les noms originaux étaient conservés. Problème de droit ? autres ? la question reste présente.

Concernant l’impression, le papier glacé est de qualité. Attention à ceux qui ont les mains « sales » ou moites, le fond noir des pages laisse des marques des doigts (arf !!!).

Le gros manque de ce livre, et qui aurait été assez appréciable, est une liste exhaustive des figurines MOTU, POP, NA. Avec le nombre impressionnant de pages, quelques unes auraient pu être utilisées pour cela, avec à défaut de visuel, une liste avec les sorties par ordre chronologique ou par ordre alphabétique. Aucun document officiel Mattel n’a su le faire à ce jour !

Le principe des légendes d’illustration n’est pas pratique à retrouver (différent par rapport au chapitre onze), certes, cela permet de ne pas avoir a écrire de numéro sur le document.

Chapitre 1 : l’invention d’un héros

La plupart des documents de ce chapitre sont en version original. Il est regrettable de ne pas avoir traduit ceux-ci tout en gardant la mise en page. Pas d’interview des protagonistes à la base de la création, ce qui est quand même un manque pour ce type de livre.

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 2 : la collection classique

Le titre de ce chapitre n’est pas adapté, il aurait été préférable de le nomer « la collection originale », ceci afin de bien dissocier la gamme vintage de la gamme classics (MOTUC) relancé en 2008. Le contenu est un pot pourri visuel de divers documents déjà utilisés, tout comme mis aux oubliettes. Plusieurs illustrations sont hélas tronquées et non affichées dans leur globalité.
Les dessins de figurines promotionnelles (des figurines au dos des cartes) sont très intéressants, mais ne représentes pas l’ensemble des figurines sorties. Pourquoi n’avoir pas diffusé la liste exhaustive ?  Des illustrations de dos de carte sont présentes, non complète car le petit opercule y est retiré, des illustrations auraient pu être affichées avec un dessin complet. En tant que collectionneur, le chapitre que j’attendais le plus est également celui qui m’a le plus déçu.

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

 

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 3 : les mini comics d’époque

Très bon chapitre, que du bonheur de voir les couvertures des mini comics en grand format ! Il aurait été intéressant d’avoir visuellement la liste exhaustive des couvertures de mini comics. A noter que l’éditeur américain Dark Horse a sorti un recueil reprenant la totalité des mini comics US accompagnant les figurines. Néanmoins, les interviews sont fortes intéressantes.

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 4 : Filmation

Passage obligé pour ce type de livre: le dessin anime des année 80 ! Ce chapitre nous apprend les différentes  étapes détaillés de conception d’un épisode : des exemples de croquis, storyboards, layouts (séquence de mouvement apparaissant à l’écran), les crayonnés, les celluloïds, les décors.
Jamais un document MOTU nous avait détaillé la conception des épisodes de la sorte. L’interview d’Erika est sympathique, et  celle d’un scénariste est enrichissantes sur le fonctionnement de leur travail. C’est la personne interviewée qui a donné l’idée comme quoi Tila est la fille de la sorcière !
Un manque dans ce chapitre, aucune ligne sur la Bande Originale de Sucky Levy, qui a pourtant bien contribuée au succès du dessin animé.

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 5 : comics, livres, magasines et autres

Magnifique chapitre avec une première partie sur les illustrations du maitre Norem, un bon condensé d’exemple et d’extrait de publications, livres d’histoire, bande dessins, coloriage, comics, puzzle etc… Que des produis US bien entendu. Rien sur les produits dérivés pourtant extrêmement nombreux !

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 6 : le film de 1987

Interviews des piliers du film (le directeur de production, et de l’acteur principal).
Ce film a toujours été critiqué à tord, personnellement, je le regard encore avec mon fils, car c’est avant tout un divertissement familiale. Comme pour tout film, il est intéressant de voir les études, recherches et esquisses des travaux réalisés. Je pense que les dessins montrées ne sont pas les plus intéressants à placer dans le livre.
Néanmoins ce chapitre a bien sa place dans ce livre.
Un petit paragraphe pour parler de la sublime bande originale (par Bill Conti a qui on doit notamment les B.O de Rocky, Karaté Kid, L’Étoffe des héros pour laquelle il aura un oscar) aurait été le bien venu.

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 7 : gamme new adventure (1990)

Le passage entre les deux gammes est expliqué, comme déjà dit plus haut, plusieurs des illustrations sont hélas tronquées, dommage. Ce chapitre est quelque peu bâclé …

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 8 : 2002

On parle de la gamme 200X, ou sont les photos de figurines ? Encore une fois les dessins sont tronqués, ce qui ne rendent pas hommage au travail réalisé.
Présence d’illustration de différents dessinateurs, il est bien (normal) de pouvoir associé les noms des auteurs, ce qui est fait avec des petites commentaires dans chaque page.
Dans ce chapitre, tout y passe, croquis de dessin publicitaire pour la série MYP, illustrations… Interview du producteur des comics de 2002 (et administrateur du site heman.org), il nous explique son choix d’intégré un mixte de dessinateurs pour cette période.

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 9 : 2009, les classics et leurs comics

Un gros chapitre que l’on n’attendait pas forcement dans ce type de livre, en effet, les livres officiels sur les MOTU sont pratiquement inexistants. Celui sortie en 2009 a été très limité et doit être vendu à plus de 200€ à ce jour.
Parler de figurines sortie il y déjà 5/7 ans, alors que la licence en a déjà plus de 30, cela parait dans un premier temps inutile, ou tout simplement pas aux goûts du jour.
Après lecture, il se trouve que les textes sont très intéressants, l’interview d’un co-fondateur des Four Horsemen (personnel bien accessible) est enrichissant.
Je ne savais pas que l’idée de base des classics ne venait pas de Mattel, mais bien de ce groupe de talentueux sculpteurs.
La partie quadruple page est belle visuellement, mais pour moi est inutile, le faite de proposer une partie d’une gamme non terminée reste un dossier incomplet, même chose pour les divers cartes eternia and co qui prennent des pages d’autres documents qui auraient été plus intéressant. On notera l’interview de Scott Neitlich , ancien chef de produit de la gamme chez Mattel de 2007 à 2015.

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 10: l’évolution d’un univers

Interviews du responsable développement, du rédacteur en chef, et encore du superviseur artistique de la maison Mattel, tous fans de la première heure (qu’ils disent), ils ont de grand projets dans toutes les directions.
Ce chapitre parle également des derniers comics, montre des couvertures, divers croquis et travail artistique.
Wait and see…

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Chapitre 11 : le plus fort c’est Musclor !

Chapitre sans numéro, pas de titre « chapitre onze » en début de dossier.
Il est une exclusivité propre à l’édition française, la mise en page y est différente, elle aurait pu ressembler aux autres, est-ce volontaire ou non ?
Parler des MOTU/POP/NA en France, aussi bien pour les figurines, distributions, produits dérivés et dessins, sur si peu de pages et avec autant de précisions, je tire mon chapeau à l’auteur. Ce chapitre fait partie pour nous français, des plus intéressants, il pourrait être également a lui seul, la raison d’acheter ce livre, et je ne conçois pas l’édition de ce livre sans ces informations.
Un grand merci à l’éditeur qui a eu l’idée et qui a été au bout de ce projet (livre dans son ensemble et le complément).
Excellent idée que de mettre un tableau sur les équivalences des noms chose qui n’avaient jamais été faite de manière aussi compète (MOTU, POP, NA regroupé).

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Ce qui change par rapport à l’édition US :

  • La couverture verso y est différente.
  • Une réédition d’un celluloïd est présente dans l’édition originale.
  • Comme dit plus haut, le chapitre onze est une exclusivité de l’édition française, le livre américain ne comporte donc que dix chapitres.

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

 

 

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

Conclusion :

Voici un livre que tout collectionneur de MOTU et dérivés doit avoir, il en est de même pour les fans et nostalgiques de ces licences. Je dirais même que ceux ne doit pas être les seuls intéressés, car même si des personnes ne connaissent pas encore (ou plus) l’histoire de Musclor et Skeletor, le tout reste historiquement a marquer dans monde du jouet, dessin animé, comics et gestion d’une licence.
On peut difficilement comparer avec un autre livre, car il est le seul de ce type sur les Maîtres de l’Univers, mais il vaut le coût (qualité/prix) et doit être présent dans nos bibliothèques (papier), ou se loger parmi nos figurines.

Il est a espéré que tout comme le livre sur les Tortues Ninja sortie il y a quelques années, d’autres livres de ce type sortiront pour chroniquer les autres gammes de jouets de toutes époques confondus.

Vous qui lisez ces lignes, vous êtes les moteurs, de par les réseaux sociaux et discutions entre amis, familles, divers rencontres, certains d’entre vous seront même peut être un jour appelé a réaliser ou participer a ce type de pilier de l’histoire de nos passions.

Dossier sur le livre  « Tout l’art des Maîtres de l’Univers »  édition française  HUGINN MUNINN EDITIONS

 

Bonus : Interview  de Reginald, l’auteur du chapitre 11

Interview de Reginald, bon connaisseur français de la licence Maître de l’Univers, ayant participé au livre « Tout l’art des maîtres de l’univers », interview réalisé par Damien en octobre 2015.

Damien : Comment as-tu été amené à travailler sur ce projet ?
Reginald :J’ai été contacté directement par l’éditeur Huginn & Muninn, suite aux recommandations de plusieurs de leurs collaborateurs, comme Stéphane Faucourt, Sébastien Carletti et Daniel Rous.

Damien : Le choix du complément des 8 pages a été imposé par l’éditeur ? Aurais-tu voulu en avoir plus, et si oui, pour traiter ou approfondir quoi ?
Reginald : Oui, le nombre de pages supplémentaires a été négocié en amont avec Dark Horse et Dreamworks. Bien entendu, plus de pages auraient été les bienvenues, notamment pour insérer plus d’illustrations typiquement françaises. Je pense entre autres aux petites bandes dessinées du Club MOTU/He-Man. Mais à cause de contraintes purement techniques, cela n’a pas été possible.

Damien : La mise en page est différente du style du livre, alors qu’elle aurait pu s’en rapprocher, qui en a décidé ?
Reginald : La décision et le choix de mise en mage revient entièrement à l’éditeur Huginn & Muninn. Je n’ai fourni que le texte, et de nombreux documents iconographiques parmi lesquels l’éditeur a fait une sélection.

Damien : As-tu eu carte blanche sur le contenu des 8 pages, ou t’a-t-il été donné des gros axes a traiter ?
Reginald : A peu près. Le thème était juste « He-Man en France ». Partant de là, j’ai trouvé intéressant, au vu du nombre de pages, de traiter la « vie » de He-Man en France, année après année. Le texte a été immédiatement accepté par l’éditeur, et à été publié sans aucune modification.

Damien : Il est devenu régulier que des éditeurs français face appel au magasin Luluberlu pour des informations ou photos de produits vintages, comment gérez-vous en magasin le faite que tel ou tel vendeur va s’occuper de renseignement le demandeur ? Est-ce en fonction des connaissances personnelles des vendeurs, en fonction des disponibilités, chaque vendeur à sa gamme fétiche ?
Reginald : Si chacun d’entre nous chez Lulu-Berlu connait parfaitement l’immense majorité des thèmes que nous proposons, chacun a évidement ses thèmes de prédilections pour lesquels il possède des connaissances plus pointues.

Damien : Le magasin est devenu LA plateforme « physique » d’information sur les jouets en France et dans d’autres pays également, vous est-il déjà arrivé (avec l’accord d’un client) de communiquer des coordonnées pour des compléments d’informations ou photos, si oui, pour quelle gamme de jouet ?
Reginald : Oui, cela nous arrive régulièrement de mettre en contact des journalistes ou réalisateurs avec des collectionneurs.

Damien : Collectionnant depuis toujours les produits sous licence « sauce MOTU », et le faite également que le magasin soit cité dans l’ouvrage, cela doit être une satisfaction en soi d’avoir travaillé et de voir un tel livre sortir officiellement, que cela fait-il ?
Reginald : C’est évidemment toujours plaisant de voir son nom dans un ouvrage officiel de cette qualité, même si, pour moi, ça n’a jamais été une fin en soi.

Damien : Les sujets abordées dans ce chapitre sont complément différent de l’ensemble du livre (liste de personnage, des chiffres donnés, …), est-ce qu’il y a eu une validation de la part de Mattel (France ou US) ?
Reginald : Aucune validation de la part de Mattel France à ma connaissance, mais le texte a bien été traduit en anglais afin d’être soumis et validé par Dreamworks.

Damien : Comment a été accepté le tableau des équivalences des noms qui prennent quand même une page complète, sur un dossier limité dès le début à huit pages ?
Reginald : Pour des questions de gain de place, ce tableau ne reprend que les personnages, véhicules ou lieux dont les noms sont différents en français. Donc pas la peine d’y rechercher Orko ou Gwildor…

Damien : D’où viennent les informations chiffrées ?
Reginald : Ces chiffres viennent des archives de Mattel, ainsi que d’articles issus de la presse professionnelles d’époque (La Revue du Jouet…)

Damien : Pourquoi ce choix du titre du chapitre ?
Reginald : C’est venu comme ça, et le titre s’est imposé comme une évidence. On est tous d’accord sur ce point : le plus fort, c’est Musclor! 🙂

« Tout l’art des Maîtres de l’Univers » -édition française

  • Editeur : HUGINN MUNINN EDITIONS
  • Nombre de pages : 320 pages
  • Date de sortie : juillet 2015
  • Nombre de livre édité : ?
  • Dimensions du produit: 31,5 x 3,4 x 24 cm
  • Prix éditeur : 40€
  • Site officiel : pas de site
  • page facebook : https://www.facebook.com/huginnetmuninn/
  • Autres informations : édition US sortie en avril 2015
  • Catalogue en ligne : http://issuu.com/huginnmuninnoff/docs/int_huginn_catalogue-2015_pg001-060

Présentation de l’éditeur

« Par le pouvoir du crâne ancestral, je détiens la Force toute puissante. » En 1983 le monde découvrait Musclor et les Maîtres de l’univers. Véritable raz de marée dès leur sortie, les ventes des jouets dépassent alors ceux de Barbie ou de Big Jim ! Musclor et Skeletor deviennent alors un véritable phénomène mondial avec des dessins animés, des films d’animation, un film live , des comics… Pour la première fois, cet ouvrage collector et exhaustif (plus de 300 pages) dévoile toutes les coulisses et tout l’art qui ont présidé à cet incroyable engouement. Un livre pour tous les nostalgiques des années 80 !

 

Tags: , , ,

17 Responses à " Livre : Tout l’art des Maîtres de l’Univers – édition française "

  1. Daimyo dit :

    Un excellent livre dont j’ai dévoré toutes les pages ! Cette critique revient souvent sur le fait qu’il n’est pas exhaustif sur plusieurs points, mais je crois que ce n’était pas le but de cet ouvrage. Son intérêt est surtout de « survoler » les différents aspects de MOTU, et il le fait très bien, à grand renfort de superbes illustrations. En tant que fan de MOTU depuis mon enfance, ce livre est un vrai regal que je conseille à tous !! 🙂

  2. es59 dit :

    Alors Damien, on a un nouveau boulot ? Merci pour cette review… Un must have ce livre…

  3. Stib8evoli dit :

    Super article ! Ça donne envie !

    Par contre l’URL du catalogue est à changer par celle là :

    http://issuu.com/huginnmuninnoff/docs/catalogue_huginn_muninn_2015_2016

  4. Fansolo dit :

    Seb Ulba me l’a prété mais je n’ai pas encore pris le temps de le lire… Est-ce qu’on y parle d’Alain Chaufour ?
    Superbe review critique en tout cas ! Merci et bravo à tous pour cet important travail.

  5. Jerry dit :

    Pardon les amis mais John Williams est le papa de la musique de Superman mais pas de celle du film des Maîtres de l’univers. C’est Bill Conti. (Rocky…)
    Bise

    • Greg dit :

      Bien vu, il s’agit en fait de Bill Conti à qui l’on doit entre autre les BO des Rocky, de Karaté Kid et également L’Étoffe des héros pour laquelle il remporte l’Oscar de la meilleure musique.

    • Le prince adam dit :

      merci Jerry d’avoir corrigé
      la musique est toutefois assez proche de celle de Superman.

  6. sith dit :

    Excellent livre, et la part belle aux dessins avec un texte minimaliste, le plaisir des yeux.Un regret, l’interview de Steven Grant : à chaque phrase, il dit ne se souvenir…de rien ou quasiment. Un peu inutile du coup. je pense m’offrir le filmation lorsqu’il (re)sortira

  7. guillaume dit :

    excellente review point par point! perso j’ai beaucoup aimé ce livre, je comprend le manque d’exhaustivité qui lui est reproché pour un fan. De mon côté j’ai aimé ce livre surtout pour la grosse nostalgie qu’il a provoqué. N’ayant acquis que quelques persos principaux de différentes périodes au cours des années précédentes, je me suis surtout basé sur mes souvenirs et me suis intéressé « en surface » à cet univers super vaste, du coup ce livre m’a appris pas mal de choses 🙂 j’imagine qu’il est parfait pour les non puristes comme moi et mériterait peut être quelques mises à jour et add-on dans les prochaines années pour les plus spécialistes du sujet.

  8. elcaballerodelcancer dit :

    Article intéressant mais contenant de nombreuses erreurs grammaticales et orthographiques… Les phrases sont également mal construites et rendent la lecture difficile.

  9. elcaballerodelcancer dit :

    Sorry… Instituteur sans doute un peu trop zélé. Dans tous les cas, je n’oserais certainement pas remettre en cause la qualité d’analyse de prince adam.

    • Fansolo dit :

      C’est tout le paradoxe, elcaballerodelcancer, la phrase « par le pouvoir du crâne ancestral, je détiens la force toute puissante » est grammaticalement correcte : il n’empêche que nous l’employons rarement tous les jours. Au contraire de « malgré que », « faut qu’je voye », « je vais au coiffeur », etc…

  10. Ludosith dit :

    Livre magnifique..mais très frustrant quand on a une petite collection de MOTU 🙂













Copyright © 2011-2018 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.