#SWCE3 : les collectors panels

Comme à Essen il y a 3 ans et comme à chaque Celebration, Gus Lopez, le collectionneur vintage « historique », entouré de toute une bande de collectionneurs réputés, officie avec talent pour concocter un ensemble de 12 conférences donnant lieu à la remise d’un objet de collection à chaque fois. Cette année, il s’agissait d’une pièce peinte sur un côté et représentant un vaisseau de la collection vintage Kenner. A priori, ça semble facile de réunir les 12 items… A priori…

image image image

Mais attention car en fait les règles sont contraignantes : non seulement il faut avoir assisté à toutes les conférences de 45 minutes (en ayant évidemment fait la queue avant) mais ne pas en partir avant la fin car c’est seulement à ce moment que une -et une seule, médaille est remise par personne. Pour les plus assidus, un présentoir cartonné en forme de Star Destroyer est vendu £10 le dernier jour pour ranger ses 12 pièces. Il s’arrache comme des petits pains bien que très difficile à ramener intact dans ses valise en raison d’un format peu pratique. Les pièces sont « sponsorisés » par les panelistes et/ou les grands collectionneurs qui payent d’ailleurs une somme rondelette pour cela. En échange, ils peuvent repartit avec un set complet de pièces (c’est la moindre des choses), parfois des moules originaux ou des tirages spéciaux. Cette année, 12 pièces géantes ont aussi été fabriquées spécialement. Exposées dans la salle de conférence, elles repartent ensuite avec chaque collectionneur l’ayant sponsorisée. Nous avons eu l’information selon laquelle une erreur d’impression a malencontreusement été commise sur une série de pièces, obligeant une destruction quasi intégrale et une réimpression expresse, juste à temps pour le salon…

IMG_8068

Les panels portent sur des sujets de collection vintage (tous sauf un, nous y reviendront). Ils donnent lieu à une présentation avec un powerpoint, précédé généralement d’un petit film à la gloire du Rancho Obi-Wan de Steve Sansweet.

image image image

Les 12 vaisseaux étaient les suivants : Faucon Millénaire, Transporteur de troupes, X-Wing, Tie Fighter, Aéroglisseur, AT-AT, Snowspeeder, Slave 1, Cloud Car, Imperial Shuttle, Ewok Wagon et A-Wing.

image

image image image

L’ennui pour les 12 pièces, c’est qu’il y a toujours un panel compliqué à suivre : celui sur Lego ! Il attire et rassemble au-delà des collectionneurs vintage hardcore, notamment des familles entières, et fait le plein chaque année, faussant la quête réglo des « vintageux ». Du coup, ceux qui suivent le panel juste avant celui consacré à Lego n’ont généralement pas de places pour ce dernier car une file d’attente trop grande s’est déjà formée pendant qu’ils écoutaient sagement la conférence qui la précède… Vous suivez ? Cette année, c’était la pièce représentant le A-Wing qui était donnée à la fin du panel Lego. Du fait de l’affluence record à ce panel, cela crée sur cette unique pièce un effet de rareté immédiat ! Impossible de l’avoir aussi « aisément » que les autres… Et pourtant on a respecté toutes les règles !

image image image

Lopez a prévu quand même une petite chance de terminer le set, pile à 17h00 le dernier jour du salon (dimanche) : une petite carte donnant droit à 3 pièces de « rattrapage » en faisant la queue trois fois doit permettre de demander celles qui nous manquent. Mais en fait, même si Gus Lopez tient à chaque fois des propos rassurants sur l’organisation de son système, c’est quasiment impossible de finir le set puisqu’à 17h00, il ne restait déjà presque plus de pièce du A-Wing… Et là encore, ceux qui assistent à la dernière conférence sont pénalisés car une queue se forme pendant ce temps-là… Seule les familles super bien organisées, se « dédoublant » dans les files, sont donc en mesure de trouver les stratagèmes nécessaires pour finir la mini-collection. Véritablement impossible en étant seul à moins de sécher une ou deux conférences pour faire la queue à celle de Lego… Mais dans ce cas comment savoir quelles pièces ont été distribuées avant ? Non vraiment mission biaisée et impossible… Dommage !

IMG_7940

Cerise sur le gâteau cette année qui a corsé encore un peu plus la donne : la queue de rattrapage commencée à 17h le dernier jour coïncidait avec l’heure de fermeture et les anglais ne rigolaient pas : il ne fut pas possible de faire plus de deux fois la queue et donc de récupérer théoriquement 3 médailles… Chose rare et exceptionnelle, les organisateurs furent cléments et compréhensifs dans les dernières minutes car les fans étaient un peu désappointés… Votre serviteur a ainsi pu avoir la chance de récupérer 12 pièces.. mais pas le précieux A-Wing qui commence à être flashé sur ebay à plusieurs dizaines de « pounds »…

panel1

Le facétieux Gus Lopez a aussi inventé une carte à compléter avec des autocollants en se rendant sur des stands aléatoirement déterminés à l’avance. 12 autocollants représentant les 12 figurines vintage donnet lieu à l’apposition d’un autocollant Boba fett et à la remise d’une médaille spéciale où « Winner » est écrit comme Kenner. Là encore, c’est la course pour terminer le set durant les 3 jours du salon même si des forums listent bien vite les stands sur lesquels il faut recueillir les précieux autocollants…

panel2

Ces systèmes finissent en fait par créer de la spéculation et trouvent cette année leurs limites car le principe d’égalité, pourtant aussi cher aux anglo-saxons qu’aux français, est de moins en moins « fairplay ». Et encore : on ne vous parle même pas des pins « emoji » et autres badges exclusifs de collectionneurs qui s’échangent via le « swag ». Certains visiteurs ont fait de la recherche de ces « goodies » leur spécialité comme Yann Leroux (photo ci-dessous) dont l’incroyable collecte force le respect !

swag collection de Yann Leroux

Tags:

6 Responses à " #SWCE3 : les collectors panels "

  1. GeneralMadine dit :

    Merci pour cet article très complet !

  2. Seb ulba dit :

    Merci pour ces explications.
    Je ne pensais pas que la quête de ces pièces était si compliquée.
    Cela fait le jeu des spéculateurs, j’imagine que c’est l’intention de leurs créateurs : fabriquer un produit ultra-collector dès sa sortie…
    Un set complet dépasse déjà les 450€ sur le net.

    • sith dit :

      Chacun sa collection ou son type d’objet ok, mais franchement, 450 euros pour ça, je préfère me payer de la fig et compléter ce qui me manque ou me tient à coeur.

  3. Commandeur Luke dit :

    Il existe en effet des médaillons avec des erreurs d’impression , je les ai vu.

  4. Fansolo dit :

    A Orlando l’an prochain, il est possible que 12 nouvelles pièces fassent leur apparition :
    Jawa Sandcrawler
    Vader Tie Fighter
    Palitoy Death Star
    Star Destroyer (ou battle damaged tie fighter)
    rebel transport
    Scout Walker
    speeder Bike
    Y-Wing
    B-Wing
    Tatooine Skiff
    ATL Interceptor
    Side Gunner

  5. Commandeur Luke dit :

    Et voilà la preuve de l’erreur d’impression !

    https://www.facebook.com/philippetusken.grenier?hc_ref=NEWSFEED&fref=nf



































Copyright © 2011-2017 ToyzMag.com. All rights reserved. Les articles sont soumis au droit d'auteur. ToyzMag est une marque déposée
.