Previous Article Les archives ToyzMag, ouvertes au public
Posted in Editos & chroniques

Les archives ToyzMag, ouvertes au public

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.
Les archives ToyzMag, ouvertes au public Posted on 7 avril 20204 Comments
C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

Voici maintenant plus de deux ans que ToyzMag a fermé ses portes. Les circonstances exceptionnelles que nous vivront actuellement m’ont incitées à ouvrir les archives de ToyzMag. 

L’idée est de vous permettre de consulter gratuitement les articles, reportages, interviews, vidéos qui ont été réalisées par les auteurs pendant plus de 6 années. 

Tout n’est pas parfait, loin de là, il a été nécessaire de monter un hébergement pour le site et de remettre en place les articles, images … bref un gros boulot, beaucoup de temps passé, d’essais ratés, de manipulation à recommencer, et il reste encore beaucoup à faire.

Pour des raisons de lisibilité, de sécurité, de temps aussi, je n’ai pas remis l’apparence de l’ancien site (le code est trop vieux et il y a des risques de vulnérabilité). 

Profitez du site, de la lecture des articles, les commentaires sont à nouveaux ouverts alors vous pouvez vous exprimer, n’hésitez pas à remonter s’il y a des soucis (images, textes ou autre dans les commentaires,). Soyez indulgents, je vais essayer de peaufiner tout cela dans les prochains jours (semaine ? / mois ? ).

Dans tous les cas, le site restera au moins pendant 1 an (contrat d’hébergement) , mais l’activité ne reprendra pas.

En attendant, pour ceux qui le peuvent, #restezchezvous et prenez soin de vous et de vos proches.

 

 

Mars 2011 – 1er logo

 

Novembre 2011 – 2ème logo

 

 

Juillet 2015 – 3ème logo

 

2017 – 4ème logo

C'est comme les gens qui s'imaginent qu'ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ça ne marche pas comme ça. Où qu'on aille, on s'emmène avec soi.

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.