Previous Article Next Article Les nouvelles Barbie Fashionistas arrivent à la grande Récré
Posted in News

Les nouvelles Barbie Fashionistas arrivent à la grande Récré

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.
Les nouvelles Barbie Fashionistas arrivent à la grande Récré Posted on 4 mai 2016Leave a comment
C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

barbie Fashionistas 2016

J- 7 : pour les trois nouvelles silhouettes Barbie: une plus grande que la classique, une autre plus petite et une troisième avec plus de formes . La nouvelle Barbie Fashionistas brise les tabous et débarque dans les rayons La Grande Récré !

Dès son origine, Mattel révolutionne le marché du jouet avec la création de Barbie, une poupée mannequin à l’effigie d’une femme avec des critères de beauté exacerbés. Dans les années 80, Barbie se décline en poupées mannequins ethniques : hispanique, asiatique, amérindienne, africaine, devenant ainsi universelle.

En 2016, Barbie fait l’actualité dans le monde entier avec, pour la première fois, des mensurations qui s’inspirent de la réalité, avec des poupées mannequins rondes, petites ou même grandes. Des femmes d’aujourd’hui, bien dans leur peau, qui vivent leur propres aventures grâce à l’imagination des enfants.

« Depuis sa création, Barbie se renouvelle et véhicule des univers magiques fondés sur une vision contemporaine, imaginaire ou avant-gardiste de notre monde. Aujourd’hui, Barbie innove encore en diversifiant ses propositions de jeu avec des nouveaux personnages qui s’inspirent plus de la réalité. Le modèle unique disparaît au profit d’une diversité de personnages de taille et de mensuration différentes. C’est une avancée majeure qui devrait séduire les enfants et leurs parents, tel que cela se constate déjà aux Etats unis d’Amériques. » analyse Franck Mathais, directeur du département Consommation de La Grande Récré

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.